Tou Bichevat: L’éveil à la nature (4)

0
482
Tou Bichevat n’est pas à proprement parler une fête, mais plutôt un «jour mémorable ».

Tou Bichvat 2019
De la soirée du dimanche 20 janvierRésultat de recherche d'images pour "Tou Bichvat"À la soirée du lundi 21 janvier

 

Les mentions qui en sont faites dans le Choulh’an Arouh’ sont réellement des plus réduites.
Curieusement le Maguen Avraham (chapitre 131­-16) mentionne que « nous avons l’habitude chez les Achkenazim (sic) de multiplier la consommation de toutes les espèces de fruits des arbres » ; alors que historiquement on a peu de traces que cet usage ait été répandu dans les pays achkenazes.
Au contraire, c’est dans les pays séfarades que cette consommation de fruits a pris un aspect largement festif.
Cet événement est accompagné de lectures d’un Séder spécial (le livre du Pri Hadar) de chants et de véritables repas de fruits.
Finalement, l’usage maintenant s’est généralisé d’en faire un événement marquant (qui quelques fois a été récupéré au profit d’idéologies pas nécessairement religieuses).
Le Roi Salomon a dit, (Proverbes XV‑23) Davar beïto ma tov. «Combien est bonne la parole à l’époque adéquate».
L’examen des textes de la Guemara ou de la Tossefta montre que ce qui est mis en relief à Tou Bichevat, c’est l’admirable fonctionnement du cycle végétal, les transformations secrètes qui s’opèrent sous la terre par la distribution des eaux de pluie, la montée de la sève, et en Eretz Israël l’apparition des premiers bourgeons.
C’est donc là “l’époque adéquate”où nous est donnée l’occasion de parler et de développer (y compris à l’aide d’illustrations, de livres de botaniques par exemple) les merveilles du Créateur à travers la nature.
Cette nature que l’on croit « morte » et qui par la Hachgah’a (Providence Divine) encore secrète et voilée, est déjà pleine d’une vitalité nouvelle.
L’habitude chez chacun d’entre nous fait souvent oublier que ces cycles «naturels» sont en permanence sous‑tendus par le souffle divin du renouvellement: Hameh’adech Betouvo Beh’ol Yom Tamid Maassé Béréchit : “Qui renouvelle chaque jour dans Sa bonté l’oeuvre de la Création” (extrait de la prière du matin).
Promenades, observations de la nature, visites d’expositions sur la nature, petits exercices botaniques sur le balcon, livres d’images par exemple, sont autant de moyens que l’on peut utiliser avec bonheur pour faire toucher du doigt et de façon concrète les différentes idées et réflexions que nous venons de développer.
Sans tomber dans le «sermon», on ne manquera pas d’exploiter toutes ces observations et manipulations pratiques, pour faire ressortir de façon simple les notions destinées à nourrir la formation spirituelle de nos enfants.
Au-delà de la nécessaire pédagogie du concret, les enfants sont toujours avides de savoir et de comprendre.
De plus, s’il est vrai que les lois relatives aux plantations, aux fruits s’étendent sur toute l’année, il paraît intéressant de profiter de «l’époque adéquate», qu’est le nouvel an des arbres, pour relire les Dinim, les réetudier ou en reparler de façon plus précise.
A l’occasion du repas de fruits, on révisera les différentes bénédictions, leur ordre de préséance, le soin qu’il faut apporter à ouvrir les fruits à les examiner (bédika).
On n’oubliera pas le passage du Deutéronome (XX‑19, 20) qui parle de l’arbre et de l’interdit du gâchis et on pourra également envisager d’aborder les notions de Trouma et de Maasser (prélèvements nécessaires pour les fruits provenants d’Eretz Israël).
Pour ceux qui sont au niveau de la Michna, étudier ou réviser le 6ème chapitre de Bérah’ot est tout a fait indiqué.
La Guemara nous dit : «Si tu en fais trop, tu finiras par ne rien avoir du tout».
Ceci est une remarque générale qui vaut pour toutes les propositions contenues dans cet article. Par conséquent ne cherchons pas à tout dire et à tout faire.
Chacun fera le choix de ce qui lui apparaît le plus judicieux et le plus adapté, à l’âge, au niveau et au moment.
Pour ce Tou Bichevat, trois, sept, quinze fruits ou plus, à chacun sa coutume!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.