Taxation des hauts revenus: six Français sur dix pour la proposition Hollande

0
6

Six Français sur dix au moins (entre 61 et 65%) sont favorables à la proposition de François Hollande de créer une tranche d’impôt à 75% au-delà d’un million d’euros de revenus annuels, selon deux sondages publiés vendredi et réalisés l’un par TNS Sofres, l’autre par BVA.

36% des personnes interrogées sont « tout à fait favorables » à cette mesure, 25% « plutôt favorables », soit un total de 61%, selon l’étude TNS Sofres-Mediaprism pour I-TELE.

16% y sont « tout à fait opposés » et 13% « plutôt opposés », soit un total de 29% d’avis contraires. 10% sont sans opinion.

Selon TNS Sofres, seuls les sympathisants UMP se disent en majorité défavorables (65% contre 29%) à la mesure préconisée par le candidat socialiste à la présidentielle.

D’après le sondage de BVA, réalisé pour Orange, la presse régionale et RTL, 65% des personnages interviewées approuvent cette proposition (36% y sont « tout à fait favorables », 29% « plutôt favorables »), et 34% y sont hostiles (20% « plutôt opposés », 14% « tout à fait opposés »).

1% ne se prononce pas.

Là encore, seuls les sympathisants de l’UMP sont majoritairement contre (à 80%). 90% des sympathisants de gauche sont pour, comme 69% de ceux du FN.

TNS Sofres a aussi interrogé les Français sur d’autres sujets.

Ainsi, François Bayrou arrive en tête des candidats concernant la qualité des propositions. 42% pensent qu’il fait « plutôt de bonnes propositions », 12% qu’il fait « plutôt de mauvaises propositions » et 25% (le taux le plus élevé à l’exception d’Eva Joly) qu’il ne fait « pas de propositions ».

Pour François Hollande, les chiffres sont respectivement de 39%, 35% et 13%, pour Nicolas Sarkozy de 30%, 44% et 14%.

Suivent, sur cette question, Marine Le Pen (28% pensent qu’elle fait « plutôt de bonnes propositions », mais 44% qu’elle en fait de « plutôt mauvaises »), Jean-Luc Mélenchon (25% et 31%) et Eva Joly (13% et 37%).

Selon le nom des six candidats – les autres ne sont pas testés -, la part des « sans opinion » évolue entre 12 et 20%.

D’autre part, François Bayrou est considéré d’assez loin comme le candidat qui comprend le mieux les enjeux de l’agriculture et du monde rural.

59% des personnes interrogées, au moment où se tient le Salon de l’agriculture, estiment qu’il « comprend bien » ces enjeux, devant François Hollande (42%) et Nicolas Sarkozy (29%).

Le président-candidat est celui qui a la plus grande dynamique de campagne: 39% pensent qu’il est en train de « gagner des points pour l’élection présidentielle », 34% pensent qu’il en perd, 16% répondent: ni l’un, ni l’autre).

Nicolas Sarkozy est talonné par François Hollande, dont 36% pensent qu’il est en train de marquer des points, 31% qu’il est en train d’en perdre, 22% répondant: ni l’un, ni l’autre.

Pour Marine Le Pen, les proportions sont de 33%, 28% et 26%, pour François Bayrou de 27%, 19% et 39%, pour Jean-Luc Mélenchon de 22%, 27% et 33%, pour Eva Joly de 3%, 59% et 23% respectivement.

Le sondage de CSA a été réalisé en ligne le 1er mars auprès d’un échantillon national de 1.010 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Celui de BVA a été fait par téléphone auprès d’un échantillon de même nature, composé de 1007 personnes, et selon la même méthode.

AFP – ven. 2 mars 2012

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here