Peillon ou le délabrement idéologique du PS

13
447
Vincent Peillon, qui se présente comme l’héritier du socialisme – avec la caution de Mazarine Pingeot, la fille de François Mitterrand – résume à lui seul le délabrement idéologique du “progressisme”.

Mardi soir, sur France 2, le candidat à la primaire du PS a rapproché le sort des musulmans vivant en France de celui des juifs sous l’Occupation, en dénonçant également le “fascisme rampant” de Marine Le Pen.

Il a notamment déclaré :

“Certains veulent utiliser la laïcité – ça a déjà été fait dans le passé – contre certaines catégories de population, c’était il y a 40 ans (sic) les juifs à qui on mettait des étoiles jaunes. C’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux. C’est intolérable”.

Dernièrement, l’ancien ministre de l’Education, pourtant promoteur en 2013 d’une charte de la laïcité dans les écoles, avait déjà jugé ‘intolérable de stigmatiser la communauté musulmane au nom de la laïcité”.

Jusqu’alors, ces amalgames étaient réservés aux islamo-gauchistes, prêts à relativiser la tragédie juive sous Vichy pour la rendre comparable aux supposées discriminations contre les musulmans, qui ne cessent pourtant de vouloir gagner la France.

Que de telles outrances soient tenues par une figure socialiste sans susciter la réprobation de ses six autres concurrents à la primaire en dit beaucoup sur la perte de repères de la gauche française.

Elle est prête à toutes les bassesses pour s’attirer le vote communautaire. Dans sa démagogie révisionniste, Peillon en vient à admettre une incompatibilité entre l’islam et la laïcité, et à nier l’antisémitisme crânement revendiqué par le fascisme islamique.

L’indigence des programmes des sept candidats “citoyens”, qui s’affronteront le 22 janvier pour un premier tour, reflète la faillite intellectuelle du socialisme pétrifié.

“Ah ! frappe-toi le coeur, c’est là qu’est le génie >, écrivait Musset.

Hormis l’étalement de bons sentiments irréfléchis, la gauche n’a pas de réponses aux mutations sociétales et à un monde en guerre. Pire : face à l’islamisme conquérant, il n’y a guère que Manuel Valls à oser encore dénoncer, timidement, le salafisme et les frères musulmans.

Dans une intervention du 13 décembre devant la Fondation Varenne (promotion des métiers du journalisme), l’écrivain algérien Boualem Sansal a renouvelé ses alertes :

“La France est déjà très avancée dans la voie de son islamisation par un islam importé, archaïque et brutal, sectaire et haineux, affairiste et opportuniste en diable, fortement teinté de salafisme mais pas seulement, adepte du djihad mondialisé”.

Pour lui, les récentes propositions de l’Institut Montaigne (“Un islam français est possible“, septembre 2016), saluées par l’intelligentsia (ce qu’il en reste), vont “formidablement aider à l’expansion et à l’enracinement” de l’islamisme.

La gauche à la ramasse, qui ne voit de combats à mener que contre la droite réformiste, le FN, ou pour la protection de la sécurité sociale, est prête à accompagner ce nouveau totalitarisme qui vient.

Quitte, comme Peillon, à insulter l’histoire, mais aussi les juifs et les chrétiens victimes de la nouvelle idéologie protégée par les lâches et les traitres.

Ivan Rioufol, Le Figaro

13 COMMENTS

  1. @Trender: vous avez parfaitement raison…voire les déclarations de VALLS sur l’islam :”……qui fait partie désormais parties de notre culture et civilisation…” i.e qu’on le veuille ou non. Idem pour imposer un diktat à Israël. La SS socialiste quoi ! La France et l’Europe vont finir par imploser de leurs contradictions. Quel jeu d’enfant pour l’islam qui est bien loin d’être l’armée du 3eme reich. Je n’aime pas parler d’ere messianique, mais franchement comme syndrome d’autodestruction je n’en vois pas d’autres dans l’histoire.

