Poutine cherche à restaurer la grandeur de la Russie, mais en définitive il l’humilie devant les nations du monde entier. La crainte que certains pouvaient avoir de lui, se transforme en dégoût et en révolte. La fin de Poutine n’est qu’une question de jours. Quand les soldats russes ont à ce point honte de la basse besogne qu’ils font, en tuant des innocents, et écoutant des justifications mensongères, ils ne peuvent que se révolter. Combien de temps encore, ils assassineront un peuple frère. Plus que les sanctions européennes, les russes sont face à leurs insupportables crimes. Il est à l’image du premier crime de l’humanité, quand Caïn tua Abel et fut à jamais frappé du signe de l’infamie.

Des soldats russes capturés avertissent Poutine : « Nous nous révolterons contre vous »

Dans l’ombre de la difficile guerre en Ukraine, un certain nombre de soldats, dont des pilotes de l’armée de l’air de Poutine, ont affirmé devant les caméras : « Ce n’est pas une guerre, c’est un massacre de civils innocents ». Cela conduira-t-il à un soulèvement civil contre le président ?

Le dégoût de l’armée russe ? Un rapport publié aujourd’hui (jeudi) par le journal britannique Daily Mail apporte une série de citations qui sont censées déranger le président russe Vladimir Poutine , trois semaines après le début des combats en Ukraine . Un certain nombre de soldats militaires russes capturés ont déclaré qu’ils allaient « se révolter » contre le président, après avoir reçu l’ordre de commettre des « attentats terroristes », selon eux, en Ukraine.
Les soldats en question auraient mené l’attaque contre la maternité de Marioupol il y a environ huit jours, la qualifiant de « déviation néo-nazie ». Dans la même attaque, comme mentionné, une femme enceinte avec son bébé a été tuée, ainsi que quatre autres victimes. Les soldats, trois pilotes de l’armée de l’air russe, ont déclaré à CNN qu’ils avaient averti le gouvernement russe : « Vous ne le cacherez pas longtemps, car de nombreux soldats ressentent la même chose, et tôt ou tard nous rentrerons chez nous ».
Ils ont imputé l’attaque aux commandants russes, qui ont ordonné des attaques « horribles » contre des « citoyens ukrainiens non impliqués ». Ils ont averti que « de tels actes ne peuvent être pardonnés ». L’un des pilotes, Maxim, a déclaré: « Je ne sais pas ce qui peut justifier, bon sang, les larmes d’un enfant, ou pire, la mort d’innocents, des enfants. » Il a ajouté: « Ce n’est pas une guerre visant à démanteler l’Ukraine ou une guerre contre ses forces militaires, mais une attaque contre ses villes, contre la destruction de civils non impliqués. »
Le fait que les pilotes aient été détenus par l’armée ukrainienne soulève des doutes sur la fiabilité de leurs affaires, car, peut-être en raison du fait qu’ils sont détenus par la force, ils sont obligés de condamner les actions de la Russie et de Poutine. Cependant, un rapport de CNN a montré que les trois pilotes n’avaient parlé sous aucune menace et que leurs mains n’étaient pas menottées. De plus, les Ukrainiens qui les détenaient n’ont pas « mis de mots dans leur bouche » et ont essayé de changer le sujet de leur discours pour celui dont ils avaient choisi de parler.

Dans les derniers jours des combats, l’armée russe semble avoir « ôté ses gants » et cessé d’opérer chirurgicalement en Ukraine. Au lieu de cela, il bombarde des cibles horizontalement, dont la plupart sont également des installations civiles, aux côtés de cibles militaires. A Moscou, cependant, on prétend le contraire.
Selon un brave pilote, beaucoup en Russie et aussi parmi les forces de combat que Poutine a envoyées au combat sont « contre la guerre » : « Ils ont beaucoup de parents et d’amis en Ukraine, et on leur a dit qu’il s’agissait d’une opération militaire concentrée dans la région de Donetsk et l’est de l’Ukraine, et non une offensive globale contre tout le pays. Il est complètement contre cela. Il a en outre affirmé que « personne ne sera contre le fait que l’Ukraine rejoigne la Russie dans un cadre de coopération, mais uniquement à la condition que Kiev le fasse. Les forcer est tout simplement inacceptable ».
« La tentative d’accuser l’Ukraine de nazisme et de fascisme n’est qu’un mensonge publié par le régime russe pour encourager le public à cette guerre », a-t-il encore affirmé. Il a dit que Poutine et son entourage immédiat en avaient besoin pour faire avancer leurs objectifs personnels. « Cela leur servirait à répandre une telle désinformation sur le fascisme et le nazisme », a-t-il ajouté. « Nous n’avons pas vu de nazis ou de fascistes. Les Russes et les Ukrainiens parlent la même langue, donc nous voyons le bien chez ces gens. »

