1942: la presse collabo soutient le port de l’étoile jaune

1
95

En juin 1942, le port de l’étoile jaune est imposé aux Juifs dès l’âge de 6 ans en zone occupée.

Une grande frange de la presse française, sous le contrôle de l’ambassade d’Allemagne, soutient cette initiative infamante.

Après la débâcle de 1940, la France est coupée en deux par une ligne de démarcation : au Nord et à l’Ouest, la zone occupée par les troupes allemandes et au Sud, le régime dit de Vichy dirigé par Philippe Pétain, qui entre en collaboration active avec l’Allemagne nazie.

Sans surprise, les Juifs de France deviennent dès lors la cible de la politique de persécution nazie, orchestrée à la fois par l’État français et l’occupant.

La propagande antisémite du gouvernement de Vichy présente à longueur de temps l’homme juif en tant que « grand financier », nécessairement profiteur et manipulateur – quand on ne l’accuse pas d’avoir provoqué la défaite de la France.

À travers les affiches, tracts, journaux ou à la radio, la propagande appelle avec véhémence à se débarrasser de ces « ennemis » de la France.

Avec l’aval de l’État français, plusieurs mesures discriminatoires à l’encontre des Juifs sont instaurées en France. Dès octobre 1940, Vichy promulgue le premier « statut des Juifs ».

Comme en Allemagne, il leur est désormais interdit d’exercer les métiers de la fonction publique, de l’armée, de l’enseignement, de la presse, du cinéma, ainsi que certaines professions libérales.

Puis au printemps 1942, tandis que le régime nazi s’est lancé dans l’abominable « Solution finale », le Reich décide d’infliger le port d’insignes distinctifs aux Juifs de France, de Hollande et de Belgique, comme en portent déjà les Juifs d’Allemagne.

En France, c’est au chef de la police de sûreté Helmuth Knochen et à l’adjoint du chef supérieur de la SS Carl Oberg, qu’est confiée la mise en place de cette mesure infamante à l’encontre de la population juive.

Ainsi, dans une ordonnance allemande datée du 29 mai 1942, le port de l’étoile jaune est rendu obligatoire pour tous les Juifs de la zone occupée, dès l’âge de 6 ans.

Rendue publique le 1er juin 1942, l’ordonnance est immédiatement relayée en Une du Matin, quelques jours avant son entrée en vigueur le 7 juin : lire la suite

Priscille Lamure

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.