Auschwitz parle encore aux juifs et aux musulmans

0
27

Le 27 Janvier, le monde commémore l’Holocauste et le 67e anniversaire de la libération d’Auschwitz – épicentre de la plus grande catastrophe jamais perpétrée par l’homme contre l’homme. En tant que l’un des derniers survivants de cette catastrophe, l’Unesco m’a désigné ambassadeur honoraire et envoyé spécial pour l’éducation à Holocauste. A ce titre, mon rôle n’est pas seulement d’honorer des morts, mais d’avertir les vivants des dangers qui menacent de détruire leur monde, comme ils ont jadis détruits le mien.

Depuis ma déportation à Auschwitz, à Majdanek (Pologne) et à Dachau (Allemagne), d’où je fus délivré à 16 ans par des soldats américains, plusieurs génocides, nettoyages ethniques et attentats religieux ont rappelé que les êtres humains sont capables du pire comme du meilleur, de haine et d’amour, de folie et de génie – que l’impensable est encore possible avec des gaz toxiques comme avec des missiles balistiques et des champignons nucléaires. Despotes et démagogues prétendent aujourd’hui que l’Holocauste n’est qu’un « mythe », et continuent d’attiser la haine contre les juifs et d’autres populations vulnérables. Si de telles réflexions me semblent pertinentes aujourd’hui, c’est que les cendres des camps de la mort nous laissent entrevoir le spectre de l’apocalypse ; nous pouvons y entendre un appel à la vigilance et trouver l’inspiration pour relever les défis de notre temps.

En 2011, lors de cette même journée de commémoration, je fus invité par le Projet Aladin – lancé par la Fondation pour la mémoire de la Shoah et parrainé par l’Unesco – à me rendre à Auschwitz-Birkenau accompagné de 150 personnalités musulmanes, juives et chrétiennes, chefs d’état, rabbins, muftis et cardinaux. Dans ce lieu maudit et sacré, où sombra le fier vaisseau de la civilisation, où j’ai souffert tant de tortures et d’humiliations, ma mission fut de témoigner, au nom des victimes et des survivants, que l’Holocauste, loin d’être un « mythe », constitue l’avertissement suprême des horreurs qui peuvent encore advenir pour l’humanité.

Submergée par les preuves manifestes qu’elle tenait sous ses yeux, unie dans une même douleur autour de valeurs communes, cette improbable assemblée a su transcender les discordes politiques, raciales et religieuses pour prier ensemble à un avenir meilleur. Chacun a rejeté ces allégations cyniques qui nient la réalité de ce que nous avons enduré dans nos corps et nos âmes, en estimant que ces calomnies étaient indignes de ceux qui croient en un même dieu. Dans le sillage de cette manifestation extraordinaire de solidarité entre ennemis prétendument héréditaires, j’ai été invité à conduire plusieurs des participants à témoigner devant la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des Etats-Unis. J’y ai retrouvé le même esprit.

Ces deux événements renforcent ma conviction que le mandat confié aux organisations internationales comme les Nations unies où l’Unesco – où j’ai débuté ma carrière – revêt une dimension universelle et existentielle, et que ces institutions ne doivent pas être instrumentalisées ou détournées de leurs tâches supérieures par des considérations exogènes. Cette vérité s’impose d’autant plus dans un contexte mondial enflammé et déstabilisé, face au choix fatidique qui se pose : soit nous régressons vers la terreur et le chaos économique, soit nous poursuivons la marche de l’humanité par un surcroît d’imagination, d’innovation et de créativité capable de mobiliser l’énergie et l’enthousiasme des jeunes générations.

Je me permets de dire cela, en qualité de témoin direct d’un projet qui a conduit à l’asservissement et à la destruction de ceux qui furent désignés comme un peuple de « sous-hommes ». Mon retour dans la communauté des hommes m’a appris que l’abîme n’est pas notre seul horizon, qu’il y a d’autres façon d’extirper le poison de la haine entre adversaires, même ceux qui se considèrent des « ennemis jurés ». Une nouvelle renaissance – éducative, scientifique et culturelle – peut surgir grâce aux ressources inépuisables de l’esprit humain, et qui reviennent en partage aux noirs et aux blancs, aux asiatiques et aux européens, aux russes et aux américains, aux arabes et aux juifs. Si nous pouvons doter notre jeunesse des trésors de la connaissance moderne, de l’information et du savoir-faire, elle redécouvrira l’audace de nos ancêtres qui sortirent de leurs cavernes et ouvrirent une nouvelle ère de paix, de tolérance et de prospérité.

