Pentagone : les missiles iraniens sans égal au Moyen-Orient

5
802
Image processed by CodeCarvings Piczard ### FREE Community Edition ### on 2019-07-26 15:28:46Z | |

Le Pentagone affirme que les missiles iraniens sont sans égal au Moyen-Orient

Un missile sol-sol Shahab-3 est exposé dans une exposition de rue de Téhéran par les Gardiens de la révolution de l'Iran en septembre 2019, marquant l'anniversaire de la guerre Iran-Irak.
Un missile sol-sol Shahab-3 est exposé dans une exposition de rue organisée par les Gardes de la révolution iraniens en septembre 2019 à l’occasion de l’anniversaire de la guerre Iran-Irak (AFP Photo / STR)

 

Washington (AFP) – Malgré des décennies de sanctions, l’Iran a réussi à développer son arsenal de missiles, plus volumineux que tout autre pays du Moyen-Orient, y compris Israël, a annoncé mardi une étude du Pentagone.

“L’Iran a un vaste programme de développement de missiles et la taille et la sophistication de sa force de missiles continuent de croître malgré des décennies d’efforts de contre-prolifération visant à freiner son avancement”, a déclaré l’Agence des renseignements de la Défense(Defense Intelligence Agency).

L’étude a révélé que l’Iran considérait les missiles comme une nécessité stratégique en raison des limites de son armée de l’air, qui dispose toujours de certains avions américains commandés par le Shah pro-occidental, renversé en 1979.

“En l’absence d’une force aérienne moderne, l’Iran a adopté les missiles balistiques comme incarnant sa capacité de frappe à longue portée pour dissuader ses adversaires dans la région – en particulier les Etats-Unis, Israël et l’Arabie saoudite – d’attaquer l’Iran”, selon le rapport.

L’Iran dispose de “la plus grande force de missile au Moyen-Orient”, indique le rapport. Un responsable du renseignement américain a déclaré sous couvert d’anonymat que l’évaluation incluait Israël.

Selon le reportage, l’Iran a mis au point une série de missiles capables de frapper à une distance de 1000 à 2 000 kilomètres, capables d’atteindre Israël ou l’Arabie saoudite.

En 2017, l’Iran a présenté le missile Khoramshahr, d’une portée de 1 250 km, pouvant transporter plusieurs ogives. L’étude du Pentagone, alignée sur un tweet du président Donald Trump à l’époque, a révélé que le missile semblait utiliser la technologie nord-coréenne.

Mais l’étude du Pentagone a révélé que l’Iran dépensait un peu moins pour son armée, avec un budget de 20,7 milliards de dollars en 2017.

L’économie iranienne est soumise à une pression croissante depuis que Trump s’est retiré de l’accord de dénucléarisation l’année dernière et a imposé de nouvelles sanctions.

Christian Saunders, un expert sur l’Iran à l’Agence des renseignements de la défense (la Defense Intelligence Agency), a mis en garde contre l’impact de la levée éventuelle d’un embargo sur les armes pour l’Iran l’année prochaine.

“Ces restrictions devraient expirer en octobre 2020, donnant à Téhéran l’occasion d’acquérir des capacités avancées qui sont hors de portée depuis des décennies”, a déclaré Saunders à la presse.

La république islamique est confrontée à des sanctions imposées par l’ONU qui l’empêchent d’importer la plupart des armes depuis 2006, mais l’embargo devrait expirer cinq ans après la mise en œuvre de l’accord sur le nucléaire.

L’accord, conclu par l’Iran en 2015 sous l’administration de l’ancien président Barack Obama, ainsi que par la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l’Allemagne et la Russie, a été maintenu en vie après le départ de Trump. Téhéran prend des mesures pour mettre fin au respect de ses obligations.

Un responsable des services de renseignements américains a prévu que l’Iran se concentre sur l’achat d’avions de combat et de chars de combat, les fournisseurs les plus probables étant la Russie et la Chine.

L’Iran affirme qu’il doit entretenir ses défenses, soulignant le soutien occidental à Saddam Hussein pendant la guerre Iran-Irak et le programme nucléaire non déclaré d’Israël.

news.yahoo.com

Adaptation: Marc Brzustowski

5 COMMENTS

  1. Pas un missile iranien n’atteindra son but.
    La quasi totalité des engins ne sortira même pas des silos…
    Tous ces milliards engloutis, laissant le peuple iranien dans la misère…
    Cette clique de monstres sera exterminée jusqu’aux derniers par ce peuple sous dictature.
    C’est en cours !

      • Nicolae Ceaușescu, le dictateur roumain, et sa diablesse d’épouse, reçus sur tapis rouge un peu partout dans les démocraties, avaient été exécutés par un tribunal d’exception en procédure rapide… Mais d’autres, comme les kadafis et autre s. hussein, ont fini leur vie dans des cul-de_basses-fosses, sans gloire ni honneur, loin de tout mausolée etc..
        Proie de vermine, servant d’imprécation pour faire peur aux enfants sans sommeil…
        Ainsi cette clique enturbannée va être mise en pièces par le peuple réveillé et furieux. Une page se tourne…
        Il faut lire France1faux, _à pouffer-qui parle de “crise economique !”
        La bouche armée du quaidorsay..
        Faux-culs diplômés.

        • Vous vous rendez pas compte que les Iraniens le peuple en ont marre de ce régime antisémite anti-Israël barbare sanguinaire qui dépensent des milliards dans l’armée pour au final être détruit par les bombardements Israéliens.Même avant les sanctions le peuples soufraient juste les sanctions ont accéléré la crise. Tout ces milliards gagnés dans le financement du terrorisme et de l’influence ! J’espère qu’ils échoueront! Les Iraniens soutiennent Israël et son action en Syrie et qu’ils permettent l’affaiblissement du régime aussi!! Que ce régime soit totalement détruit de l’Iran une bonne fois pour toute! Mort aux Mollah! Mort aux BASIDJI! Mort aux IRGC! Mort à Khomeiny ! Vive La démocratie! Vive Israël ! (Désolé pour certains vocabulaires un peu forte et vulgaire)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.