Interrogé sur le fait de nuire à des civils innocents, un autre pilote russe nommé Alexei a affirmé : « Ce n’est pas entre nos mains qui bombarder et quoi bombarder. C’est un ordre. » Maxim a ajouté à propos des remarques d’Alexei : « Il nous est difficile de savoir vraiment ce que nous frappons. Par exemple, nos commandants nous marquent avec une ligne de chars, mais nous ne pouvons pas savoir avec certitude s’il y en a ou non.  » Il a déclaré que les forces russes avaient commencé à utiliser des bombes imprécises, connues sous le nom de « bombes stupides », qui augmentent les chances de toucher des personnes non impliquées.
Un autre officier du renseignement capturé cette semaine par l’armée ukrainienne aux côtés de six autres officiers, Sergei Galkin, a été photographié pleurant amèrement et s’excusant auprès du peuple ukrainien d’avoir participé à l’invasion sous les ordres de Poutine. Galkin a déclaré que Poutine leur avait ordonné « d’envahir l’Ukraine, de s’emparer de la capitale Kiev, dans le but présumé de protéger la population civile du fascisme et de la dictature, qui envahiraient prétendument le pays ». Il a ajouté: « Quand nous sommes arrivés en Ukraine, nous avons réalisé que c’était un désastre. »

« C’était une invasion perfide », a ajouté Galkin, « je m’excuse auprès de moi-même, de mon unité, de chaque maison, de chaque rue, de chaque citoyen ukrainien, vieux, femmes et enfants, pour notre invasion de leurs terres. » Il s’est ensuite adressé à la direction de l’armée russe: « Je veux vous dire une chose – vous êtes des lâches, vous avez agi lâchement, vous nous avez trahis. »

JForum – avec Maarive

 

21 Commentaires

  1. Poutine est un mafieux corrompu qui veut reconstituer un empire dictatorial par la force; les pays démocratiques ne doivent pas céder au chantage de ce sinistre individu qui a déjà perdu son pari grâce à l’héroïque résistance du peuple ukrainien

  2. C’est les USA de Joe Biden qui auront perdu la total confiance du reste du monde.
    Joe l’escroc aura transformé le rêve américain en une volonté de soumission du monde compétitive à celle de l’islam.
    Les conséquences de cette perception de l’Amérique sera très préjudiciable pour la paix dans le monde.
    Joe Biden s’il n’était pas fauteur de trouble aurait considéré Poutine et n’aiderait pas l’abrutis de service Zelensky dans ce combat (« sans se mouiller les mains ») qui n’est que de la propagande immonde et charognarde pour redorer le blason d’un modèle du monde prétendu libre mais aussi intégriste que l’islam et qui est en perte de vitesse.

  3. La milice Azov qui tient Marioupol est fascisante et elle utilise une maternité comme les palestiniens qui mettent des caches de munition dans des écoles ou des hôpitaux. La désinformation est une donnée qu’utilise l’Ukraine. Et si Poutine avait raison d’agir militairement parce que l’Ukraine n’a pas respecté les Accords de Minsk ? Et si des milices ukrainiennes « nazies » ou à tout le moins fascisantes agissaient pour entraîner l’Europe dans une guerre ? N’avons nous pas été manipulés ? Un journaliste qui utilise des aveux de soldats captifs est-il digne de foi ? Beaucoup de question, et comme pour la Covid et le vaccin, nous aurons des analyses scientifiques bien après les évènements, alors que tout aura été joué, et que nous constaterons avoir peut être été floué.

