Nucléaire iranien: Joe Biden rencontre Yossi Cohen

Le président américain Joe Biden a rencontré vendredi le chef du Mossad Yossi Cohen à la Maison Blanche, pour des discussions concernant l’accord nucléaire, rapporte Channel 12.

Biden tient une réunion imprévue avec le chef du Mossad

La rencontre inhabituelle a été organisée après que Yossi Cohen a rencontré jeudi le secrétaire d’État Antony Blinken. Des sources américaines ont déclaré que l’événement à la Maison Blanche était conforme à la promesse de l’administration Biden de consulter les alliés américains sur son dialogue nucléaire avec Téhéran. Cohen a été le premier responsable israélien à être reçu par le président Biden.

Déception de la délégation israélienne à Washington

La délégation israélienne menée par le conseiller à la Sécurité nationale Meïr Ben Chabbat est revenue déçue de ses entretiens à Washington. L’impression qui est ressortie de ses entretiens avec des hauts responsables américains est que l’Administration Biden est résolue à revenir à l’accord de 2015 et semble prête à céder aux exigences iraniennes pour signer d’ici le mois de juin.

L’objectif de cette délégation était d’influencer les Américains sur certains points de l’accord afin de l’améliorer, ce que refusent catégoriquement les Iraniens et apparemment les Américains également. L’Administration Biden espère pouvoir négocier un nouvel accord  plus large dans un deuxième temps ce qui est une vue de l’esprit car les Iraniens n’accepteront jamais de reprendre des négociations sur un accord qui inclut leur programme balistique, leur entreprise de déstabilisation régionale et leur soutien au terrorisme international.

L’intention des Américains est également politique, car ils veulent revenir à l’accord de 2015 avant les élections présidentielles en Iran du mois de juin afin d’annuler des sanctions et que le pouvoir actuel puisse présenter un succès à son opinion publique. Les délégués israéliens ont eu beau expliquer à leur interlocuteurs que le besoin du pouvoir iranien de présenter un succès à l’opinion iranienne était justement une occasion pour augmenter les pressions et le mettre au pied du mur, rien n’y a fait, les Démocrates restent dans leur conception erronée et dangereuse et veulent « clore au plus vite » cette question pour s’occuper d’autres problèmes.

Jforum avec Debka et  Shraga Blum  mai 1, 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.