  2. L’islam, partout où il sinstalle, éradique ce qui l’a précédé; ce n’est tout de même pas difficile à comprendre: il suffit de regarder la télé<; ( qu'ils ont sûrement, le Peillon et autres complices), d'écouter la radio. L'islam tue, égorge, éradique SOUS NOS YEUX, les Chrétiens, des Yézidis, d'autres musulmans d'opinions sectaires différentes.
    Selon la logique socialiste, c'est DONC l'islam qu'il nous faut, en France.
    Imparable!

  3. Pôôôôvre vieille et usée Europe, qui se délabre et se fissure de partout !
    C’est bien simple, ce n’est plus un continent, c’est le Titanic. Et comme ce précédent orgueil,
    les têtes vont tomber les unes après les autres.

    Reste à savoir si ce sera de la main des islamistes ou d’un sursaut de dernière minute ? De toute façon, ce sera toujours de la main de MON Dieu, car je suis persuadée aujourd’hui que nous n’avons pas le même.
    Eh oui! Grande découverte archéologique ………………

  4. “Hormis l’étalement de bons sentiments irréfléchis, la gauche n’a pas de réponses aux mutations sociétales et à un monde en guerre. Pire : face à l’islamisme conquérant, il n’y a guère que Manuel Valls à oser encore dénoncer, timidement, le salafisme et les frères musulmans. ”

    Lol en réalité cette approche et profondément et totalement acceptée , cela s’appelle “l’islamisation reconnue et parfaitement acceptée et assumée” de la gauche extrême,stalinienne, bolchevique communiste au parti socialiste faussement nommé “gauche progressiste et moderne” mais en réalité, elles entretiennent et prolongent leurs idéaux de 14/18 et 40… enclenchés par les pacifistes fondateur de partis socialistes ouvriers qui aboutiront aux mouvements trotskistes, puis au communiste Russe , Chinois, Cubains et Coréen….

    La gauche socialiste est finalement dans la même association de cœur que le “National socialisme” , dont les communistes ont tout de suite étaient les alliés. Certes ensuite après le non respect de l’accord Germano-soviétique et l’attaque d’Hitler, la gauche a tout fait, pour nier son passé peu glorieux, alors qu’elle est fidèle à elle-même ; rétrograde et collaborationniste… Toutes ces tentatives de désinformations et de manipulations de l’histoire par la gauche, pour faire oublier qu’Hitler était profondément socialiste …sont des contre-vérités comme le démontre le livre : Hitler était socialiste, un homme de gauche – par Bernard Raquin

  5. Le poids du vote communautaire musulman devient un des éléments fondamentaux du discours des “socialistes”. c’était déjà le cas à l’extrême gauche depuis une dizaine d’années mais aujourd’hui cela gangrène la “gauche” tout entière. Le pire étant à venir… Lucidement, il faut bien constater que c’est dans ce que les médias appellent la “fachosphère”, Riposte laïque par exemple, que les choses sont dites clairement sur le danger islamique en France et qu’Israël n’est pas en permanence vilipendé. C’est effarant mais c’est comme ça. Il faudra y penser le jour du vote dans quelques mois.

  6. Cambadelis pas mieux,mais bizarrement aucune voix à gauche s’est élevée pour dénoncer ce discours abject,cela m’interroge

  7. Peillon ou la bassesse lache et vile du y arriver à tout prix. Lui et ses consors s amusent en effet à détruire la civilisation judéo-chrétienne . !!!!

  8. Il n’y a pas de qualificatifs pour expliquer la bassesse et l’absence d’amour propre d’un certains nombre de candidats qui, pour essayer de se faire élire seraient prêts a tuer père et mère. La honte de notre époque.

  9. Permettez-moi d’affirmer ceci.
    Ses individus sont à amalgamer aux collaborateurs certains. En les suivants, nous mettons en danger la France, les Français et la totalité des Pays Européens. L’Etat d’Israël également. Il serait urgent que des gens bien intentionnés veuillent bien inciter les Français et les Européens à voter utile.

  10. BRAVO monsieur ROUFIOL !!! j’ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire , continuez à nous enchanter par vos analyses éclairées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.