Tsahal frappe des cibles du Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie

Des sites en Syrie dont un complexe utilisaient un «hub» pour l’activité du groupe

Après une nuit calme, Tsahal a ordonné le blocage de zones et de routes dans la bande de Gaza

De la fumée et des flammes sont vues lors d'une frappe aérienne israélienne à Gaza, le 12 novembre 2018 (crédit photo: REUTERS / AHMED ZAKOT)
On aperçoit de la fumée et des flammes  lors d’une frappe aérienne israélienne à Gaza, le 12 novembre 2018 (crédit photo: REUTERS / AHMED ZAKOT)

Tsahal a frappé de nombreuses cibles appartenant au groupe terroriste du Jihad islamique palestinien (JIP) en Syrie et dans toute la bande de Gaza à la suite de tirs de roquettes sur le sud d’Israël au cours de la soirée de dimanche.

L’armée a déclaré que des avions de combat de l’armée de l’air israélienne ont frappé des cibles du JIP au sud de la capitale de Damas , y compris un complexe qui a été «utilisé comme plaque tournante de l’activité du Jihad islamique en Syrie», ainsi que des dizaines de cibles terroristes appartenant au groupe à travers le Bande de Gaza.

Les médias palestiniens ont déclaré que deux membres du JIP,  Ziad Mansour, Salim Ahmad Salim, 24 ans et 23 ans, ont été tués lors de la frappe, comme l’a rapporté Walla. En réalité, ce sont 6 Jihadistes qui ont été liassés pour exangues sur le champ de bataille.

Selon Tsahal, la frappe contre le complexe du JIP dans la région d’Al Adleyeh, au sud de Damas, visait un site où le groupe mène des recherches et le développement d’armes, à la fois en les adaptant à la fabrication dans la bande de Gaza, ainsi que pour fabrication locale en Syrie.

Sur le site, le groupe a également fabriqué des dizaines de kilogrammes de PA – un carburant moderne utilisé dans les fusées à propergol solide. Il a également servi de camp d’entraînement technique pour les terroristes de la bande de Gaza et du nord.

Des dizaines de cibles terroristes du JIP ont également été touchées par des avions-bombardiers, dont des infrastructures souterraines et des complexes dans la région de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, qui ont été utilisés pour stocker des matières premières utilisées pour produire des roquettes.

À Khan Yunis, Israël a frappé le quartier général de la brigade Khan Yunis appartenant au groupe, qui comprenait un complexe d’entraînement aux missiles antichars ainsi que du matériel militaire utilisé par les forces de commandement naval du groupe.

À Beit Lahia, un complexe d’entraînement militaire du Jihad islamique a été pris pour cible.

« Les attaques ont été menées en réponse à la tentative d’attentat terroriste de ce matin contre la clôture périphérique et au lancement de roquettes de la bande de Gaza sur le territoire israélien », indique le communiqué militaire.

«Tsahal répondra à tous les actes terroristes du Jihad islamique qui mettent en danger les civils israéliens et portent atteinte à la souveraineté (d’Israël). L’armée israélienne considère l’attaque à la roquette contre le territoire israélien avec une grande sévérité, est préparée et continuera d’opérer selon les besoins, contre les tentatives de nuire aux civils israéliens. »

Plus de 25 roquettes ont été lancées vers le sud d’Israël dans plusieurs tirs de barrages dimanche soir. Tsahal a confirmé avoir frappé une cellule terroriste du JIP se préparant à lancer des roquettes depuis la partie nord de la bande. Les Palestiniens ont rapporté qu’il y avait au moins quatre blessés en piteux état dans la frappe.

« Pour le moment, Tsahal attaque des sites terroristes appartenant au groupe terroriste du JIP dans la bande de Gaza », a déclaré l’armée à l’époque, ajoutant qu’elle fournirait plus d’informations sur les cibles à l’avenir (proche).

Le Hamas et le JIP avaient auparavant menacé de venger la mort d’un terroriste tué par Tsahal après avoir tenté de planter des explosifs le long de la frontière de Gaza tôt dimanche matin.

 

Une vidéo de la scène téléchargée sur les réseaux sociaux dimanche matin a montré une foule de jeunes palestiniens jetant des pierres vers un bulldozer israélien envoyé pour récupérer le corps du suspect décédé.

 

Il a été identifié comme s’appelant Muhammed Ali al-Na’im, 27 ans, commandant de la branche militaire du Jihad islamique palestinien, la Brigade Al-Quds, dans la région de Khan Younis.

Assaut à Damas ()

Malgré l’escalade, les habitants du sud ont passé une nuit tranquille sans stress de guerre ni alarmes. Cependant, après avoir évalué la situation, Tsahal a ordonné ce matin de bloquer les zones et les routes adjacentes à la clôture du périmètre de Gaza. , Route 34 de Yad Mordechai Junction à la route d’accès au Kibbutz Erez et Route 232 de Mefalsim Junction à Kfar Gaza Junction.

En raison de la situation sécuritaire, l’entrée de Kobe Hill à Sderot, le mémorial de la flèche noire, la colline Bells, la colline Nezmite et la colline Lone Horseshoe ont également été interdites. De plus, la plage de Zikim est fermée aux visiteurs. Tsahal a déclaré : « Ne vous arrêtez pas au bord de la route lors de déplacements dans les environs pour des raisons de sécurité personnelle. Vous devez continuer à obéir aux instructions de Tsahal selon les besoins.

Assaut de Tsahal à Gaza

Attaques des FDI à Gaza (Photo: Reuters)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu évalue la situation à Kirya et Naftali Bennett (Photo: Ariel Hermoni

Évaluation de la situation à Tel Aviv (Photo: Ministère de la défense Ariel Hermoni)

Pendant l'alarme à Ashkelon (Photo: Alex Bortman)

les tirs de roquettes à Ashkelon hier (Photo: Alex Bortman)
Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.