Deux hommes devant la justice après le contrôle d’une femme voilée

2
9

Ils comparaîtront mardi devant le tribunal correctionnel de Pontoise pour des violences sur des policiers commises en juin dernier à Argenteuil (Val-d’Oise).11 juin 2013. 19 heures. Argenteuil. En centre-ville, des policiers décident de contrôler une jeune femme de 25 ans vêtue d’un voile intégral.

Celle-ci semble en accepter l’augure lorsqu’un passant s’en mêle, raconte une source proche du dossier. L’homme estime la chose illégitime et commence à s’en prendre verbalement aux forces de l’ordre.

Rapidement, un attroupement se forme. Les policiers sont bientôt encerclés par une soixantaine de personnes. Ils essuient des insultes et même des coups.

Une quarantaine de leurs collègues sont dépêchés en renfort sur les lieux. Pour ramener le calme, ils font usage de balles en caoutchouc et de bombes lacrymogènes.

À la suite des affrontements, deux policiers, touchés au genou et à la cheville, se feront prescrire une incapacité totale de travail (ITT). De leur côté, des habitants présents au moment des faits accusent la police de «provocations» et lui reprochent un usage disproportionné de la force. «Des enfants dans des poussettes ont reçu du gaz», accusait à l’époque un témoin.

Mardi, devant le tribunal correctionnel de Pontoise, deux hommes âgés de 23 et 37 ans, dont l’un serait un cousin de la jeune femme contrôlée, devront répondre de «provocation à l’attroupement», «violences sur personne dépositaire de l’ordre public», «outrage» et «rébellion».

Des chefs d’accusation pour lesquels ils encourent une peine de prison ferme.

03-09-2013/Philippe Romain/ Le Figaro.fr Article original

2 COMMENTS

  1. Dans ce genre de contrôle les policiers devraient avoir une caméra pour filmer leurs actions, plus de contestation contraire de pourris islamistes radicaux ou autre soit-disant français rallier à la cause des frères musulmans Ces pourris doivent être expédier là ou ils sont en guerre sans procès, puisqu’ils sont contre la France, les parquer dans un camp et dès que Hollande lance son offensive contre la Syrie il les mets de suite au front.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here