Nous, les derniers survivants de l’Holocauste, disparaissons les uns après les autres. Bientôt, l’Histoire va se mettre à parler, au mieux, avec la voix impersonnelle des chercheurs et des romanciers. Au pire, avec celle des négationnistes, des falsificateurs et des démagogues. La Journée internationale de commémoration pour les victimes est un lien vital dans la transmission de notre tragique héritage. Si nous échouons à lui donner collectivement et à bon escient la place qui lui revient dans la mémoire et dans l’éducation, au cœur des valeurs fondamentales de toutes les croyances, spirituelles ou séculières, les forces des ténèbres pourraient de nouveau revenir nous hanter.

par Samuel Pisar, avocat international – Le Monde.fr

1 COMMENT

  1. REPONSE A ALAIN FREITAG
    Je n’ai pas vecu cette periode mais ma gorge se serre en parlant de la shoah. Ne portons pas jugement sur D.. qui a cree l’homme pour representer le bien. Par son libre arbitre, l’homme a choisi une autre voie, certains dans la voie de l’humanite (enseignee par la torah) d’autres dans la voie de la barbarie. D… retablira tres prochainement l’equilibre et prendra cette fois-ci une part active pour eliminer le mal que l’homme a cree.
    Il est ecrit qu’ 1 jour dans la vie de D… equivaut a 1000 ans de la vie humaine: Peut-etre alors comprendrez-vous par cela le rapport des choses. Ecoutez http://www.ravdynovisz.tv car cela vous aidera a comprendre l’incomprehensible.

  2. bonjour Monsieur,
    BRAVO!!!
    je suis entièrement d’accord avec vous.
    Et quand je vois aujourd’hui comme les Chrétiens sont tués en Afrique par les musulmans, je me demande comment on peut faire confiance à cette religion qui prône le massacre des Juifs et des Chrétiens au nom de Notre Dieu.
    Mais la vengeance LUI appartient, et IL saura reconnaître qui sont Ses enfants.
    Avec mes meilleures salutations.
    Marie-Lise

  3. Bonjour Monsieur.

    Je suis d’accord pour dire qu’il existe dans toutes les nations, dans tous les peuples des gens de bonne foi, la preuve: les Musulmans qui vous ont accompagné à Auschwitz; ça c’est l’exception, mais d’une façon générale, vous savez que l’Islam ne reconnait pas l’holocauste.

    Vous dites nous avons le même Dieu, je ne suis pas d’accord, le Dieu que je connais, celui de la Bible, n’a rien de commun avec le Dieu du Coran. Le Dieu de la Bible dit: « Tu aimeras ton prochain comme toi-même (c’est très difficile,mais le commandement existe), tu aimeras l’étranger comme toi-même etc… » Allah le Dieu du Coran dit: » Maudits soient les Juifs et les Chrétiens, Allah a transformé les Juifs en singes et en cochons, je passe les hadiths de Mahomet qui n’ont, eux non plus rien de commun avec la loi de Moïse ou l’enseignement de Jésus. Je vous rappelle seulement le « célèbre » hadith qui figure dans la charte du Hamas et qui dit:  » La dernière heure n’arrivera pas,avant que les Musulmans fassent la guerre aux Juifs et les abres et les rochers diront: Ô Musulman, abd Allah (créature d’Allah) il y a un Juif caché derrière moi, viens le tuer. »

    Monsieur, il y a un mystère, j’espère qu’il nous sera révélé LA-HAUT, moi je crois à l’au-delà, pour quelle raison Dieu, l’Eternel, le tout-puissant, a choisi Abraham, Isaac, Jacob et leurs descendants? Pourquoi n’a-t-Il pas choisi les Papou ou les Zoulou…???

