Netanyahou veut son Air Force One

0
11

Une commission doit aussi étudier la construction d’un bureau et d’une résidence pour le Premier ministreLe gouvernement israélien doit débattre dimanche de la proposition de Benyamin Netanyahou d’établir une commission publique devant étudier l’éventualité de l’achat d’un avion pour le président et le Premier ministre ainsi que de la construction d’une nouvelle résidence pour le Premier ministre et sa famille.

La commission, présidée par un ancien juge et formée de membres triés sur le volet par Netanyahou devra, entre autre, débattre des questions financières et sécuritaires concernant l’achat d’un avion officiel qui coûterait à l’Etat environ 800 millions de shekels (160 millions d’euros).

Jusqu’en 2001, l’armée de l’Air mettait à disposition du gouvernement un Boeing 707 pour les déplacements officiels. Depuis 2002, ces déplacements se font à bord d’un avion privé loué aux compagnies d’aviation israéliennes.

La question de l’achat d’un avion a refait surface cette semaine en raison de la controverse entourant l’annulation du voyage de Netanyahou et de son épouse en Afrique du Sud pour la cérémonie commémorative de Nelson Mandela, le Premier ministre ayant avancé des ‘raisons budgétaires”.

Le gouvernement débattra également de la construction d’un nouveau bureau et d’une nouvelle résidence officielle pour le Premier ministre et sa famille.

Depuis des décennies, les Premiers ministres ont vécu dans une résidence luxueuse de la rue Balfour à Jérusalem, située dans le prestigieux quartier de Rehavia.

En février 2009, quelques jours avant les élections, le gouvernement avait approuvé le financement du projet de construction d’un nouveau bureau et d’une nouvelle résidence pour le nouveau Premier ministre, qui devaient être construits dans le quartier de GivatRam dans la capitale.

Juste après les élections, sévèrement critiqué par les médias, le projet avait été abandonné par le gouvernement naissant.

Le ministre des Finances, Yair Lapid, a exprimé son opposition à la création de cette commission lors de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres dimanche matin, aurguant qu’en ces temps de crise et de difficulté pour le contribuable israélien, une telle initiative serait mal venue.

15-12-2013/ I 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here