Trump, les Princes saoudien et émirati mettent au point un groupe d’intervention contre l’Iran

Peu de temps avant leurs discussions à la Maison Blanche, mardi 20 mars, le Président Donald Trump et le Prince héritier saoudien se sont mis d’accord sur la fondation d’un nouveau comité suprême, afin de coordonner les efforts diplomatiques et militaires visant à freiner l’expansion iranienne. Les émirats arabes unis en est le troisième membre. Cette commission, pour pouvoir se focaliser sur des opérations coordonnées, sera constituée des trois conseillers à la sécurité nationale de chacun de ces trois pays.

Pour prendre des décisions finales, ils s’en remettront au Président Trump, au Prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman (MbS) et l’Eir des EAU, le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan (MbZ). Des sources à la Maison Blanche mentionnent que ce nouveau groupe sera officiellement lancé cette semaine. Le conseiller à la Sécurité Nationale des Emirats, Sheikh Tahnoon bin Zayed Al Nahyan arrivera pour se joindre à l’événement. On s’attend à l’arrivée de l’Emir lui-même très bientôt à Washington.

Les responsables américains et saoudiens ont confirmé mardi, que la mission du nouveau Comité Suprême sera d’exécuter les objectifs partagés par les trois gouvernements, c’est-à-dire, de paralyser les conceptions expansionnistes de l’Iran à travers le Golfe riche en pétrole et dans tout le Moyen-Orient.

Les sources de Debkafile révèlent que ce geste est cohérent avec la décision qu’on pense largement que le Président Trump a prise, de rompre la participation des Etats-Unis à l’accord de 2015 sur le nucléaire avec l’Iran. Des discussions intensives se déroulent à la Maison Blanche sur le calendrier à tenir.

On ne sait pas si Trump en fera l’annonce quand la prochaine date-butoir surviendra pour la re-certification de l’accord, à la mi-mai, ou s’il franchira le Rubicon par avance, en mars ou début avril. Les Etats-Unis, les Saoudiens et les Emiratis examinent, pendant ce temps, la synchronisation de leurs capacités militaires et leur niveau de préparation à d’éventuelles répercussions.

Le nouveau comité suprême comblera le manque de cohésion laissé par le Conseil de Coopération du Golfe, à cause du refus de deux de ses pays-membres, le Qatar et Oman, de suivre les politiques de durcissement poursuivies par l’Arabie Saouditeet les E:mirats Arabes Unis, depuis que MbS a pris les rênes du gouvernement à Ryiad, il y a trois ans.

  

Trump, Saudi Prince & UAE to set up action group against Iran

1 COMMENTAIRE

  1. […] Pour prendre des décisions finales, ils s’en remettront au Président Trump, au Prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman (MbS) et l’Eir des EAU, le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan (MbZ). Des sources à la Maison Blanche mentionnent que ce nouveau groupe sera officiellement lancé cette semaine. Le conseiller à la Sécurité Nationale des Emirats, Sheikh Tahnoon bin Zayed Al Nahyan arrivera pour se joindre à l’événement. On s’attend à l’arrivée de l’Emir lui-même très bientôt à Washington.Lire la suite sur jforum.fr […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.