    • Ce que vous dites est possible mais je trouve que ce n’est pas trop vraisemblable. Le plus probable est que c’ était un objectif non militaire et que ça a reçu une bombe jetée plus ou moins par hasard par un aviateur russe qui ne prêtait pas attention aux inscriptions  » DIETI « .

    • arrêtez de relayer la propagande du mafieux corrompu de Moscou; parlez nous plutôt des tchétchènes de Kadyrov qui massacrent les ukrainiens au cri de Allah ou Akbar

  4. CE QUI EST LE PIRE EST QUE CE ZELENSKY EST COMPLICE DES NAZIS UKRAINIENS CE POURRI DE ZELENSKY A PARDONNER AUX NAZI UKRAINIENS POUR ADOPTER LEUR POLITIQUE UN MEC COMME LUI DEVRAIT ETRE ELIMINER POUR AVOIR TRAHI LE PEUPLE JUIF ET ETRE RESTER EN UKRAINE ALORS QUE L ON SAIT QU ELLE A EU UNE HISTOIRE ANTI JUIVE AVEC LES COLLABOS UKRAINIENS QUI ONT AIDER LES EINSATZGRUPPEN SS AVEC LA WEHRMACHT QUI S EST JOINT AUX CRIMES CONTRE LES JUIFS ET CA CETTE PUTE DE ZELINSKY L A OUBLIER ET MOI J ESPERE QUE LA DROITE NE GOBERA PAS LES MENSONGES DE ZELEINSKY NE VEUT PAS DIRE ET QU IL ARRETE DE NOUS EMMERDER CE ZELINSKY QUI A RECU DES MILLIARDS DES USA POUR CONTRE ATTAQUER LA RUSSIE ET LA POUTINE A EU RAISON DE S ATTAQUER A ZELINSKY ET A SON REGIME MAFIEUX NAZI UKRAINIEN ..HONTE A CE ZELINSKY ET MOI JE NE LE SUIS PAS COMME CERTAINS JUIFS QUI SONT AVEUGLES DE TOUT CE QUI SE PASSE EN UKRAINE AVEC L ARMEE DES NAZIS UKRAINIENS AZOV …§§

    QUE LA RUSSIE ENVAHISSE L UKRAINE ET ELIMINE TOUS CES RACAILLES DE NAZIS UKRAINIENS Y COMPRIS ZELINSKY QUI A ETE COMPLICE DE CES GENS LA

    ZELINSKY SE RECLAME JUIF ET IL VA MEME PAS A LA SYNAGOGUE ET POURQUOI IL A LAISSER SES ENFANTS EMBRASSER LE CHRISTIANISME UKRAINIEN QUI ON LE SAIT ONT ETE COLLABOS AVEC LES ALLEMANDS DURANT LA WW2

    AM ISRAEL CHAI ET VIVE JABOTINSKY MEIR KAHANA ET LA DROITE DURE ISRAELIENNE

  5. C’est sur que en Russie la désinformation est à fond la caisse , le peuple russe croit qu’il doit se défendre contre une autre pays qui l’attaque alors que c’est faux , il y a la lâcheté de l’eurOpe trop peureuse de dire que Poutine est un criminel , trop de pays font de même, tout le monde espère que de l’intérieur en Russie viendra la révolte qui mettra fin à cette guerre inutile….

    • Soit, Poutine n’est pas ma tasse de thé, mais peu d’intervenants relèvent la politique interventionniste séculaire de l’Establishment Étatsunien envers l’Europe de l’Est. Vouloir implanter l’Otan en Ukraine n’est-ce pas une provocation pour la Russie ? Quel en est le but ? et l’Union européenne à quoi joue-t-elle avec la Russie depuis 1990 ?
      Question désinformation, le monde occidental est bien placé et est même maître en la matière.

