On peut rêver… par Michèle Mazel

4
1402

On peut rêver…

 

 

Par Michèle Mazel

 

 

L’année 5779 qui vient de s’achever a connu un déchaînement médiatique soutenu contre Israël, qui alimenta, sans doute sans le vouloir, des débordements antisémites auxquels la justice n’a pas toujours su faire face.

Alors à l’aube de la nouvelle année, je voudrais pouvoir rêver. Et si quelque chose venait enfin à bouger ?

Imaginons que journalistes et reporters prennent conscience de leurs responsabilités, se remémorent les vérités qu’ils ont occultées, les contre-vérités qu’ils ont diffusées, les reportages qu’ils auraient dû faire et auxquels ils ont renoncé.

Pourquoi n’avoir jamais consacré de sujet aux enfants des villes et des kibboutzim qui vivent de l’autre côté de la barrière séparant Israël de Gaza ? Ne pas avoir passé avec eux des nuits d’angoisse dans les abris alors que des dizaines de missiles étaient lancées contre Israël, ne pas les avoir écoutés, ne pas avoir montré leur détresse ?

Pourquoi ne pas s’être rendu au chevet de la vieille dame apeurée qui s’était cassé la jambe en courant dans le noir se mettre en sécurité ?

En cette époque où l’écologie est à l’honneur, on aurait pu faire un documentaire sur les forêts du sud d’Israël en feu, sur la terre brûlée, les cultures détruites, les réserves naturelles dévastées ? Et tout cela du fait de cerfs-volants ou de grappes de ballons multicolores porteurs d’engins incendiaires ? On imagine les gros plans qui auraient pu être faits sur les petits corps calcinés des animaux des champs pris au piège et brûlés vifs.

n toile de fond on aurait entendu le chef du Hamas Ismaël Haniyeh déclarant sans fard qu’il n’accepterait jamais l’existence de ce qu’il appelle « l’entité sioniste » et que le véritable objectif de la fameuse grande marche du retour était de tuer un maximum d’hommes, de femmes et d’enfants et de chasser à tout jamais les Juifs afin d’établir un régime islamique de la Méditerranée au fleuve du Jourdain.

Pourquoi ne pas raconter aux Français que le Hamas cherche à marchander les malheureux restes de deux soldats tués lors d’affrontements et montrer du doigt cette organisation terroriste qui dénie à leurs parents l’apaisement de dignes funérailles qui leur permettraient de tourner la page ?

Un journaliste s’est-il jamais penché sur le sort de deux civils israéliens – l’un arabe, l’autre né en Ethiopie – souffrant de troubles psychiatriques qui ont passé par erreur la frontière et dont on est depuis sans nouvelles ? Quelqu’un s’émeut-il du fait que la Croix Rouge n’a pas obtenu le droit de leur rendre visite ? On aurait pu envoyer un reporter filmer des gens simples dépassés par ce qui arrive à un fils, un frère, emprisonné loin des siens et qui ne comprend pas pourquoi il est enfermé. Est-il en butte à des sévices ?

Est-il toujours vivant ? Pourtant en parler à une heure de grande écoute en France pourrait peut-être donner un résultat. Je voudrais pouvoir rêver que l’an prochain sera différent. Seulement, aujourd’hui il n’y a que le peuple juif pour faire son examen de conscience à l’approche de Kippour. Il faut croire que les médias occidentaux ont choisi leur camp.

Par Michel Mazel

4 COMMENTS

  1. @ Guidon,
    Pour aller un peu plus loin dans votre raisonnement pertinent, nous connaissons tous le dicton :
    “Quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage”.
    Diaboliser Israël à longueur de temps, le présenter comme un Etat malfaisant, raciste, agressif, intolérant, pratiquant l’apartheid, tueur d’enfants, d’infirmes, etc, les salauds le déshumanisent, de façon à ce que quoi qu’il lui arrive, les propagandistes diront : C’est normal, vous avez vu à qui nous avons à faire ?
    C’est Arafat le Nobel-Terroriste qui a dépensé des fortunes auprès de sociétés américaines de communication qui lui ont conseillé de diaboliser Israël, jusqu’à ce que le jour où il disparaitrait, tout le monde trouvera que le mal absolu a enfin été détruit.
    Comment ne pas reconnaitre, même si cela nous fait mal, qu’il a quand même bien réussi ses saloperies ???
    L’Iran continue lui aussi à déclarer tous les jours, que l’entité sioniste doit disparaitre, qu’il s’agit d’un cancer qu’il faut éradiquer, et de clamer que la disparation d’Israël est à portée de sa main.
    Comment comprendre qu’aucun Etat ne dénonce cette ignominie que seul TRUMP rappelle régulièrement ?
    Il n’est pas interdit de penser que tous ceux qui haïssent TRUMP qu’ils lynchent tous les jours, le font en raison de son soutien inconditionnel à Israël, qu’il clame haut et fort ???

  2. Leur désinformation est un travail de sape bien orchestré faisant partie d’un plan global. Cela n’a rien à voir avec la méconnaissance des sujets ou du Pays ou de l’inexpérience. Il faut appeler les choses par leurs noms. C’est un travail de propagande qui vise à salir Israël pour réduire ses soutiens ou pour inventer de nouvelles haines. Présenter Israël sous un aspect détestable sous-entend que lui nuire ou plus encore serait rendre service au genre “humain “.

  3. Il est consternant de voir que la presque totalité du monde est contre nous, et refuse de voir les évidences au nom d’intérêts peu avouables: en accusant les juifs, les acteurs ou complices de la Shoah et des pogroms espèrent se dédouaner de leurs méfaits. Certains autres vendraient leur mère pour quelques barils de pétrole ou quelques contrats. suivez mon regard !
    La civilisation occidentale va disparaitre, minée par la corruption morale. Je lui donne encore 50 ans avant de sombrer dans l’enfer où sont deja les populations des pays arabes. D. fasse que notre peuple lui survive, comme il l’a si bien fait dans le passé à la tyrannie de nombreux empires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.