Néguev : arrêt (provisoire ?) de la plantation d’arbres du KKL

Malgré les assurances du ministre Zeev Elkin, les travaux de préparation à la plantation d’arbres ont subitement cessé mercredi. Le ministre des Affaires sociales Meïr Cohen (Yesh Atid), en charge du relogement de la dispersion bédouine a annoncé être arrivé à une entente avec les responsables bédouins selon laquelle les travaux cesseront, les bulldozers du KKL quitteront les lieux et une négociation accélérée commencera pour la suite du processus de régularisation de villages bédouins non-reconnus avec l’assentiment de Zeev Elkin. Au parti Ra’am on crie victoire.

Dans l’opposition, on ne croit pas trop dans les tentatives de minimisation de certains membres de Yamin et Tikva Hadasha qui affirment qu’il ne s’agit que d’un report et on voit dans cette décision une conséquence directe des menaces du parti Ra’am (v. paragraphe suivant). Le député Betzalel Smotritch (Hatziyonout Hadatit) parle d’un « jour triste pour l’Etat juif » et accuse le gouvernement de « s’être plié face aux menaces et aux violences  de la branche israélienne du Hamas ».

Le député Mazen Ghanaïm s’était mis en dissidence de la coalition

Photo Olivier Fitoussi / Flash 90

Sur fond de poursuite des travaux préparatifs, le député Mazen Ghanaïm (Ra’am) avait annoncé qu’il se mettait en dissidence de la coalition tant que ces plantations se poursuivraient. Sur sa page Facebook, il avait écrit : « Moi, Mazen Ghanaïm, enfant de Sakhnin et enfant du Moyen-Orient arabe, annonce de manière officielle et sur toutes les plateformes que depuis ce jour, je suis contre ce gouvernement. Le Néguev est ma maison, le Néguev est ma famille, le Néguev est une ligne rouge ! »

Mercredi matin, le ministre de la Construction et du Logement Zeev Elkin, également en charge du Patrimoine et de Jérusalem, avait indiqué que malgré les émeutes les plantations d’arbres du KKl se poursuivraient à l’endroit prévu. Il avait rajouté « Si nous devons perdre lors de votes à la Knesset à cause de Ra’am, alors perdons ». Le député Ayman Khatib Yassin, de Ra’am également, lui avait répondu : « Nous irons jusqu’au bout. Nous sommes venus vers cette association dans le seul but de servir les citoyens arabes et nous testons et vérifions sans cesse quels sont leurs intérêts. Le ministre Elkin peut dire ce qu’il veut, mais il ferait mieux d’envisage l’avenir proche »…

Historique

Les protestations se poursuivent contre la plantation d’arbres: Émeutes bédouines dans le Néguev

Des émeutes ont éclaté près du village de Segev Shalom, dans le Néguev, toujours en rapport avec la plantation d’arbres du KKL contestée par la famille Al-Atrache, très liée au parti Ra’am. D’importantes forces de police sont intervenues pour tenter de ramener l’ordre. Deux policiers ont été légèrement blessés par une pierre et une fusée pyrotechnique. Par ailleurs, des Bédouins ont placé des blocs de pierre sur une voie ferrée, obligeant le conducteur de la locomotive à freiner en catastrophe. A un autre endroit, des terroristes ont lancé des pierres contre un autobus et une voiture. Mardi soir, Mansour Abbas a annoncé qu’il cessera de voter avec la coalition tant que les plantations d’arbres se poursuivront. « Quand on me tire en pleine poitrine je ne puis plus tenir le coup, le Néguev, c’est Ra’am », a déclaré Abbas.

Plantations du KKL : les orthodoxes se rangent du côté de Ra’am…

Comme pour la question de la montée au Mont du Temple, les partis orthodoxes se rangent du côté des partis arabes. Le député Ouri Makleb (Yahadout Hatorah) a sévèrement critiqué les députés du Likoud qui se sont rendus mardi à la forêt de Yatir pour exprimer leur soutien à la poursuite de la plantation d’arbres par le KKL sur des terres domaniales revendiquées par des Bédouins : « Une plantation d’arbres en pleine année de Shemita est un interdit catégorique de la Torah ! Une protestation ne mérite par pour autant que l’on permette de planter durant cette année ».

Le KKL avait pourtant obtenu une autorisation rabbinique pour déroger à l’interdit en raison du caractère exceptionnel touchant aux intérêts supérieurs de l’Etat et de la sauvegarde d’Erets Israël.

Abbas a menacé de dissoudre la coalition

La polémique autour de la plantation d’arbres du KKL près de la forêt de Yatir dans le Néguev ne s’éteint pas. Le KKL a prévu de planter des arbres sur des terres domaniales sur lesquelles s’est installé le clan bédouin Atrache.  Après sa demande d’interruption des travaux pour « consultations avec l’Office des Domaines », Mansour Abbas a annoncé que son opposition à la plantation d’arbres dans un secteur revendiqué par un clan bédouin est définitive. Lundi, le président du parti islamique Abbas, est arrivé avec des membres de son parti et de la liste commune pour participer à la manifestation des habitants de la diaspora bédouine.

A la fin de la manifestation, Abbas a menacé et a déclaré : « Si les accords liés au Néguev ne sont pas respectés, nous n’avons rien à faire dans la coalition. »

Des affrontements ont eu lieu lundi, dans la diaspora bédouine dans le Néguev : des centaines de manifestants bédouins ont attaqué d’importantes forces de police, dans le but d’empêcher le FNJ de planter des plantations dans les zones agricoles du Néguev.
Le journaliste Muhammad Majadele a rapporté : « Des membres de Ra’am et de l’association sont venus dans le Néguev pour essayer d’empêcher de nouvelles plantations. »

Atta Abou Mazim, n°7 de la liste Ra’am a été plus direct : « La poursuite de la plantation d’arbres du KKL dans le Néguev provoquera la chute du gouvernement. Cette politique destructrice (dans le Néguev) ne doit en aucun cas se poursuivre, et si c’est le cas, il n’y a plus de lieu de collaboration entre Ra’am et la coalition ».

La députée Orit Struck (Hatziyonout Hadatit) a réagi en disant : « Le drapeau sioniste va-t-il céder devant le drapeau islamique ? »

Photo Porte-parole de la police

Jforum avec LPH,  infos-israel.news et jpost.com

2 Commentaires

  1. Et cela va aller de pire en pire. Abbas est en train de péter les plombs. Il se prend pour leur maître. Il est temps que ces guignols arrêtent les frais et laissent le pouvoir à plus sérieux. Il ont prouvé qu’ils étaient de gros nuls.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.