Un laboratoire de la marine américaine confirme : un drone suicide iranien a percuté le pétrolier israélien

Un laboratoire de la marine américaine à Bahreïn a confirmé mardi le lien de l’Iran avec une frappe de drone au milieu du mois sur un pétrolier commercial battant pavillon libérien traversant une voie navigable internationale au Moyen-Orient, a rapporté un porte-parole de la 5e flotte de l’armée américaine.

Un navire chargé de carburant appartenant à la Eastern Pacific Shipping Company, propriété du milliardaire israélien Idan Ofer, a été touché par un drone suicide à 241 km au large d’Oman, le 15 novembre.

La déclaration se lit comme suit : « Le drone qui a heurté le pétrolier commercial a été identifié comme » Shahad-136 « .

Il a ajouté : « Le drone Shahed-136 est le même drone que l’Iran a fourni à la Russie pour être utilisé contre l’Ukraine ». 

Samedi dernier, le commandant du Commandement central américain, le général Michael Corella, a annoncé le déploiement de plus d’une centaine de bateaux sans pilote dans les eaux du Golfe, d’ici un an environ, et ce après une série d’attaques de drones contre des navires, dans le eaux du Golfe, que l’Iran était accusé d’avoir commis.

Il a ajouté, lors de sa participation à la conférence de dialogue à Manama, Bahreïn, que « le développement de drones ennemis pourrait être la plus grande menace technologique pour la sécurité régionale ». 

Crédit : Alhora Crédit photo : US Army

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.