Tunisie: le Liban va restituer des avoirs gelés de l’épouse de Ben Ali

0
9

La Tunisie va récupérer des avoirs placés au Liban au nom de Leila Trabelsi, épouse du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali, a indiqué le président de la commission de restitution des fonds bloqués à l’étranger. »Vingt-huit millions de dinars (24 millions d’euros) placés sur un compte
au Liban au nom de Leila Trabelsi vont être restitués cette semaine à la
Tunisie », a annoncé Mustapha Kamel Nabli lors d’un audition à l’Assemblée
Constituante (ANC).

« Ce montant est le seul à nous avoir été communiqué par M. Nabli, alors que
la fortune et les fonds détournés de l’ancien président et de ses proches sont
estimés à plusieurs milliers de milliards », a indiqué mercredi à l’AFP Néjib
Mrad rapporteur de la commission de lutte contre la corruption au sein de
l’ANC.

Selon lui, les élus ont critiqué le « peu d’empressement du gouvernement » et
« l’inaction de la diplomatie » pour l’identification et de récupération des
fonds détournés à l’étranger ».

Lors de son audition mardi, M. Nabli a affirmé qu’à l’exception de la
Suisse et de l’Espagne, « les pays européens ne coopèrent pas de façon
satisfaisante » avec la Tunisie.

Certains pays arabes comme le Maroc, l’Arabie Saoudite ou le Qatar, n’ont pas répondu aux commissions rogatoires, a dit M. Nabli, cité par l’agence TAP.

Selon Nabli, également Gouverneur de la Banque Centrale, la commission
qu’il préside a loué les services d’un cabinent d’experts « pour accélérer les
procédures judiciaires dans plusieurs pays ».

Selon lui « la grande partie des avoirs détournés se trouverait au Qatar et aux Emirats Arabes Unis ».

Les monarchies du Golfe offrent l’asile à l’ancien couple présidentiel
tunisien et à leur gendre, Sakhr El Materi. Ben Ali et son épouse sont
réfugiés en Arabie saoudite depuis leur fuite le 14 janvier 2011, une demande
d’extradition est restée lettre morte.

Leur gendre, Sakher Al-Materi réfugié au Qatar fait l’objet d’un avis de recherche. Il a été jugé par contumace dans des affaires de détournement de fonds publics.

Belhassen Trabelsi, un beau-frère millionnaire de Ben Ali, également
recherché par la justice de son pays, a demandé l’asile politique au Canada.

Tunis, 4 avr 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here