Téhéran paré à une cyber-attaque de représailles

1
1294

Pare-feu iranien prévu pour faire face à la cyberattaque américaine – en représailles pour les frappes de Téhéran sur le pétrole du Golfe

Le ministre iranien des Télécommunications, Mohammad Javad Azari Jahromi, a dévoilé soudainement le succès de la mise à l’essai d’un pare-feu destiné à protéger les «installations industrielles» iraniennes contre toute cyberattaque, jeudi 16 mai. Ce message sur la page Instagram du ministre indiquait que son gouvernement se préparait à une cyberattaque américaine, en réponse aux frappes de Téhéran contre les infrastructures pétrolières du Golfe cette semaine.

Jahromi a cité “des scientifiques universitaires iraniens” comme ayant développé un pare-feu pour les systèmes d’automatisation industrielle afin de “neutraliser le sabotage industriel tel que celui provoqué par Stuxnet dans les réseaux électriques, et cela a été testé avec succès”, a-t-il déclaré.

Les sources militaires et de renseignement de DEBKAfile ont interprété ces commentaires dans le contexte de nombreuses informations selon lesquelles des cyberattaques sur des installations iraniennes sont l’une des réponses optionnelles retenues, à l’examen des consultations de la Maison Blanche et du Pentagone, pour répliquer au sabotage par l’Iran de pétroliers dans les eaux des EAU et de stations de pompage saoudiennes. Les propos du ministre iranien ont reflété la conviction de Téhéran que cette option est réelle et plus que probable.

Les propos de Jahromi rejoignent également le commentaire belliqueux du nouveau commandant, Hossein Salami, commandant du CGR, mercredi : “Nous sommes sur le point de faire face à une confrontation à grande échelle avec l’ennemi”, a rapporté l’agence de presse Fars. “Ce moment de l’histoire, parce que l’ennemi est entré dans le champ de la confrontation avec nous avec toutes les capacités possibles, est le moment le plus décisif de la révolution islamique.”

Le général n’a pas précisé sa signification – ni même nommé l’ennemi, mais l’expression «toute la capacité possible» est maintenant considérée comme faisant référence à une éventuelle cyberattaque américaine. Nos prochains articles offriront encore plus de détails exclusifs sur l’escalade du conflit entre les États-Unis et l’Iran, leurs tactiques respectives et les calculs qui guident leurs actions.

    , 

Iranian firewall set for US cyberattack – payback for Tehran’s strikes on Gulf oil

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.