POURQUOI LES PROTESTANTS NE FÊTENT-ILS PAS LA TOUSSAINT ?

Comme chaque 1er novembre, la Toussaint est célébrée par une large part des chrétiens. Les protestants, eux, n’y participent pas. Pourquoi ?

Contrairement à ce qui pourrait être cru, la Toussaint n’est pas célébrée par l’ensemble du peuple chrétien. En effet, seuls les catholiques et les orthodoxes (pour qui elle se déroule le dimanche suivant la Pentecôte) la fêtent. Pas les protestants.

La raison en est simple et tient dans un principe central du protestantisme. Considérant que le salut des hommes ne passe que par une dévotion à Jésus, ses adeptes ne vouent aucun culte aux Saints, de même qu’aux reliques ou aux images. De fait, alors que la Toussaint est une journée dédiée à la célébration de tous les Saints, les protestants n’ont donc pas de raison de s’y conformer.

Reste que la période revêt tout de même une importance pour les protestants, en raison de la date du 31 octobre. Ce serait en effet ce jour-là, en 1517, que Martin Luther aurait accroché ses 95 thèses sur la porte de l’église de Wittenberg, en Saxe (Allemagne). Il s’agit là du point de départ de la branche protestante dans le christianisme. Le 31 octobre est ainsi célébré comme la fête de la Réformation.

Par ailleurs, alors que la Toussaint s’est peu à peu confondue avec le jour des morts (qui se tient en réalité le 2 novembre), les protestants ont eux aussi une journée dédiée à la mémoire de leurs défunts. Il s’agit du dernier dimanche de l’année liturgique chrétienne, soit celui se tenant une semaine avant le premier dimanche de l’Avent (et donc le cinquième dimanche avant Noël).

Par Tanguy Hamon  /www.cnews.fr/france

Hans Holbein le Jeune, Les bras de la mort, 1538, gravure sur bois. — © Sepia Times / Sepia Times/Universal Images Gro

 

1 COMMENTAIRE

  1. La « Toussaint » est en réalité depuis la nuit des temps dans le monde occidental la fête annuelle des Ancêtres, vivants et morts, qui sont honorés en cette période déterminée et particulière de l’année. C’est le Clergé chrétien qui en a fait ensuite une fête de « Tous les Saints », à visée missionnaire, prosélyte, et pédagogique, en conformité avec évidemment son point de vue, dénaturant ainsi le sens de la fête originelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.