Agé de 35 ans, celui qui est encore appelé Abass Abou Ahmad Fawaz est épinglé par le Département du Trésor américain pour avoir, entre autres, dirigé des membres du Hezbollah lors de réunions secrètes visant à collecter des fonds et à promouvoir le Hezbollah parmi les ressortissants libanais à Dakar
Outre le Sénégal où est basé Abbas Fawaz Loutfe, des pays comme la Sierra Leone, la Côte d’Ivoire et la Gambie sont également dans le collimateur du Département du Trésor américain.
Dans ces pays résident des Libanais accusés d’être des collecteurs de fonds pour le Hezbollah.
Selon Le Populaire, il s’agit d’Ali Ibrahim Al-Watfa qui opère en Sierra Leone, Abbas Loutfe Fawaz établi à Dakar, Ali Ahmad Chehade basé en Côte d’Ivoire et Hicham Nmer Khanafer qui réside en Gambie.
Selon le Département du Trésor américain, ces « chefs » sont chargés d’organisation « dans des efforts pour étendre l’influence du Hezbollah dans toute l’Afrique occidentale.
Ils organisent des collectes de fonds, le recrutement des membres de l’organisation et jouent, au besoin, le rôle d’Ambassadeurs du Département des relations extérieures du Hezbollah ».
Au terme de leur identification, il est désormais interdit à toute personne, surtout aux Etats-Unis, de faire des affaires avec les quatre incriminés, sous peine de passer pour leur complice.
Le Populaire nous apprend en outre que tous leurs avoirs sur toute juridiction américaine sont gelés.
Selon le document produit par le Département du Trésor américain, « l’identification de ces quatre Libanais expose davantage la portée alarmante des activités du Hezbollah et sa détermination à créer un fonds mondial et un réseau de recrutement pour soutenir sa violence et les entreprises criminelles partout dans le monde.
Alors que le Hezbollah prétend être une organisation de résistance, son vaste réseau mondial envoie de l’argent et des agents pour mener des attaques terroristes à travers le monde ».
Abbas Fawaz Loutfe qui, selon une information parue dans Le Populaire, utilise des supermarchés qu’il possède et exploite à Dakar, est accusé d’avoir créé un groupe de partisans du Hezbollah.
On lui reproche d’être très actif dans la promotion du Hezbollah et la collecte de fonds pour le groupe.
Le nom de Fawaz est également cité dans les efforts du Hezbollah pour influencer le choix d’un Directeur d’un Institut islamique influent à Dakar.

LERAL NET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.