Des policiers enlevés par des bédouins

0
11

Des bédouins égyptiens ont enlevé jeudi
dix-neuf policiers, dont deux officiers, dans le Sinaï après la mort d’un des
leurs dans un échange de tirs avec la police, avant de les relâcher au terme
de plusieurs heures de négociations, a indiqué une source de sécurité.

Les bédouins avaient enlevé les policiers après avoir attaqué leur poste
près de la frontière israélo-égyptienne, a précisé cette source.

Les ravisseurs, qui avaient conduit les policiers dans un endroit
désertique non loin du poste de police, ont libéré les 19 policiers après
avoir obtenu des autorités que la victime soit reconnue comme un « martyr » et
que sa famille ait le droit à une indemnisation financière, a ajouté la même
source.
Selon l’agence officielle égyptienne Mena, les hommes armés ont seulement
encerclé les policiers dans leur commissariat, sans les enlever, et ils sont
partis un peu plus tard après des négociations avec des leaders tribaux.

Depuis la révolte qui a renversé le président Hosni Moubarak en février
2011, l’Egypte est le théâtre de violences sporadiques, mais parfois
meurtrières, doublées d’une augmentation importante des crimes.
La situation est particulièrement difficile dans la péninsule du Sinaï
(est), où la population bédouine est lourdement armée.
Des bédouins ont ainsi enlevé le 3 février deux touristes américaines et
leur guide égyptien sur la route du monastère de Sainte-Catherine, dans la
péninsule du Sinaï, avant de les relâcher.
Fin janvier, ils avaient aussi enlevé des employés chinois d’une usine de
ciment alors qu’ils se rendaient au travail, et les avaient retenus pendant 20
heures dans le nord du Sinaï. Les ravisseurs réclamaient la libération de cinq
des leurs, détenus dans le cadre d’une enquête sur des attentats dans la
péninsule entre 2004 et 2006.

source AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here