“Allah w’Akbar” tagué sur le mémorial des Parachutistes à Jérusalem

0
10

Le monument a-t-il été vandalisé pour se venger des actes du groupe ” Prix à payer ” ? Quelques jours après qu’un mémorial dédié aux soldats de Tsahal tombé pour la patrie dans la vallée du Jourdain ait été dégradé, le mémorial des parachutistes situé à Jérusalem a également subi des dégradations. Le monument des parachutistes à Sheikh Jarrah a été tagué a la peinture rouge hier avec les mots “Allah ou Akbar “.

La police de Jérusalem a lancé une enquête sur l’affaire et suspecte que l’acte soit un acte de vengeance à cause des actions du groupe ” Prix à Payer ” effectuées dans ce même quartier la nuit dernière et ces derniers mois au cours de laquelle des graffitis ont été tagués et les pneus de voiture ont été crevés.

Ce week-end, des individus ont vandalisé un monument de l’armée israélienne dans la vallée du Jourdain. Les vandales ont arraché et volé des plaques d’aluminium où étaient gravés des noms de soldats tombés au combat. La police du district de Samarie a ouvert une enquête.

En Cisjordanie et à Jérusalem-est, les degradations de monuments sont en forte hausse. Parallèlement, les voleurs de métaux ont trouvé que les monuments sont faciles à piller. Les cimetières sont également fréquemment pris pour cible, les individus volent les emplacements pour mettre des veilleuses et autres ornements. La police tente d’y mettre un terme en augmentant le nombre de ronde de nuit, notamment aux abords des monuments et des cimetières.

Les voleurs de métaux volent aussi des plaques de métal qui portent les noms des soldats, cela est une attaque directe à la mémoire de nos héros morts pour Israël.

La police souligne néanmoins que deux garçons juifs âgés de 14 et 16 ans ont été arrétés dimanche soir alors qu’ils venaient de saboter huit véhicules appartenant à des résidents arabes près du cimetière du quartier de Sheikh Jarrah.


Des parachutistes israéliens apposent leur drapeau national sur une clôture dans l’enceinte de la mosquée Al Aqsa.

Les deux garçons soupçonnés ont refusé de coopérer pendant les interrogatoires. Ils seront présentés dans la journée devant le tribunal pour discuter de l’extension de leur détention. Le dernier événement se joint à une série d’affaires récentes qui ont eu lieu à Jérusalem, le dernier il y a une semaine dans le même quartier. Ainsi, les résidents ont découvert que sept véhicules ont été détruits et des croix rouges ont été taguées sur des murs des bâtiments, des pneus avaient aussi été crevées.
L’un des véhicules endommagés avait été tagué de l’inscription ” Prix à payer “. La police a ouvert une enquête sur l’incident pour tenter de localiser les suspects.

Source Koide9enisrael

Publié par David ILLOUZ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here