Contre les mensonges de “l’Apartheid” médical aux barrages routiers israéliens

0
15

La Fédération sioniste de Grande-Bretagne critique une campagne anti-israélienne…

Le plus grand organisme représentatif des institutions juives de Grande-Bretagne a critiqué vendredi une campagne anglaise qui se concentre sur l’impact négatif des mesures de sécurité sur les patients palestiniens qui cherchent à entrer en Israël pour un traitement médical.La Fédération sioniste de Grande-Bretagne critique une campagne anti-israélienne…

La Fédération sioniste a déclaré que la campagne lancée par le Medical Aid for Palestinians (MAP) la semaine dernière a été créée « sans fournir de contexte ou en omettant de mentionner que des milliers des Palestiniens”>Article original sont admis (en Israël pour traitement) chaque année ».

MAP dresse un portrait hypothétique de l’occupation militaire à Oxford et Islington, au Royaume-Uni : « Que faire si Islington et Oxford étaient sous occupation… » (What if Islington or Oxford was under occupation…).

Voici ce que nous pouvons lire sur la page Web de la campagne de MAP : « Que faire si un mur massif était construit à travers votre rue, vous empêchant d’aller à l’autre bout de la ville ? Et si la seule façon d’y aller était par l’intermédiaire d’un point de contrôle, contrôlé par des soldats d’occupation étrangère ? Et si cette force étrangère décidait si oui ou non vous pouvez obtenir un permis pour vous rendre à l’hôpital ? »

Dans un communiqué, Paul Charney, Président de la Fédération sioniste, a déclaré : « Je suis sûr que beaucoup de personnes seraient surprises d’apprendre que, malgré leur histoire de conflit, des milliers de Palestiniens vont en Israël chaque année afin de recevoir un traitement médical ».

« Alors qu’une frange de militants diabolise Israël en le qualifiant en quelque sorte de « raciste », les Palestiniens de la région connaissent la réalité : en Israël, ils seront traités comme n’importe quels autres patients, indépendamment des différences politiques », a-t-il dit.

«Par exemple, l’année dernière, le frère du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a été l’un des nombreux admis depuis la bande de Gaza pour une intervention chirurgicale d’urgence – en dépit de l’engagement de longue date du Hamas à la violence contre l’État juif. Mais au lieu de mettre en évidence des exemples positifs de l’interaction israélo-palestinienne, le MAP préfère vilipender l’État juif », a déclaré le Président de la Fédération sioniste.

15 Septembre 2013 , Rédigé par israel-chronique-en-ligne.over-blog.com

Source : Zach Pontz – Algemeiner
Adaptation : Hanna Lévy israel-chronique-en-ligne Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here