Soleimani, Muhandis, Naim Qasem pulvérisés dans une frappe

44
5718

A cette heure, les forces Al Quds d’Iran sont décapitées (et reconnues officiellement comme telles) par un raid surprise des forces israélo-américaines.

On peut considérer que, techniquement, les Etats-Unis, Israël, d’un côté, l’Iran et le Hezbollah, de l’autre sont, techniquement, entrés en guerre.

Selon nos sources JForum, Naem Qassem n°2 du Hezbollah, a également été éliminé lors de la même décapitation de l’Etat-Major terroriste iranien à l’étranger !

Le général de division Yahya Rahim Safavi, commandant en chef des Gardiens de la Révolution islamique (Islamic Revolutionary Guards Corp – IRGC) de l’Iran (à gauche), salue le cheikh Naim Qassem, secrétaire général adjoint du Hezbollah libanais, lors d’une cérémonie religieuse à Téhéran, Iran, le 18 août 2007. (AP Photo/Hasan Sarbakhshian)

Deux sources de la milice ont déclaré que les deux invités avaient également été tués dans l’attaque, mais ont refusé de les identifier. On suppose que Soleimani était l’un d’eux, tandis que le chef adjoint du Hezbollah Naem Qasm était l’autre. Cependant, aucun rapport officiel n’a été confirmé.

Un responsable de la sécurité, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a déclaré qu’Al-Muhandis était arrivé à l’aéroport en convoi avec d’autres personnes pour recevoir Soleimani (et Naïm Qassem), dont l’avion était arrivé du Liban ou de Syrie. La frappe aérienne a eu lieu près de la zone de cargaison, après que les “invités” ont quitté l’avion pour être accueillis par al-Muhandis et d’autres.

Deux responsables des Forces de mobilisation populaire irakiennes ont déclaré que le corps de Suleimani avait été mis en pièces lors de l’attaque alors qu’ils n’avaient pas trouvé le corps d’al-Muhandis. Un politicien de haut rang a déclaré que le corps de Soleimani avait été identifié par la bague qu’il portait.

L’ancien chef du CGRI, Mohsen Rezaee, a tweeté en réponse à l’attaque, selon laquelle “une vengeance vigoureuse contre l’Amérique” serait poursuivie après la mort de Suleimani.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a averti vendredi qu’une vengeance sévère attend les “criminels” qui ont tué Soleimani et que l’attaque doublera la motivation de la résistance contre les États-Unis et Israël.
Khamenei a appelé à trois jours de deuil en Iran pour Soleimani.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré vendredi que la liquidation du chef de la Force iranienne Qods Qassem Soleimani était “une escalade extrêmement dangereuse et stupide“.

“Les États-Unis sont responsables de toutes les conséquences de leur aventures de voyous”, a-t-il déclaré dans un message sur Twitter.

Zarif a déclaré plus tard que l’élimination ciblée de Soleimani ne ferait que renforcer la résistance dans la région, selon la télévision d’État iranienne.

Vendredi matin, Tsahal a annoncé que le site du mont Hermon serait fermé aux touristes après une évaluation de la situation sécuritaire. Des roquettes tirées de Syrie ont visé le site dans le passé.

Les partisans des groupes paramilitaires irakiens soutenus par l’Iran ont pris d’assaut l’ambassade américaine à Bagdad mardi après des raids aériens américains dimanche contre les bases des milices du Kataï’ib Hezbollah en représailles aux attaques de missiles qui ont tué un entrepreneur américain dans le nord de l’Irak la semaine dernière.

Les tensions entre les États-Unis et l’Iran se sont intensifiées dans la région à propos des sanctions économiques américaines qui nuisent à l’économie iranienne. Les deux parties ont échangé la responsabilité des attaques contre les installations pétrolières, les dépôts d’armes des milices ainsi que les bases militaires hébergeant les forces américaines.

Les résultats de l’enquête ADN actuellement en attente ont une “forte probabilité” d’identifier les deux hommes comme cibles, a rapporté Newsweek .

