Présidentielle 2012 : Joly, la candidate qui agace

0
11

C’est un podium dont Éva Joly se serait sans doute bien passée. La candidate écologiste à la présidentielle se classe au troisième rang des personnalités politiques qui « agacent » le plus les Français, selon un sondage en ligne réalisé pour VSD par Harris Interactive. Pas moins de 63% d’entre eux se disent irrités par la dame aux petites lunettes rouges. Seuls Ségolène Royal (68%) et Dominique Strauss-Kahn (64%) font pires. Mais eux ne sont pas candidats à la présidentielle…

Elue haut la main face à Nicolas Hulot lors des primaires écolo l’été dernier, l’ancienne magistrate n’est créditée pour l’heure que de 4 à 5% d’intentions de vote selon les sondages. Un score qui n’a rien d’humiliant pour une candidate des Verts : le meilleur résultat jamais atteint par un écologiste à la présidentielle est celui de Noël Mamère en 2002: 5,25% des voix.

Mais la mayonnaise Joly semble tout de même avoir du mal à prendre. Dans un sondage récent de TNS-Sofres et Mediaprism pour i-Télé, elle se classait bonne dernière des candidats en lice sur bien des plans : si son « honnêteté » est reconnue, elle est considérée à la fois comme la moins proche des préoccupations des gens, la moins courageuse, la moins combative et la moins compétente.

“Consternant”

Il est vrai qu’elle a son franc-parler. Eva Joly a déjà montré qu’elle pouvait cogner dur. Marine Le Pen dénonce ses propositions « francophobes » ? La réplique fuse : « ce n’est pas à la fille héritière de milliardaire (…) héritière d’un tortionnaire en Algérie, de décider qui est Française ou pas ». Jean-Marie Le Pen a aussitôt porté plainte pour diffamation. Anne Sinclair est élue par un sondage personnalité féminine ayant le plus marqué l’année ? « Consternant », lâche-t-elle. Quant à Dominique Strauss-Kahn, qui s’est exprimé à Pékin lors d’un forum économique, « ce qu’il dit ne casse pas des briques », tranche-t-elle. Ses propres amis avaient dû la recadrer fin novembre après sa violente charge contre le socialiste François Hollande et ses amis « archaïques », coupables à ses yeux d’avoir cédé au lobby nucléaire.

A moins que ce soit son accent, que le comédien François Berléand lui a reproché récemment, qui passe mal. Les attaques sur ses origines norvégiennes plongent parfois Eva Joly dans des « moments de découragement », confiait-elle récemment aux Inrockuptibles. Mais elle passe vite à la « révolte ». « Je ne corresponds pas au modèle de l’homme ou de la femme politique classique. Je n’ai pas les bonnes origines sociales, pas le bon parcours », y affirmait-elle. « Les attaques à mon encontre viennent exclusivement d’hommes de 50 à 60 ans, blancs, qui pour beaucoup ont fait l’Ena. Ils sont au chaud, entre eux, et ne comprennent pas bien ce que je viens faire dans leur monde… ».

Alors, agacement passager ou vraie antipathie ? Les prochaines semaines le diront. Mais Eva Joly peut peut-être se rassurer en constatant qu’elle est talonnée dans ce sondage par le chef de l’Etat lui-même : Nicolas Sarkozy, qui décroche la 4e place, avec 61% de Français franchement agacés.

Par Christine Ollivier

France-Soir Article original

1 COMMENT

  1. De toute évidence, il ne faut pas prendre la candidature d’Eva Joly plus au sérieux que celle du regretté Coluche, en d’autres temps. Elle n’est malheureusement pas aussi drôle que lui, mais il faut reconnaître qu’elle doit être très forte pour parvenir à prendre ainsi un accent aussi horrible alors qu’elle se vante d’être en France depuis au moins trente ans…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here