Le FMI demande à l’Egypte de se mettre d’accord sur un budget

0
5

Le Fonds monétaire international a demandé mardi à la classe politique en Egypte de se mettre d’accord sur un programme économique, et en particulier un budget, avant de pouvoir accorder un prêt au pays. « La mission du FMI restera en contact étroit avec les autorités dans les
semaines à venir tandis qu’elles mettront au point les détails restants de
leur programme économique, y compris le budget 2012-2013, et qu’elles
mobiliseront le soutien politique exigé pour ce programme », a indiqué le Fonds
à l’issue d’une mission de deux semaines au Caire.

« Un accord financier pour soutenir le programme économique de l’Egypte sera
présenté au conseil d’administration du FMI une fois ce travail achevé, et des
financements extérieurs de donateurs bilatéraux et d’autres institutions
internationales seront confirmés », a-t-il ajouté.

Le FMI et l’Egypte négocient depuis le début de l’année un prêt dont le
Fonds souhaite qu’il fasse l’unanimité au sein de la classe politique.

Or la principale force du Parlement, les Frères musulmans, est opposée à
l’idée qu’un tel prêt bénéficie à l’actuel gouvernement de transition nommé
par l’armée.

L’Egypte est par ailleurs en pleine campagne électorale, avec le premier
tour de l’élection présidentielle prévu les 23 et 24 mai, et en train de
négocier une Constitution dont il n’est pas sûr qu’elle sera rédigée d’ici là.
Le Fonds a indiqué avoir rencontré les principales forces en présence.

« Lors des discussions avec un large ensemble de partis politiques de
l’Assemblée, il y a eu une compréhension partagée de la nécessité de traiter
les problèmes de court terme auxquels l’économie est confrontée et de
promouvoir des réformes qui peuvent aider à parvenir à une croissance plus
forte et bénéficier plus largement à tous à l’avenir », a-t-il rapporté.

WASHINGTON, 10 avr 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here