Syrie: la proposition russe “n’arrêtera pas l’effusion de sang”

0
8

Les six monarchies
pétrolières du Golfe ont estimé mardi que la proposition russe de placer
l’arsenal chimique syrien sous contrôle international “n’arrêtera pas
l’effusion du sang” des Syriens, au terme d’une réunion de leurs chefs de la
diplomatie.”Cela n’arrêtera pas l’effusion du sang en Syrie”, a déclaré le ministre
bahreïni des Affaires étrangères, cheikh Khaled Al-Khalifa, lors d’une
conférence de presse au terme de la réunion à Jeddah, en Arabie saoudite.

La Russie a provoqué un coup de théâtre lundi en annonçant avoir proposé à
ses alliés syriens de placer leur stock d’armes chimiques sous contrôle
international et de le détruire, une proposition acceptée par Damas mardi.
L’accueil favorable réservé par Washington à cette initiative semble
éloigner la perspective de frappes contre le régime syrien accusé d’une
attaque chimique.

“La question ne concerne pas un seul type d’armes. L’effusion du sang se
poursuit depuis deux ans et nous réclamons que cela cesse. Nous sommes
fatigués par les atermoiements et les procrastinations”, a en revanche
expliqué le ministre bahreïni, dont le pays assure la présidence du Conseil de
coopération du Golfe (CCG).

Les monarchies du CCG “demandent que cessent les souffrances du peuple
syrien”, a-t-il martelé alors que les pays membres du CCG (Arabie saoudite,
Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Qatar et Oman) ont appuyé jusqu’ici
l’idée de frappes américaines contre le régime de Bachar al-Assad.
Le régime syrien est accusé par des pays occidentaux d’avoir perpétré le 21
août près de Damas un massacre à l’arme chimique de plusieurs centaines de
personnes, que Washington et Paris entendaient sanctionner par des frappes
militaires.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue
guerre civile qui a fait plus de 110.000 morts et a valu à la Syrie d’être
suspendue fin 2011 des travaux de la Ligue arabe avant que son siège ne soit
réattribué à l’opposition syrienne.

JEDDAH (Arabie saoudite), 10 sept 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here