Deux Libanais et un Palestinien accusés du tir de roquettes sur Israël

0
11

Deux Libanais et un Palestinien ont été inculpés lundi au Liban pour des tirs de roquettes le 22 août, sur le nord d’Israël, qui avaient entraîné un raid israélien de représailles.

“Le procureur du tribunal militaire, Saqr Saqr, a inculpé les Libanais Youssef Fliti et Mohammed Abdel Moula al-Atrach du crime de tirs de roquettes en direction des territoires occupés”, ce qui désigne Israël, a annoncé une source judiciaire à l’AFP.

Un Palestinien en fuite a été accusé du “même crime”, a ajouté cette source, sans fournir son identité ni l’appartenance politique des trois personnes.

L’armée libanaise a annoncé samedi l’arrestation des deux Libanais en précisant qu’ils avaient “reconnu avoir transporté les roquettes” de la Bekaa (est) à Tyr dans le sud du Liban.

L’aviation israélienne a frappé le 23 août une position d’un groupe palestinien au sud de Beyrouth, en représailles au tir quelques heures plus tôt de quatre roquettes sur l’Etat hébreu, revendiqué par un autre groupe.

La position touchée appartenait au Front populaire de libération de la Palestine-commandement général (FPLP-CG), d’Ahmad Jibril, connu pour son soutien au régime du président syrien Bachar el-Assad et qui a nié être impliqué dans l’attaque.

Les tirs de roquettes sur Israël ont été revendiqués sur Twitter par un responsable des Brigades Abdallah Azzam, un groupe lié à Al-Qaïda qui avait déjà revendiqué des attaques similaires en 2009 puis 2011.

Deux des quatre roquettes ont frappé des zones habitées dans le nord d’Israël, causant des dégâts mais pas de victime. Une troisième a été interceptée par le système de défense “Iron Dome”, tandis que la dernière aurait atterri hors du territoire israélien.

AFP | 02/09/2013 | 16h08

lorientlejour.com Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here