Barack Obama ne fait pas l’unanimité. Les efforts de rapprochement du président américain avec le public israélien – par une rencontre amicale avec le Premier ministre Binyamin Netanyahou, la semaine dernière, puis une interview sur la Chaîne 2 – ne semblent pas avoir porté leurs fruits. C’est ce que révèle un sondage Smith Research, vendredi.

PHOTO: AP , JPOST

Ainsi, ce que certains qualifient d’une « offensive de charme » de Barack Obama n’a pas séduit la majorité des Israéliens : seulement 1 % de personnes en plus estiment que l’administration Obama est plus pro-israéliennne que pro-palestinienne, depuis le dernier sondage d’opinion conduit en mars. Le nombre de Juifs israéliens qui considèrent l’actuel gouvernement américain comme favorable à l’Etat hébreu s’élève donc à 10 %. En revanche, 46 % estiment qu’il penche plus en faveur de l’Autorité palestinienne, 34 % pensent qu’il est neutre, et 10 % ne se sont pas exprimés.

Revirement d’opinion

La même question avait été posée avant la toute première rencontre Obama-Netanyahou et le grand discours du président américain au Caire en juin 2009. Alors, 31 % des Israéliens considéraient que l’administration américaine était pro-israélienne et 14 % la qualifiaient de pro-palestinienne. Seulement un mois plus tard, 50 % de la population estimait que la Maison Blanche favorisait les Palestiniens et 6 % pensaient qu’elle restait plus liée à Israël.

Par ailleurs, les personnes se qualifiant « de droite » ou d' »orthodoxes » seraient plus disposées à qualifier l’administration Obama de pro-palestinienne. Soixante-huit pour cent des sondés de la communauté haredi et 63 % des Israéliens votant à droite ont confirmé cette tendance. Parmi les électeurs Likoud, 52 % estiment que la Maison Blanche est pro-palestinienne, et 14 % la qualifient de pro-israélienne.

Interrogé sur la chaîne de télévision américaine CBS, la semaine dernière, Binyamin Netanyahou a confié son propre avis sur la question. Selon lui, les Israéliens n’ont pas toutes les cartes en mains. « Ils n’ont pas l’opportunité d’avoir les mêmes conversations avec lui Barack Obama »>Article original que moi », a-t-il affirmé. « Ils ne sont peut-être pas non plus conscients de la coopération continue entre Israël et les Etats-Unis, dans les domaines de la sécurité et des renseignements notamment. Nous avons un objectif commun : parvenir à la paix. Et je suis très heureux d’avancer à ses côtés vers cet objectif. »

L’enquête a été menée auprès de 515 Juifs israéliens, entre lundi et mercredi. Sa marge d’erreur est de 4,4 %.

COMPLEMENT

JERUSALEM, 16 juillet 2010 (AFP)

Une majorité relative d’Israéliens continue de considérer l’administration américaine sous la présidence de Barack Obama comme plus pro-palestinienne que pro-israélienne, selon un sondage publié vendredi par le quotidien de langue anglaise Jerusalem Post.

46% des personnes interrogées au sein de la population juive considèrent que « l’administration est pro-palestinienne » contre 10% qui la considèrent « pro-israélienne » et 34% la jugent « neutre », le reste étant sans opinion.

Ce sondage montre que l’entente affichée par le président Obama et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de leur rencontre à Washington le 6 juillet n’a pas diminué de façon significative les préventions des Israéliens à l’encontre du chef d’Etat américain.

La méfiance est particulièrement forte parmi les électeurs de droite et les juifs ultra-orthodoxes, 63% et 68% des personnes respectivement interrogées au sein de ces milieux jugeant l’administration pro-palestinienne.

Lors d’un sondage effectué en mars dernier, 48% des personnes étaient de cette opinion contre 9% jugeant la politique de l’administration pro-israélienne et 30% la jugeant neutre. Le nouveau sondage a été effectué en début de semaine par un institut indépendant sur un échantillon représentatif de 500 personnes au sein de la population juive (80% de la population globale), avec une marge d’erreur de 4,5%.

1 COMMENTAIRE

  1. Je reste rêveur, en pensant que les américains, dans leur ensemble, aient élu un noir, musulman, de surcroit, à la tête des USA…!
    Les chiens ne font pas des chats, cet Obama est, et reste un musulman, donc, anti-israélien, & bien pire: antisémite, il ne faut pas lui faire confiance, il n’est qu’un « bamboula », quoi qu’on pense….
    Quand j’imagine que la majorité des juifs, tant des USA (que ceux d’Israël) ont « voté » pour ce black, j’en ai honte pour eux, les pauvres bougres….!
    « Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con », comme le chantait Georges Brassens…
    Méfions-nous de ce black antisémite!…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.