Attentat contre Israël à Delhi: l’auteur était “très bien entraîné”

0
12

L’explosion d’une voiture à New Delhi, qui a grièvement blessé une diplomate israélienne, était un attentat perpétré par une personne “très bien entraînée”, a indiqué mardi le ministre indien de l’Intérieur en se refusant à accuser un groupe particulier, bien qu’Israël ait montré l’Iran du doigt .
“Il est assez clair que c’est une personne très bien entraînée qui a commis
cette attaque et c’est aussi la raison pour laquelle il y a lieu de croire que
la cible était la diplomate israélienne”, a déclaré le ministre, P.
Chidambaram, lors d’une conférence de presse.

“Nous devons progresser sur la base qu’il s’agit d’un attentat”, a-t-il
ajouté, précisant : “Nous ne montrons du doigt aucun groupe ou organisation”.

La diplomate, âgée de 42 ans et également épouse de l’attaché de Défense à
l’ambassade d’Israël, s’est fait retirer des éclats métalliques logés dans le
foie et la moëlle épinière, ont annoncé mardi les médecins.

Son état a été jugé stable.

Trois Indiens, dont le chauffeur de la voiture, ont été plus légèrement
blessés dans l’attaque perpétrée, selon un témoin, par un motocycliste ayant
accroché un engin à l’arrière de la voiture stationnée non loin de l’ambassade
peu avant l’explosion.

Le motocycliste était toujours activement recherché.

En Géorgie, la police a désamorcé lundi un engin explosif découvert dans
une voiture d’un employé de l’ambassade israélienne à Tbilissi.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a peu après accusé l’Iran
d’être à l’origine de ces attaques.

“L’Iran, qui est derrière ces attentats, est le plus grand propagateur de
terrorisme dans le monde
“, a déclaré M. Netanyahu, cité dans un communiqué de son bureau, lors d’une réunion avec des députés de son parti, le Likoud.

L’Iran a démenti toute implication dans les attentats de lundi, rejetant
les accusations de M. Netanyahu.

Ces attentats coïncident avec l’anniversaire de l’ élimination d’un chef
militaire du Hezbollah chiite libanais, Imad Moughnieh,
imputé à Israël, le 12
février 2008, qui donne régulièrement lieu à des avertissements aux voyageurs
israéliens.

Ils ont été fermement condamnés par Washington et l’Union européenne.

NEW DELHI, 14 fév 2012 (d’ après AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here