Commentaires en rouge

Israël-Jordanie : un accord sur l’esplanade des Mosquées (du Temple) pour apaiser les tensions

Capture d’écran 2015-10-25 à 13.54.59Israël et la Jordanie, gardienne des lieux saints (L’AFP reconnait donc une sainteté à ces lieux ? Et si elle la reconnait, elle l’attribue à qui ? Mieux vaudrait rester dans une laïcité bien française et ne pas évoquer des « lieux saints ») à Jérusalem, ont trouvé un accord pour renforcer la sécurité sur l’esplanade des Mosquées (qui a toujours été l’Esplanade du Temple, puisque construite en plusieurs phrases autour des deux temples juifs de Jérusalem). Le lieu, où seuls les musulmans peuvent prier (en capricieux égoïstes !), cristallise les tensions entre Israéliens et Palestiniens (et Musulmans du monde entier en général mais on comprend bien que cette notion vous râpe le cerveau).

Est-ce un premier pas vers la fin des violences ? (Naïfs que vous êtes…) Israël et la Jordanie, gardienne des lieux saints à Jérusalem Jerusalem old(Qu’est-ce qui est considéré saint et par qui, sur cette Esplanade ? Le Judaïsme considère que seul une zone bien précise est sainte pour les Juifs. Une grande partie de l’Esplanade était accessible aux non-juifs, une petite partie était réservée aux femmes juives, une petite partie était réservée au hommes juifs et la cour du Temple à proprement parler n’était accessible qu’aux Lévites, la tribu des prêtres. Dans l’Islam, qu’est-ce qui est considéré « saint » ?. Théoriquement, l’intérieur des mosquées n’est accessible qu’aux musulmans mais l’extérieur est accessible à tous et je veux bien admettre que le Dôme du Rocher leur soit saint mais l’esplanade ne l’est en aucune manière), se sont mis d’accord sur de nouvelles mesures régissant l’esplanade des Mosquées, source de tensions croissantes entre Israéliens et Palestiniens. L’accord a été annoncé samedi à Amman par le secrétaire d’État américain John Kerry. Il prévoit notamment une vidéosurveillance permanente de l’esplanade. (Contre qui ? Les rares Juifs qui voudraient y prier sachant que le rabbinat interdit l’accès au Mont du Temple pour ne pas risquer de se retrouver sur un lieu réellement saint dans le Judaïsme ou contre les activistes islamistes qui brandissent drapeaux du Hamas et de Daesh et qui amassent pierres et explosifs dans la Mosquée Al Aqua ?)

Quelques heures plus tard, sans s’exprimer sur les mesures annoncées par John Kerry, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a réaffirmé sa volonté de « maintenir le statu quo » sur l’esplanade des Mosquées (du Temple), qui ne permet pas aux non-musulmans d’y prier. (On appelle pas ça un « apartheid », d’habitude ?)

Israël maintiendra le statu quo sur l’esplanade

Israël « continuera à appliquer sa politique suivie de longue date : les musulmans prient sur le Mont du Temple ; les non-musulmans visitent le Mont du Temple », a déclaré Benjamin Netanyahou dans un communiqué, employant le nom utilisé par les juifs (et par le reste du monde, sachant que la traduction des noms arabes de ce lieu ne parlent jamais d’une Mosquée mais de « Noble Sanctuaire » (Haram Al Sharif). En fait, il n’y a qu’en français qu’on parle d’esplanade « des Mosquées ») pour désigner le lieu.
La question du contrôle et de l’accès à l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam (encore une fois, est-ce toute l’Esplanade qui est sainte pour l’islam ou seulement la mosquée et le Dôme ?également révéré par les juifs comme l’emplacement de leur ancien temple, catalyse les tensions israélo-palestiniennes depuis des semaines. Jerus-n4i(Vous êtes quand même gonflés, à l’AFP. Vous acceptez et relayer sans sourciller que l’Esplanade est sainte pour l’Islam mais vous minimisez l’importance du lieu pour les Juifs. Alors je vous invite à lire les 6 chapitres, soit 115 versets, du Second Livres des Chroniques, dans la Bible, qui parle de la construction et de la consécration du Temple par le Roi Salomon. Vous y apprendrez que, alors que l’Islam parle, dans sa tradition et non le Coran, d’un voyage nocturne de leur prophète, la Bible parle noir sur blanc de ce lieu comme l’habitation du Dieu d’Israël sur terre ! Donc si on parle de la subjectivité religieuse de la notion de sainteté, il parait évident que le Judaïsme l’emporte haut la main, non ?) 

La sécurité du lieu va être renforcée

Les Palestiniens et la Jordanie accusent Israël de vouloir changer les règles (le « statu quo ») qui régissent l’esplanade des Mosquées depuis 1967, et, au-delà, diviser l’esplanade entre juifs et musulmans. Israël a toujours nié avoir une telle intention. (Alors que dans le même temps, les musulmans mettaient le feu au Tombeau de Joseph, vénéré par les Juifs et faisaient reconnaitre à l’ONU comme musulmans les sites Juifs du Caveau des Patriarches à Hebron et du Tombeau de Rachel à Bethléem… mais c’est pour le reste du monde, c’est détail, ce ne sont que des juiveries, n’est-ce pas ? La sensibilité islamique est tellement plus importante, hein ?) 

Le secrétaire d’État américain a assuré samedi qu’Israël est d’accord pour « respecter pleinement le rôle particulier » de la Jordanie, gardienne des lieux saints, et n’a pas l’intention de diviser l’esplanade.
« Les autorités israéliennes et jordaniennes » doivent d’ailleurs se réunir « prochainement », selon John Kerry, pour renforcer le dispositif de sécurité du lieu. (Contre des Juifs pieux qui ne veulent que prier ou contre des Islamistes terroristes qui appellent à exterminer les Juifs ?)

Pug ( cesgoysquidefendentisrael)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.