Israël/ AP: pas de calendrier de négociations

0
10

“Israël rejette toute tentative étrangère de fixer un calendrier pour la création d’un Etat palestinien”, a estimé mercredi 21 avril Dany Ayalon

Israël rejette toute tentative étrangère de fixer un calendrier pour la création d’un Etat palestinien, a affirmé mercredi 21 avril le vice-ministre des Affaires étrangères Danny Ayalon à la radio militaire. “Qu’est que cela veut dire, fixer un calendrier, il ne faut pas de calendrier. Il ne faut pas se presser et il faut arrêter de tenter d’être gentils avec tout le monde”, a déclaré M. Ayalon.

“Il ne faut pas faire de nouvelles concessions et signer parce quelqu’un est pressé, uniquement parce quelqu’un dit qu’il faut créer un Etat palestinien d’ici deux ans”, a ajouté le vice-ministre. Selon la radio militaire, il faisait ainsi une allusion claire au président américain Barack Obama qui souhaite voir la création d’un Etat palestinien avant la fin de son mandat.

M. Ayalon, membre d’Israël Beiteinou (Israel notre maison) dirigé par le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, a également critiqué les tentatives américaines pour lancer des discussions de “proximité” avec l’Autorité palestinienne, autrement dit des négociations indirectes par l’intermédiaire des Etats-Unis.

“Tout le monde parle de discussions de proximité, c’est une erreur, il aurait fallu dire aux Palestiniens qu’ils ne font de cadeaux à personne en venant à la table des négociations”, a souligné M. Ayalon. Mardi M. Lieberman avait déjà mis en garde contre toute tentative étrangère d’imposer une solution au conflit israélo-palestinien et rejeté à nouveau toute division de Jérusalem.

“Toute tentative pour imposer une solution aux parties sans établir au préalable les fondations d’une confiance mutuelle ne peut qu’envenimer le conflit. La paix ne peut pas être imposée, elle doit être bâtie”, a affirmé M. Lieberman.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait affirmé lundi que la paix ne pourrait être imposée au Proche-Orient, semblant ainsi répondre par avance aux rumeurs selon lesquelles le président Obama s’apprêterait à dévoiler son propre plan de paix.

L’alliance étroite entre les Etats-Unis et Israël est en crise depuis l’annonce en mars, lors d’une visite du vice-président américain Joe Biden, de nouvelles constructions juives à Ramat Shlomo au nord de Jérusalem, dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur Etat.

AP Photo/Bernat Armangue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here