« Je n’ai pas envie qu’on m’emmerde » : Édouard Philippe offensif face à Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron s’est opposé à la fusion d’Agir et Horizons, le nouveau parti d’Édouard Philippe. Une décision qui ne passe pas pour l’ancien Premier ministre qui a décidé de retirer sa formation de la « maison commune ».

Rien ne va plus entre Édouard Philippe et Emmanuel Macron. Ce samedi 15 janvier, l’ex-Premier ministre a lancé la création de 130 comités locaux de son parti Horizons, créé il y a quelques mois. Avec cette formation, Édouard Philippe entend bien marquer le terrain politique de son empreinte. Toutefois, selon L’Opinion, Emmanuel Macron s’est opposé à la fusion d’Horizons avec le mouvement de centre droit Agir, présidée par Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité. Un refus mal digéré par le maire du Havre. « Je ne veux pas être ministre. Je ne veux pas aller à l’Assemblée. Je ne demande rien. Mais je n’ai pas envie qu’on m’emmerde, puisque c’est un terme à la mode« , a-t-il lancé à nos confrères en référence aux propos polémiques tenus par Emmanuel Macron sur les non-vaccinés.

Samedi dernier, suite au refus du chef de l’État de fusionner Agir et Horizons, l’ex-Premier ministre a suspendu la participation de son parti à la « maison commune ». Une structure souhaitée par le président de la République afin de réunir les partis politiques qui le soutiennent sous une même bannière, Ensemble, citoyens. « Il était prévu que les fusions internes soient possibles »a rappelé le député européen Gilles Boyer dans les colonnes du Monde. « Les règles qui ont été fixées s’appliquent à tous, sauf à nous. C’est bien étrange pour une maison commune », a souligné Édouard Philippe dans L’Opinion. Et d’ajouter : « Mais ça n’a aucune importance. On va continuer de développer Horizons, en restant tout à fait loyal au Président.« 

« Dans la Ve République, on obéit au président de la République »

Mais pour quelles raisons Emmanuel Macron s’est-il opposé à l’union entre Agir et Horizons ? En fusionnant avec Agir, qui dispose d’un groupe parlementaire à l’Assemblée et au Sénat, le parti d’Édouard Philippe aurait pu récupérer des financements publics. Hors de question pour Emmanuel Macron qui entend bien garder un certain contrôle sur son ancien Premier ministre. « Dans la Ve République, on obéit au président de la République. C’est lui qui décidera de vos investitures », a expliqué Franck Riester. Une déclaration restée coincée en travers de la gorge d’Édouard Philippe. Mais les tensions entre le Président et son ex-Premier ministre inquiètent leur entourage.

Jforum et L’Opinion

 

7 Commentaires

  1. Que Macron soit ou pas réélu en avril 2022, s’ouvrira dès le lendemain de l’élection la compétition pour récupérer le parti LREM en vue de l’élection de 2027. Or il n’y a chez LREM aucune personnalité qui se détache pour 2027, d’où le fait que Philippe veuille phagocyter ce parti pour s’imposer comme le candidat incontournable pour 2027. Cel apromet des batailles épiques à venir.

    • Vous êtes bien optimiste à croire que la France va tenir jusqu’en 2027. L’espoir fait vivre. Bien qu’étant moi-même un grand optimiste, comme le prescrit le Judaïsme, j’ai une tendance à baser ma pensée sur la Réalité. C’est peut-être un défaut. Avec déjà 6 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres, 100 milliards de déficit commercial annoncés pour 2022, soit 4% de récession économique aggravant la récession déjà existante, une dette publique colossale, une absence de compétitivité internationale face à la montée en puissance inexorable de monstres économiques tels la Chine, l’Inde, et autres, et une révolte flagrante du peuple contre les politiciens, je vois difficilement ce pays aller tranquillement jusqu’en 2027, j’ai tendance à voir plutôt la survenue d’un clash, coup d’État et établissement d’un régime totalitaire avec sacrifice de millions de personnes, à la mode Hitler ou Staline, voire carrément une guerre civile. Je dois sûrement me tromper. Bon courage pour 2027.

      • Je ne suis ni Juif (malheureusement) ni français (heureusement) et pourtant toujours optimiste et je trouve que vos déductions sont très réalistes. Elles rejoignent ce que pense de l’état dans lequel la France se trouve depuis de nombreux mois. La chute de ce pays sera je pense un cataclysme pour sa population qui déjà se trouve à l’agonie. La pauvreté va s’amplifier de manière inexorable jusque dans la classe moyenne. Le commerce est déjà en disparition notamment à cause de cette pandémie et le sera de plus en plus à cause de la fiscalité qui va exploser cette année. Navrant.

  2. Philippe est traité comme il le mérite. Et, en plus, il est condamné à suivre Macron. Que pourrait-il faire d’autre ? Vous le voyez demander asile à la droite qu’il a trahie en 2007 ?

  3. Mais quelle puanteur cette Macronie !!!
    Plus gerbant que les symptômes du covid.
    Mais que la France est tombée bas avec ce psychopathe : du jamais vue !
    Ça fait peur ce climat délétère. Comment un pays comme la France symbole des idées du débat démocratique est à ce point malade d’une hystérie moyenâgeuse?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.