    Autre chose on impute à Dieu beaucoup de nos malheurs, mais comment reprocher à quelqu’un qui n’existe pas, auquel on ne croit pas ce qui nous arrive? Et si ce qui nous arrive, vient justement de ce que nous avons laché la main de Dieu, et avons traversé la rue, alors que le feu était au ROUGE? Dieu est exclu de nos maisons, de nos écoles, de nos lieux de travail, de nos villes…Tel-Aviv est devenue la ville la plus homosexuelle du monde (ce n’est pas moi qui le dit). Souvenez-vous de Sodome!!!

    Ces évènements ne datent pas d’aujoud’hui, lisez les livres des Rois d’Israël et de Juda, les destructions de Jérusalem, les massacres des populations, les sièges de Jérusalem, les gens en sont arrivés a manger leurs enfants, les déportations…etc. Mais personne n’a jamais réussi à anéantir totalement le peuple d’Israël. « Comme le térébinthe et le chêne conservent leur tronc quand ils sont abattus,une sainte postérité renaîtra de ce peuple » (Esaïe 6/13)

    Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, cherche ma face et s’il se détourne de ses mauvaises voies, Je l’éxaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché et Je guérirai son pays (2 Chroniques 7/14)

    André Zéglany

  4. SANDRA NUSSBAUM A RAISON DE DIRE QU IL FAUT CROIRE CAR SANS LA SHOAH IL N Y AURAIT JAMAIS EU D ERETZ ISRAEL ..ET JE SUIS CONTRE SAMUEL PISAR QUI EST UN JUIF RESCAPE DES CAMP DE LA MORT MAIS POURQUOI A T IL ETE AUX USA POUR REUSSIR ALORS QU IL AURAIT PU ALLER EN ISRAEL FAIRE SA REDEMPTION COMME GEORGES SOROS RESCAPE JUIF HONGROIS DE L HOLOCAUSTE ET LUI AUSSI A CHOISI L AMERIQUE POUR REUSSIR ET DEVENIR MULTI MILLIARDAIRE ET CET ENERGUMENE DE SOROS A OUBLIE SON JUDAISME POUR FAIRE PARTIE DE JCALL USA ET DE SOUTENIR UN ETAT TERRORISTE PALESTINIEN A COTE D ISRAEL ..CE QUI EST UNE GRANDE ERREUR DE LA PART DE CES JUIFS DE COUR QUI ONT OUBLIE D OU ILS VIENNENT ET CE GENRE DE JUIFS ME FONT VOMIR CAR LEURS ENFANTS OU PETITS ENFANTS SONT DEVENUS DES GAUCHISTES DE SHALOM ACHAV ET MILITENT POUR LA CAUSE PRO PALOS CE QUI ME FAIT HONTE COMME SI VOUS VOUS RAPPELEZ DES FILLES LEVY QUI PORTAIENT UN TCHADOR QUI AVAIT EU UN GRAND PERE ACHKENAZE QUI A SUBI LA SHOAH ET A RENDU SON FILS COMMUNISTE ET EST DEVENU L AVOCAT DU MRAP PRO PALOS ET ANTI ISRAELIEN DONC CE GENRE DE JUIF LA ME FONT VOMIR CAR A CAUSE DE CEUX QUI ONT SUBI LA SHOAH ONT OUBLIE D APPRENDRE A LEURS REJETONS OU DESCENDANTS LA FIERTE D ETRE JUIF OU DE SOUTENIR ISRAEL ..ET NON DEVENIR UN MILITANT STROSKYSTE A LA LCR OU IL Y AVAIT PLEINS DE JUIFS QUI SONT FOUS D ETRE ENTRES DANS UN MOUVEMENTS QUI A SOMBRE DANS L ANTI SIONISME APRES ET CA JE N AI JAMAIS PU SUPPORTER CE GENRE DE GENS QUI ONT PERDU LEUR JUDAISME ET SONT DEVENUS DES ATHEES COMME LE FREITAG §
    MR FREITAG SOYEZ FIER DE VOTRE JUDAISME ET REVENEZ AU BERCAIL ..FAITES COMME BENNY LEVY QUI A ETE UN DES CREATEURS DE LA GAUCHE PROLETARIENNE ET APRES A FAIT TECHOUVA POUR DEVENIR RABBIN A JERUSALEM ET EST DECEDE EN BON JUIF IL Y A QQ ANNEES A JERUSALEM §