Soleimani, qui a dirigé la branche étrangère des Gardiens de la révolution et a joué un rôle clé dans les combats en Syrie et en Irak, a acquis le statut de célébrité au pays et à l’étranger.

Il a contribué à la propagation de l’influence iranienne au Moyen-Orient, que les États-Unis et les ennemis régionaux de Téhéran, l’Arabie saoudite et Israël, ont du mal à maîtriser.

Il a survécu à plusieurs tentatives d’assassinat contre lui par des agences occidentales, israéliennes et arabes au cours des deux dernières décennies.

La Force Quds de Soleimani, chargée de mener des opérations au-delà des frontières de l’Iran, a renforcé son soutien au président syrien Bachar al-Assad alors qu’il semblait proche de la défaite dans la guerre civile qui sévit depuis 2011 et a également aidé les miliciens à vaincre l’État islamique en Irak.

Soleimani est devenu chef de la Force Quds en 1998, poste dans lequel il a gardé un profil bas pendant des années, tout en renforçant les liens de l’Iran avec le Hezbollah au Liban, le gouvernement du président syrien Bashar al-Assad et les milices chiites en Irak.

Le personnel du Jerusalem Post a contribué à ce reportage.

jpost.com

Le commandant iranien Qassem Soleimani tué lors d’une frappe aérienne américaine

Une frappe aérienne américaine à l’aéroport international de Bagdad a tué le commandant iranien du Moyen-Orient, le général Al Qods du CGRI, Qassem Soleimani, 62 ans, et le chef de la milice irakienne du PMU, Abu Mahdi al-Muhandis.

Le raid a été effectué par des hélicoptères d’assaut américains vendredi matin 3 janvier et aurait tué sept personnes. Les Unités de mobilisation populaire (PMU) sont l’organisation coordinatrice des milices chiites irakiennes pro-iraniennes, dont le Kata’ib Hezballah, qui a été chargé par Soleimani de mener des attaques majeures sur des bases américaines. Ses dirigeants étaient à l’aéroport de Bagdad pour recueillir des «invités de haut niveau».

Les sources militaires et de renseignement de DEBKAfile révèlent que la mort de Soleimani représente un exploit extraordinaire du renseignement opérationnel américain dans lequel le renseignement israélien peut être présumé avoir grandement aidé. Il fait grimper le conflit américano-iranien au niveau de la guerre ouverte entre les forces américaines servant en Irak – au nombre de 5000 – et les unités des Gardiens de la révolution iraniens opérant dans le pays, jusqu’à présent sous le commandement de Soleimani.

Il s’agissait de la deuxième frappe américaine en Irak cette semaine. Dimanche 29 décembre, l’US Air Force a frappé cinq bases de Kataib Hezballah en Irak et en Syrie, tuant environ 25 combattants.

C’était aussi la réponse du président Donald Trump à la remarque moqueuse du chef suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, selon laquelle «il ne peut rien faire à l’Iran».

Jeudi, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a commenté la situation en Irak: «Le jeu a changé. Les actes violents des milices chiites soutenues par l’Iran en Irak se heurteront à la force militaire américaine. »

L’opération aurait été menée entièrement sous les ordres du Président Donald Trump, selon le Pentagone

Qassem Soleimani, le chef de l’élite iranienne Quds Force, a été tué jeudi soir lors d’une frappe aérienne américaine qui visait un convoi près de l’aéroport de Bagdad.

Le commandant de la milice irakienne, Abu Mahdi al-Muhandis, est également décédé lors de la frappe aérienne, Ahmed al-Assadi, porte-parole du groupe de coordination des milices soutenues par les Forces de mobilisation populaire irakiennes, a confirmé à ABC News.

Le département américain de la Défense a confirmé dans une déclaration à ABC News qu’il était responsable de l’attaque.

“Sous la direction du président, l’armée américaine a pris des mesures défensives décisives pour protéger le personnel américain à l’étranger en tuant Qasem Soleimani, le chef de la Force iranienne des gardiens de la révolution-Quds Force, une organisation terroriste étrangère désignée par les États-Unis”, indique le communiqué.