      • tout pays libre a le droit de s’allier avec qui il veut; ce n’est pas au dictateur mafieux de Moscou de dicter sa volonté à des pays qu’il veut satelliser; l’URSS est morte et enterrée et sa mainmise sur l’Europe de l’Est avec

  6. A Schlemihl. Votre commentaire sur ce que diraient des soldats russes prisonniers pose question. Mais dans un conflit organisé, réalisé par une grande puissance comme la Russie, la victime innocente c’est à dire l’Ukraine emploie tous les moyens qu’elle dispose pour informer l’opinion publique et les médias. Rappelez-vous qu’il y a des pays occidentaux qui ont appliqué la torture pour obliger des prisonniers à parler notamment en Algérie. Et bien évidemment le théâtral a aussi été employé….autrement que ce que les russes ont fait avec le théâtre de Marioupol en tuant des civils innocents. Une guerre est toujours très sale et ne peut être justifiée. Ces soldats russes ont-ils parlé sous la contrainte? Nul ne le sait mais en temps de guerre tout peut arriver…. malheureusement.

      • La destruction de la maternité et du théâtre, avec semble-t-il bcp moins de victimes qu’annoncé, est tout de même utilisé pour diaboliser un peu plus les envahisseurs russes.
        Comment faire le tri de la propagande ?
        Et voilà qu’on découvre que ces deux bâtiments avaient abrité des sortes de casernes (ou QG ?) des résistants Azov, et plus du tout ni de jeunes mamans avec leurs bébés (où sont les couveuses comme au temps du méchant Saddam ?), ni de familles venues au spectacle. Et que les « bombardements » étaient prévus depuis plusieurs jours.
        A qui profite le crime ?
        Attention, on va aussi avoir une attaque chimique, selon les médias : de quoi répéter que le « maître du Kremlin » est fou.

        • le « maître du Kremlin  » n’est peut être pas fou, mais il est certainement criminel en agressant un état indépendant et qui veut le rester

  7. Rien ne ressemble plus à un soldat russe qu’un Ukrainien revêtu d’un uniforme russe.
    Et il peut dire ce qu’il veut, sans crainte de représailles..

  8. C’est regrettable. On ne doit pas demander de telles déclarations à des prisonniers, et il est extrêmement facile de leur faire dire ce qu’on veut en les laissant parler librement et sans avoir du tout l’air de les menacer. Cela rappelle le documentaire nazi montrant des soldats noirs capturés tapant du tam tam et faisant une joyeuse bamboula. Cela rappelle un très vieil interview de Charlie ( l’ancien Charlie ) ou une journaliste avait interviewé à son domicile, sans témoins, un des derniers juifs de Syrie qui lui avait déclaré en toute liberté que les juifs ne risquaient rien en Syrie. Ou à un documentaire filmé en 1942 au Ghetto de Varsovie ou des spectateurs du théâtre Azazel riaient aux larmes et avaient l’air de bien s’amuser.

    Il suffit de laisser les mitrailleuses hors du champ de la caméra. Il suffit de ne pas réfléchir à ce qui
    arrivera quand la journaliste sera partie. Il suffit d’ infliger à des gens raflés dans la rue de
    telles avanies qu’ils se mettent à rire comme ils n’avaient jamais ri de leur vie.

    La cause ukrainienne est juste, je préférerai qu’on ne nous montre pas ça.

    • La cause juste en Ukraine, c’est aussi (un peu) celle des ukrainiens du Donbass, depuis huit ans. Les réfugiés de ce coin-là sont partis en Russie, aussi intéressent-ils moins par ici.
      La cause juste en Ukraine, c’est aussi celle des pauvres gens qui restent, plongés dans une crise économique et politique et humanitaire de plus en plus grave, à peine occultée par les violences en cours. Et si (par miracle) les russes repartent, qui utilisera les armes livrées, sinon les mafias ? Voilà un pays qui a tout lieu de regretter sa « révolution orange », et son « EuroMaïdan » aux espoirs floués, quand les grandes puissances n’y voient qu’un champ de bataille qui épargne leurs propres terres.

      • le Dombass est un problème artificiel créé par Poutine, mais c’est sûr qu’en chassant les ukrainiens et en les remplaçant par des russes Poutine arrivera à ses fins; vous oubliez les méthodes criminelles de Poutine qu’il a utilisées en Tchéthènie et en Georgie ; son rêve fou de recréer le vieil empire soviétique sème la mort, la destruction et la misère

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.