1949: Paul Claudel salue la création de l’Etat d’Israël

3
749

Texte de Paul Claudel (1949) et son écho par Fabrice Hadjajd

En 1949 Claudel veut célébrer la création de l’État d’Israël : « Tout de même c’est arrivé ! c’est arrivé sous nos yeux et cela sent encore, cela fume encore ! »

Alors que les armées arabes et juive viennent à peine de cesser le feu, à un moment où l’on ne s’apitoie guère sur la tribulation de rescapés des « infatigables cheminées d’Auschwitz », Claudel évoque « ce perpétuel Mercredi des Cendres » dont « Israël a fait son habitation » : « Je songe à ces flocons de suie humaine répartis par les quatre vents à tous les peuples d’Europe ».

Avec la franchise un peu rugueuse qui caractérise le grand poète, il évoque « la promesse à Abraham » et « Israël par sa seule force reprenant possession de la terre de ses pères, refoulant les occupants, reconnu comme une nation autonome » car : « Ici tu es chez toi. Il n’y a pas prescription. Il n’y a jamais eu un acte juridique pour te déposséder ».

« Leur retour à la Terre promise n’a pas eu le caractère d’un accident, écrit-il, mais d’une nécessité. Il n’y avait pas d’alternative. »

Et il cite l’Évangile : Seigneur, où irions-nous ? « De nouveau il y a Israël debout sur l’antique pierre du pacte. »

Claudel applique à la seule véritable révolution du XXe siècle les mots-mêmes de saint Paul : « Si leur perte a été la réconciliation du monde, que sera leur assomption, sinon la vie d’entre les morts ? »

Et c’est cela qu’il appelle « la vocation catholique d’Israël » : « Implante-toi, Israël, dans la rectitude : montre-nous, comme un piquet de fer, ce ciel où toute rédemption aboutit. »

Alors qu’une Europe démissionnaire, effrayée des conséquences de sa propre histoire, est prête à se débarrasser peut-être de tout ce qui a été jusqu’ici son existence et le charme de la vie sur cette terre, ces mots retentissent comme l’héritage, l’avertissement, la vérité et l’horizon du catholicisme français : « C’est Israël qui a accordé à Dieu l’incarnation ».

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

3 COMMENTS

  1. Il y avait qq en france qui semble avoir eu la revelation de D.ieu!un chretien qui a compris que ,,le salut vient des juifs,, Halleluya!

    • “un chretien qui a compris que ,,le salut vient des juifs,, Halleluya!”
      Il y a de nombreux chrétiens en France qui s’en réjouissent !!! Alléluia !

  2. Quelque Juif kabbaliste aura donc initié un Claude, y suffixant un “el”, afin qu’un ange du Seigneur l’accompagnât dans ses réflexions…
    « Implante-toi, Israël, dans la rectitude : montre-nous, comme un piquet de fer, ce ciel où toute rédemption aboutit”…
    Ysraël a en effet replacé les curseurs de la Rectitude depuis que les Nations, dans leurs Âmes comme dans leurs Œuvres les avaient déplacés !
    Peut-être fallait-il que ce fût le Peuple le plus “aparthidé” de la planète et du temps qui fît la démonstration du Droit de l’Homme. René Cassin peut se rejouir, nous n’avons point failli, malgré l’intolérable médisance que, sans doute jalouses, les Nations prodiguent à l’endroit du Peuple Choisi, jour après jour.
    Cette élection est bien la preuve flagrante que Dieu ne s’est point trompé .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.