Soucis fiscaux, ennuis politico-judiciaires, Dieudonné M’Bala M’Bala est maintenant poursuivi par un de ses anciens salariés. Il porte plainte pour violences et menaces.Dieudonné aurait dû se présenter, il y a une semaine, à la gendarmerie de Dreux, où il était convoqué. Un endroit qu’il connaît bien pour y avoir passé une journée en garde à vue, le 22 janvier, dans le cadre de l’affaire du tir de Flash-Ball sur un huissier de justice.

Il devait, cette fois, être confronté à un ancien salarié de sa société de production, Les productions de la plume, détenue à parts égales entre la mère de Dieudonné et sa compagne, Noémie Montagne. L’ex-salarié a été licencié à la fin de l’année 2012.

Adam Badji, aujourd’hui domicilié dans la région de Rouen, dit avoir été embauché par Noémie Montagne, en tant que webmaster : « Je n’avais pas de contrat de travail, ce qui équivaut à un CDI ».

« L’entretien a été filmé en cachette »

Pendant plusieurs mois, celui qui s’occupait du site Internet de Dieudonné a travaillé depuis son domicile, avant de venir s’installer à Saint-Lubin-de-la Haye, siège des activités de l’humoriste. Le séjour a été de courte durée. Tout juste un mois : « En octobre 2012, il a voulu me forcer à partir ».

Adam Badji affirme qu’au cours d’un entretien « pour une mise à pied », Dieudonné « s’est montré menaçant, j’ai été bousculé. L’entretien a été filmé en cachette. Ce jour-là, j’avais appelé les gendarmes ».

Adam Badji a déposé plainte, mais le dossier a effectué plusieurs navettes entre l’Eure-et-Loir et la Seine-Maritime. La brigade de recherches de Dreux en a finalement hérité dans le cadre d’une enquête préliminaire.

L’affaire risque bien de s’avérer fort compliquée. Dieudonné a en effet aussi déposé plainte à l’encontre de l’ancien salarié de sa société de production.

« Le fait que j’habite sur place ne devait pas apparaître »

Les enquêteurs n’ont donc pas obtenu plus d’explication. Les deux hommes devaient participer à cette confrontation programmée la semaine dernière. Et seul Adam Badji s’est rendu dans les locaux de la gendarmerie.

L’ancien salarié se plaint également d’une « tentative d’extorsion de signature, de vol et d’intrusion dans un domicile privé. Ils ont jeté mes affaires dehors à Saint-Lubin.

Je n’avais même pas de bail, le fait que j’habite sur place ne devait pas apparaître ». Adam Badji évoque également des faits « de harcèlement de la part de Noémie Montagne ».

À la gendarmerie de Dreux, on traite cette affaire avec une extrême prudence. Patrice Ollivier-Morel, procureur de la République, confirme l’existence d’une enquête préliminaire : « Mais je ne dirai rien de plus sur ce sujet. Nous sommes en train de vérifier les dires du plaignant. »

Me Sanjay Mirabeau, l’un des avocats de Dieudonné, qui l’avait assisté lors de sa garde à vue à Dreux, contacté plusieurs fois depuis la semaine dernière, n’a pas donné suite à nos sollicitations.

Yves Le Calvez

17-04-2014/ L’écho Républicain Article original

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.