    JE VOUS FELICITE SANDRA NUSSBAUM POUR CE QUE VIUS AVEZ ECRIT MEME SI VOUS AVEZ SUBI LA SHOAH DANS VOTRE FAMILLE … MEME DANS LA FAMILLE DE MA FEMME ISRAELIENNE D ORIGINE JUIVE ALLEMANDE QUI ONT PERDU TOUTES LEURS FAMILLES DANS LES CAMPS DE LA MORT EN POLOGNE ..EUX LES SURVIVANTS ONT EU LA FIERTE D TRE JUIF ET LE FAIT D HABITER ERETZ ISRAEL §

    MOI J EN VEUT A L ALLEMAGNE ACTUEL QUI A ETE REUNIFIEE ALORS QU ELLE NE MERITAIT PAS DE L ETRE .. ALORS QUE L URSS ET LA YOUGOSLAVIE SE SONT BRISES EN MULTI ETATS §
    DEPUIS JE DETESTE CETTE ALLEMAGNE QUI SE PERMET MEME DE CRITIQUER ISRAEL ALORS QU ELLE DEVRAIT FERMER SA GUEULE ..CAR L ALLEMAGNE PARCE QU ELLE A ASSASSINE 6 MIONS DE NOS FRERES NE MERITAIT PAS D ETRE REUNIFIEE COMME CELA §
    AM ISRAEL CHAI

    MARC SPORTICH

  5. Bonjour,

    Quelle déception de voir un juif s’éloigner de D. Je pense que vous devez relire la bible et surtout le dernier livre pour comprendre tous les malheurs qui font partie du chemin à prendre avant la rédemption. Le mal existe et nous ne pouvons l’enrayer. Viendra très prochainement si d. le veut le machiah qui l’éradiquera.
    Pour comprendre la Shoa je vous conseille d’aller dans le site espacethora.com qui donne quelques cours dessus très intéressant. Mais surtout croyez en d. car c’est la plus chose qui soit et qui nous donne la force de vivre aujourd’hui. D. nous a promis un monde meilleur moi je le crois et je l’attend ce monde.
    Je vous conseille également le site leava. fr car il y a des cours qui redonne vraiment la emouna.

  6. Nous ne sommes que de passage et cette vie est une épreuve. Ces montruosités sont l’oeuvre de personne diabolique qui seront jugés comme tout à chaqu’un .
    Mais si tu es athé pourquoi revendiqué ta judaicité pour être juif il faut croire en dieu c’est tout aussi logique.
    On ne peut pas être athé et juif ça me semble completement improbable.

  7. Bonjour Monsieur Fraitag
    Mon père qui était d’origine Polonaise et dont toute la famille a été exterminée pendant la guerre estimait comme vous que si il y avait un Dieu il n’aurait ABSOLUMENT pas pu accepter, tolérer ce qui s’etait passé pendant la dernière guerre.
    Certes mais si nous admettons que ce Dieu existe et s’il voit plus loin que nous, peut-être a-t-il estimé qu’il fallait qu’un monstre comme Hitler vienne au pouvoir pour rappeler à certains juifs un peu  »tièdes » leurs judaïté et que la création d’Israël qui n’aurait JAMAIS vu le jour sans Hitler devait se payer avec la mort de six millions des notres.
    Aujourd’hui, nous juifs, lorsque nous pestons, râlons pour x raisons, nous savons que si plus rien ne va, nous pouvons nous réfugier en Israël. Le savoir est une force fabuleuse.
    Je vous embrasse
    Sandra
    .

  8. Ayant eu la chance d’échapper à la déportation (j’avais 4 ans), j’essaie d’assiter le plus souvent possible aux cérémonies rendant hommage à ceux qui ne sont pas revenus comme aux survivants, et j’ai le plus grand respect pour des personnes comme Samuel Pisar.
    Mais je ne comprends pas qu’il puisse encore faire référence à Dieu.
    On ne m’empêchera jamais de me ranger parmi ceux qui, très logiquement, pensent que, si un Dieu tout-puissant existait vraiment, il aurait pu faire en sorte que n’existe aucune des monstruosités dont la nature humaine se montre capable, comme toutes celles que rappelle cet article.
    Je précise que, bien que résolument athée, je revendique absolument une judéité militante.

    Alain Fraitag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here