Libération d’un Jordanien condamné pour avoir incendié un portrait du roi

0
8

Un tribunal militaire jordanien a décidé jeudi la remise en liberté, à la suite d’une grâce royale, d’un homme emprisonné en février pour avoir incendié un portrait du roi Abdallah II, a indiqué son avocat. « La Cour de sûreté de l’Etat a remis en liberté Oudaï Abou Issa
conformément à la grâce royale », a indiqué Moussa Abdoullat à l’AFP.

Le jeune homme, âgé de 18 ans, avait brûlé le 12 janvier un portrait du roi
accroché devant la mairie de Madaba (33 km au sud d’Amman).

Il avait été condamné à deux ans de prison par la Cour de sûreté de l’Etat
pour « atteinte à la dignité du roi ».

Il avait affirmé avoir agi de la sorte « pour protester contre l’immolation
par le feu d’Ahmad al-Matarneh », un Jordanien de 52 ans décédé quelques jours
plus tôt après s’être immolé pour des raisons économiques.

Le jeune homme avait ensuite présenté des « excuses au roi » dans une lettre
transmise par son avocat.

Me Abdoullat a appelé à la libération de tous les prisonniers politiques en
Jordanie.

« Il y a environ 70 prisonniers politiques en Jordanie.

Tous devraient être libérés », a-t-il indiqué faisant écho à des appels de l’opposition pour l’abandon du tribunal militaire.

AMMAN, 8 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here