Qui est Donald Trump ?

7
3012

Qui est vraiment  Donald Trump ?

Donald Trump, une personnalité que ses collaborateurs essaient constamment de recadrer mais qui échappe au moment oû il donne l’impression de consentir.

Quelle singularité dans la direction politique des États -Unis a-t-il inaugurée? Sur quoi s’appuient véritablement ses décisions.

L’Europe a fait une lecture trop approximative du locataire de la Maison Blanche et Israël a abordé Trump avec de fausses illusions.Celles de pouvoir l’orienter vers les décisions qui convenaient à Netanayhou

Toutefois Donald Trump est un marin qui navigue en solitaire. Il donne l’impression  d’avancer  dans le sens du vent. Tout le monde se prépare donc à une traversée de l’océan diplomatique relativement tranquille, mais voilà qu’en plein milieu de la course, Trump innove sans scrupules. Il se dérobe et ne connaît plus personne, si ce n’est  la volonté inaltérable de gagner.

Gagner pour Donald Trump c’est être réélu en novembre prochain, peut importe s’il doit dans la course déchirer le foc et les voiles et gagner finalement la course à la rame, il en a la force.

Il gagnera c’est le principal et c’est son obsession. Aucun problème si entre-temps il faut délester le bateau et jeter ses partenaires à l’eau. Autrement dit les alliés de Washington. Après tout ils n’ont qu’à savoir nager.

Bien souvent ses plus proches conseillers l’encombrent, ils tentent constamment de le recadrer, de le faire apparaitre lisible et cohérent mais le président n’en a cure. Il ne se gêne pas pour surprendre. Il n’hésite pas à se débarrasser des gêneurs, sans état d’âme, la liste des abandons est longue.

Donald Trump veut gagner seul, hanté par la conviction qu’il est le meilleur et que seul son raisonnement compte. Alors gare à ceux qui se mettent en travers de sa route.

Trois jours après avoir annoncé le retrait de troupes américaines de la frontière turque dans le nord de la Syrie, le président s’affirme déterminé à “mettre un terme aux guerres qui durent”.

Il annonce: “Intervenir au Moyen-Orient fut la pire décision de l’histoire des États-Unis” pour Trump la stratégie à appliquer est très simple, se faire aimer du public, les journalistes et les diplomates sont des empêcheurs d’agir qui mettent constamment des bâtons dans les roues.

Il affirme être  déterminé à  tenir  ses promesses de campagne, en particulier décréter un point final à la guerre.

Il sait qu’il aura toutes les mères de l’Amérique avec lui le jour des élections. Il ajoute pour bien faire passer le message, comme une sorte de confession:”Les États-Unis n’auraient jamais dû aller au Moyen-Orient”. Ou encore ”Les guerres sans fin stupides sont terminées pour nous ! Les guerres sont toujours inutiles et ridicules”.

Nous ramenons désormais lentement et sûrement nos formidables soldats et militaires à la maison. Les  phrases sont jetées en pâture à ses électeurs dans un de ses tweets matinaux.

Pour le milliardaire républicain, les conflits au Moyen-Orient ont coûté aux États-Unis quelque ”8 000 milliards de dollars” et des milliers de vies. C’est trop donner et pour quel retour laisse entendre le président? Un langage que toutes les bonnes volontés peuvent comprendre, sauf les élites américaines qui voient partout la mission de l’Amérique comme celle du  champion défenseur du droit et de la démocratie dans le monde.

Pour Trump et pour ses électeurs, ce qui compte c’est que le business soit bon, que l’Amérique impose des bons deals profitables aux intérêts américains face à tous les concurrents de la planète, à commencer par les Chinois et même l’Europe.

Le business ne connait pas les amis, les chiffres s’alignent froidement les uns sur les autres. C’est leur rôle rien de plus. Si le compte est bon, tout va bien,sinon il faut taper sur la table et menacer.

La recette a fait ses preuves pense -il. Les experts reconnaissent qu’ils n’ont jamais rien vu de pareil que ce phénomène de ” L’éléphant Trump” qui n’hésite pas à entrer partout sans se préoccuper de ne pas  casser de la porcelaine.

A vrai dire on pouvait anticiper sur la personnalité de  Donald Trump. Il suffisait d’être un lecteur un peu attentif, de regarder ne serait-ce que les couvertures de ses publications toutes vouées à la célébration de la supériorité Trump. Est-ce que tout cela n’en disait pas déjà long?

7 COMMENTS

  1. Quoi que l’on pense des travers ou du génie de Donald Trump, toute personne reconnaissante à l’égard des Kurdes, – pour avoir très efficacement contribué, comme allié, à la défaite de l’inquiétant Etat islamiste Daesh autoproclamé -, ne peut que regretter et désapprouver la légèreté avec laquelle il les a abandonnés à leur triste sort face aux prétentions hystériques du Président turq va-t-en-guerre contre un peuple qui cherche depuis belle lurette à s’implanter comme Nation dans la région dont il est historiquement originaire.

  2. Article pénible et méprisable.
    Réduire le président D. Trump à un affairiste bouffi d’orgueil est un peu court, voire insultant!
    Cet homme a accompli de grandes choses et n’est pas prêt à abandonner le big deal.
    Il bosse gratis et aide ceux qui le mérite, mais dès que certains ne comprennent plus ce qu’il fait, ils donnent raison aux démocrates. Belle mentalité de lâches et de corrompus.
    C’est facile d’enfoncer le plus haï des présidents américains!
    C’est plus difficile de voir ses accomplissements positifs jusqu’à présent. Ceux qui croient que Trump part en sucette ont m du mal à sucer la leur…
    Je n’ai que mépris pour les hyènes médiatiques et croit vraiment que le président (même milliardaire) est plus avisé que ses critiques qui font du vent et encore du vent. Mais pour ce qui est de l’action ? Ils sont où tous ces donneurs de leçon ?

  3. Jg : Macron et Merkel de bons amis et alliés d’Israël ! LOL ! Et le Quai d’Orsay ???

    Ceci dit concernant Trump, j’ai lu ses 3 livres et je pense que cet Homme est un Grand Homme et un Génie, et qu’il est bien plus l’allié d’Israël que Macron ou Merkel !

    L’argent est important quand on dirige un pays, et il a effectivement rendu les U.S. à leur place (sauf pour les Démocrates qui eux montrent leur vrai visage) !

    Je rêve d’un Trump pour la France ou pour l’Europe à la place d’un Macron minable ou d’une Merkel malade qui se maintient coûte que coûte au pouvoir !

    Au moins Trump lui sait prendre les bonnes décisions pour son Pays !

    Je souhaite de tout cœur qu’il repasse aux prochaines élections, même si cela doit encore déchaîner les Loups Démocrates ! Au moins lui AIME son Pays, contrairement à Macron qui aime l’argent et Merkel le pouvoir !

    Vive TRUMP !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.