Al-Qaïda essaie de profiter de la situation en Syrie (Maison Blanche)

0
11

La Maison Blanche a affirmé mardi qu’Al-Qaïda essayait de profiter des violences en Syrie, et reconnu qu’il s’agissait de l’une des raisons pour lesquelles fournir des armes à l’opposition au régime de Bachar al-Assad n’était pas à l’ordre du jour pour Washington.

“Sans évoquer les évaluations de notre renseignement, je dirais simplement que nous savons qu’Al-Qaïda et d’autres extrémistes essaient de profiter de la situation provoquée par l’agression brutale d’Assad contre l’opposition”, a expliqué Jay Carney, le porte-parole du président américain Barack Obama. Des membres de la nébuleuse extrémiste, a-t-il ajouté, “tentent de se présenter comme les défenseurs d’une plus grande liberté et de la démocratie pour les habitants de la région, en l’occurrence, la Syrie”, en contradiction selon lui avec “leur histoire, leur argumentation (et) leur raison d’être”.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton avait affirmé dimanche que le fait de livrer des armes à l’opposition syrienne pourrait aider A-Qaïda et le Hamas. “Nous ne savons vraiment pas qui pourrait être armé”, a-t-elle dit dans un entretien à la chaîne CBS News.

M. Carney a reconnu que les Etats-Unis n’avaient pas “établi clairement à quel degré les extrémistes d’Al-Qaïda collaborent avec l’opposition syrienne”. “Notre position (…) pas uniquement pour cette raison, est que le temps n’est pas venu de militariser davantage la situation en Syrie”, a ajouté M. Carney. D’influents élus comme le sénateur républicain John McCain ont appelé à armer les insurgés syriens face à la répression sanglante menée par le régime Assad, ce à quoi l’exécutif américain a fermé la porte jusqu’ici.

WASHINGTON, 29 fév 2012 (AFP) tq/rap

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here