Le boycott discriminatoire d’Israël d’un village annulé par la justice espagnole

0
129

Manifestation du mouvement BDS à Barcelone, en Espagne, en juin 2014. Illustration. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Des militants pro-israéliens en Espagne ont obtenu un jugement rendant caduque la motion adoptée par une municipalité prônant le boycott de l’Etat juif.

Le second tribunal administratif de Castellón de la Plana a rendu son jugement au début du mois sur une résolution datant de 2017 prônant le boycott d’Israël qui avait été adoptée par le conseil municipal de Benlloch, une petite ville de 1 115 habitants située dans l’est de l’Espagne.

La résolution, qui avait été adoptée avec le soutien du parti des travailleurs socialistes espagnols, avait déclaré Benlloch « zone libre de l’apartheid israélien » et avait souligné le soutien apporté par la municipalité au mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) anti-israélien.

Mais la cour a statué que cette motion contrevenait aux principes d’égalité garantis par la constitution espagnole.

La résolution « compromet l’Article 14 de la constitution espagnole en incitant et en produisant une discrimination sur la base de la naissance, de la race, du genre, de la religion, de l’opinion ou toute autre base personnelle ou sociale », ont ainsi établi les magistrats.

JTA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.