Qu’aurait fait Begin du plan de paix de Trump?

4
1109

Qu’aurait fait Menachem, concernant le plan de paix Trump?

L’ancien Premier ministre israélien Menachem Begin. Photo: Wikimedia Commons.

JNS.org – Aux États-Unis, nous nous souvenons parfois longtemps de nos anciens présidents et nous imaginons comment ils auraient réagi face aux défis actuels. Il en va de même en Israël, où ces derniers jours, des Israéliens de tout le spectre politique rappellent la mémoire du Premier ministre israélien Menachem Begin et imaginent ses réactions face aux événements actuels.

Donc, à la lumière du dévoilement prochain de «l’accord du siècle» de l’administration Trump, cela semble être un moment opportun pour réfléchir à ce que Begin a proposé , à l’époque, comme plan de paix aux habitants de Judée, de Samarie et de Gaza.

Au Centre du patrimoine Menachem Begin à Jérusalem, les visiteurs peuvent entendre l’approche de Begin directement de la source. Dans une vidéo présentée au musée, en réponse à la question d’un journaliste sur ses intentions concernant l’instauration de la paix avec les Arabes en Judée-Samarie et à Gaza, il déclare sans équivoque qu’Israël n’a aucun désir de gouverner ces communautés et qu’elles devraient disposer du droit à l’autodétermination.

Voici quelques détails de son plan du 28 décembre 1977 :

  • Un conseil d’administration de 11 membres serait créé, basé à Bethléem, représentant vraisemblablement diverses communautés, avec des durées de mandat et des limites déterminées.
  • Les résidents de Judée-Samarie et de Gaza auraient la possibilité de choisir la nationalité israélienne ou jordanienne, à condition de respecter certaines exigences et certains engagements.
  • Ces zones seraient également ouvertes au développement du peuplement juif, mais seuls ceux qui choisiraient d’être citoyens d’Israël pourraient acquérir des terres.
  • Israël proclamerait la souveraineté sur la Judée-Samarie et Gaza, avec des détails à régler à l’avenir.
  • L’accès à tous les sites religieux serait garanti.
  • Israël conserverait toutes les responsabilités en matière de sécurité.

Malheureusement, la plupart des éléments de la proposition de Begin ont été ignorés ou malmenés.

  • Le dirigeant de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a largement dépassé le mandat pour lequel il a été élu. Il a réclamé une capitale palestinienne dans ce que les premiers ministres israéliens ultérieurs ont qualifié de «capitale juive éternelle de Jérusalem».
  • Abbas a exigé la citoyenneté «palestinienne», pas israélienne ni jordanienne (qu’il; possède également, ainsi  que ses enfants).
  • Il a revendiqué la souveraineté sur l’ensemble de la Judée-Samarie et de Gaza et a parlé à son propre auditoire du désir ultime de ré-acquérir tout Israël.
  • Les Juifs peuvent visiter nos lieux de culte saints uniquement sous la protection de l’armée : le tombeau de Joseph, le tombeau de Josué et bien d’autres.

Les éléments du plan de Begin ont été envisagés pour être inclus dans le plan de paix Israël-Égypte, mais l’Égypte – reflétant apparemment certains éléments dans la rue palestinienne – n’a finalement pas accepté. Après la conclusion de l’accord de paix, l’armée israélienne a proposé d’accorder à chacune des communautés l’autonomie gouvernementale et de travailler directement avec les dirigeants élus localement, mais cela n’a jamais été mis en œuvre (à cause de l’OLP qui les abattaient). Puis sont venus les accords d’Oslo, créant l’Autorité palestinienne, qui ont abouti à des décennies de terrorisme anti-juif – un terrorisme qui est financé et encouragé par l’Autorité palestinienne à ce jour.

Nous verrons bientôt le plan de paix de l’administration Trump et Israël doit être prêt à réagir. Devrions-nous revenir sur l’une des idées de Begin pour formuler notre réponse? Israël ne devrait-il pas insister pour un accès sûr et incontesté à nos lieux saints? La citoyenneté palestinienne devrait-elle être une option, ou seulement la citoyenneté israélienne ou jordanienne? Qu’en est-il du principe de l’autodétermination de Begin? Nous savons que les données des sondages indiquent que les deux tiers des habitants de Jérusalem-Est préféreraient faire partie d’Israël dans n’importe quel scénario, et non pas d’un État palestinien. L’autodétermination peut-elle faire partie de la discussion?

Pour Begin, la sécurité d’Israël était de toute évidence primordiale. Cependant, il était également clair sur son désir de ne pas régner sur la vie quotidienne de nos voisins arabes et sur l’importance de protéger nos communautés juives et nos sites religieux juifs en Judée-Samarie. Nous devrions peut-être prendre en compte certains de ses principes pour élaborer notre réponse.

Gary Schiff est un consultant en ressources naturelles américano-israélien basé à Jérusalem et un contributeur de JNS .

avatarpar Gary Schiff / JNS.org

OPINION

 

algemeiner.com

4 COMMENTS

  1. NEGOCIER est un mot à bannir ! Un Pays confetti ne se partage pas, ne se négocie pas !!! ABBAS l’a bien compris , il veut tout ou rien et il a bien raison !! Si on partage ISRAEL , il faut aussi partager la JORDANIE car ces 2 TERRES ont été nommées “Palestine” par les ROMAINS en 132 ( quand les juifs y habitaient )!!! et elles ont été départagées entre juifs et arabes en 1920 à SAN REMO !!!

  2. BEGIN a été le meilleur leader d’ISRAEL de tous les temps !! Son ” deal ” était exceptionnel !!
    Pas de PEUPLE PALESTINIEN car inventé ( on ne va pas compliquer les choses !!!) Quand ces ETATS ont été créés en 1920–22 , il y a eu 2 ETATS, un Juif et un JORDANIEN lorsque la ” Palestine Romaine ” a été dissoute !!!
    Alors j’espère que TRUMP n’a pas conservé ce terme caduque dans son deal , sinon il faut le corriger !!!!
    Si j’avais mon mot à dire, je dirais que les arabes en ISRAEL sont des résidents permanents jordaniens en ISRAEL avec une certaine autonomie à définir mais ISRAEL gardera la SOUVERAINETE sur tout le Pays d’ISRAEL comme le suggérait BEGIN !!!!
    Les lieux Saints doivent être ouverts à TOUS et le MONT du TEMPLE ouvert à TOUS ( sauf aux footballeurs !!!)

    • et pour être plus précis : Le MONT du TEMPLE , le terrain appartient aux juifs ( acheté par le ROI DAVID à un Jébusien ) pour construire le TEMPLE ce Temple construit par SALOMON qui a été détruit plusieurs fois et en dernier par les musulmans qui l’ont usurpé pour construire leurs mosquées , ce qui est maladif chez eux !!!! que ce soit des Eglises ou autres !!!!
      Par conséquence le TERRAIN est aux juifs , les Edifices aux musulmans … alors dites-moi qui sont les propriétaires ????

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.