Syrie : Israël brouille les défenses et déclenche des tirs sans cible

9
4452

UN BROUILLAGE ISRAÉLIEN DÉCLENCHE DES SYSTÈMES DE DÉFENSE AÉRIENNE SYRIENS À DAMAS –      

Un brouillage israélien déclenche des systèmes de défense aérienne syriens à Damas - Rapports

Image illustrative,

Aux dernières heures du 8 décembre, l’agence de presse arabe syrienne (SANA) a annoncé que les Forces de défense aérienne arabes syriennes (SyAADF) avaient ouvert le feu sur plusieurs objets volants non identifiés au-dessus de l’aéroport international de Damas.

Quelques minutes plus tard, l’agence SANA a supprimé son reportage sans fournir d’explication. Plusieurs sources pro-gouvernementales ont laissé entendre que certains des systèmes plus anciens de SyAADF situés autour de l’aéroport international de Damas avaient été déclenchés par un «brouillage» en provenance d’Israël.

Avant l’incident mystérieux, des avions cargo syriens et iraniens ont atterri à l’aéroport international de Damas. Certains observateurs ont affirmé que les deux avions transportaient une cargaison d’armes pour le Hezbollah libanais. Si ces assertions sont confirmées, le brouillage pourrait être considéré comme un message de Tel-Aviv à destination de Damas et de Téhéran.

Le gouvernement de Damas a prétendu le mois dernier que le SyAADF avoir déjoué une attaque de l’armée de l’air israélienne (IAF) contre des positions militaires au sud de Damas. Des sources de l’opposition syrienne et provenant d’Israël ont démontré que plus de 15 cibles avaient été touchées et neutralisées, en trois vagues successives, probablement par lancement de missiles sol-sol plutôt que par des frappes aériennes.

Cette démonstration de force a mis à mal les prétentions russes à apporter une étanchéité anti-aérienne à la Syrie, par la mise en circulation de systèmes S-300, dont tout porte à croire qu’ils sont inutilisables depuis leur arrivée et ne deviendront opérationnels, au plus tôt, qu’en janvier 2019. D’autre part, la Russie a importé en Syrie des systèmes ultra-perfectionnés de brouillage et d’identification des avions ennemis et, là encore, tout se passe comme s’ils ne parvenaient pas à contrer les attaques israéliennes par de mêmes types de système (brouillage). En poursuivant ses attaques et brouillages, Heyl Ha’avir, l’armée de l’air d’Israël, montre qu’elle se prépare à déjouer les défenses mises à la disposition de Damas par Moscou.

JForum avec agences (SANA syrienne)


 

Le reportage initial de SANA, repris par les agences européennes et occidentales :

L’armée syrienne tire vers «des cibles aériennes hostiles» près de Damas

CONFLIT L’Observatoire syrien des droits de l’Homme a fait état d’explosions ayant secoué un secteur proche de l’aéroport international de Damas, et de tirs de batteries de la défense anti-aérienne en direction de « cibles » qu’il n’a pas pu déterminer…

20 Minutes avec AFP

 — 

Des explosions ont été entendues dans le secteur de l'aéroport international de Damas ce dimanche 9 décembre.
Des explosions ont été entendues dans le secteur de l’aéroport international de Damas ce dimanche 9 décembre. — Handout / SANA / AFP

Les défenses anti-aériennes de l’armée syrienne ont ouvert le feu en direction de «cibles aériennes hostiles» près de l’aéroport de Damas, ont rapporté dimanche soir les médias officiels.

«Nos défenses aériennes sont entrées en action contre des cibles aériennes hostiles dans le secteur de l’aéroport international de Damas», a indiqué l’agence de presse officielle Sana sans fournir de détails ni accuser quelque partie que ce soit.

Des explosions près de l’aéroport international

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a pour sa part fait état d’explosions ayant secoué un secteur proche de l’aéroport international de Damas, et de tirs de batteries de la défense anti-aérienne en direction de «cibles» qu’il n’a pas pu déterminer.

Damas avait accusé fin novembre Israël d’avoir bombardé une de ses positions militaires dans le secteur d’al-Kiswah, au sud de Damas. Selon l’OSDH, le bombardement avait visé des dépôts d’armes appartenant au mouvement libanais Hezbollah et aux forces iraniennes, qui combattent aux côtés des forces gouvernementales dans la guerre en Syrie.

Israël dans le viseur?

Israël a effectué de très nombreuses frappes en Syrie depuis le déclenchement de la guerre en 2011, visant des forces envoyées par l’Iran ou les combattants du Hezbollah libanais, les deux grands ennemis de l’Etat hébreu.

En septembre, un avion militaire de la Russie, allié de Damas, avait été abattu accidentellement par la DCA syrienne suite à des tirs israéliens.

20minutes.fr

9 COMMENTS

  1. t ‘es sûr que c’est pas le brouillage russe qui provoque ces tirs ?
    le brouillage russe doit etre si puissant qu’il va finir par brouiller la defense syrienne de
    s200 , s300 , s4000 , s500 , s1000 , s2000 et de s2021 .

  2. les russes leurs fournissen de quoi détruires les propres avions et si on va par là ils detruiront les russes eux mêmes et la les amis d’hier deviendront les ennemies de demain ! et ce feront la guerre entre eux !

  3. Un jour ils comprendront sans doute que si les Russes leurs vendent de l’armement, c’est que cet armement leurs est caduque et violable.

  4. Ils s’épuiseront à (essayer de) détruire des cibles qui n’existent que sur leurs écrans…
    Jusqu’au moment où ces cibles ne seront pas virtuelles. Mais auront-ils alors le temps de le réaliser, pendant qu’ils seront désintégrés ?
    On est en mode naturel. Que sera-ce quand le Seigneur des cohortes mettra Son grain de sel ?
    Ysraël est sans doute le pays le plus avancé dans cette technologie. Leurs missiles leur retomberont sur la tête pendant que leurs merdias crieront victoire.
    La prochaine fête, c’est Pourim.

  5. ‘que les Forces de défense aérienne arabes syriennes (SyAADF) avaient ouvert le feu sur plusieurs objets volants non identifiés ‘

    Ah…, si les Martiens sionistes s’y mettent aussi, les Syriens sont foutus!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.