“Le général Soleimani élaborait activement des plans pour attaquer les diplomates américains et les militaires en Irak et dans toute la région.”

Soleimani et la Force Quds, selon le ministère de la Défense, “étaient responsables de la mort de centaines de militaires américains et de membres de la coalition et de milliers de blessés. Il avait orchestré des attaques contre des bases de la coalition en Irak au cours des derniers mois – y compris l’attaque du 27 décembre – qui a abouti à la mort et des  blessures de 4 nouveaux membres du personnel américain et irakien. “

 

La frappe “visait à dissuader les futurs plans d’attaque iraniens”, poursuit le communiqué. “Les États-Unis continueront de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger notre peuple et nos intérêts où qu’ils soient dans le monde.”

Reuters avait précédemment rapporté la mort de Soleimani et al-Muhandis, citant al-Assadi.

abcnews.go.com

L’Iranien Soleimani et l’Irakien Muhandis tués dans une frappe aérienne : selon un porte-parole de la milice Hashd al-Shaabi

PHOTO DE FICHIER: Abu Mahdi al-Muhandis et Qassem Soleimani, un commandant des Forces de mobilisation populaire, assiste à un cortège funèbre de membres de Hashd al-Shaabi (forces paramilitaires). REUTERS / Thaier al-Sudani / File Photo

BAGDAD (Reuters) – Le major-général iranien Qassem Soleimani, chef de la force d’élite Quds, et le commandant de la milice irakienne Abu Mahdi al-Muhandis ont été tués jeudi soir dans une attaque aérienne contre leur convoi à l’aéroport de Bagdad, a déclaré à Reuters un porte-parole de la milice irakienne.

L’ennemi américain et israélien est responsable de la mort des moudjahidines Abu Mahdi al-Muhandis et Qassem Soleimani”, a déclaré Ahmed al-Assadi, porte-parole du groupe de coordination des Forces de mobilisation populaire irakiennes, composé de milices soutenues par l’Iran.

Reportage d’Ahmed Rasheed et Ahmed Aboulenein; Montage par Christian Schmollinger

reuters.com


L’une des figures militaires les plus importantes de l’Iran, le major-général Qassem Soleimani, chef de la force d’élite Quds, a été tuée dans une attaque à la roquette à l’aéroport de Bagdad, ont annoncé des responsables, une frappe que les milices ont imputé aux États-Unis.

Dans un événement qui s’est immédiatement répercuté dans toute la région, des responsables ont déclaré que le commandant en chef des milices irakiennes, Abu Mahdi al-Muhandis, avait également été tué lors d’une frappe de leur convoi à l’intérieur de l’aéroport.

“L’ennemi américain et israélien est responsable de la mort des moudjahidines Abu Mahdi al-Muhandis et Qassem Soleimani”, a déclaré Ahmed al-Assadi, porte-parole du groupe de coordination des Forces de mobilisation populaire irakiennes, composé de milices soutenues par l’Iran.

Soleimani, 62 ans, était une figure militaire légendaire en Iran et au-delà, ayant d’abord fait sa réputation en tant que commandant lors de la longue et sanglante guerre de l’Iran avec l’Irak, dans les années 1980, un conflit au cours duquel les États-Unis se sont rangés du côté des forces du dirigeant irakien Saddam Hussein.

En tant que chef de la Force iranienne Quds, il était chargé de superviser ses forces terroristes d’opérations spéciales hautement qualifiées.

Si l’attaque a été menée par les États-Unis, cela aggraverait immédiatement les tensions, quelques jours seulement après une attaque de milices contre l’ambassade des États-Unis à Bagdad. Le New York Times a souligné que jeudi après-midi, avant que ces attaques ne soient signalées, le secrétaire à la Défense Mark Esper, a déclaré que l’armée américaine frapperait de manière préventive les forces soutenues par l’Iran en Irak et en Syrie s’il y avait des signes que des groupes paramilitaires prévoyaient de nouvelles attaques.

«Si nous entendons parler d’attaques, nous prendrons également des mesures préventives pour protéger les forces américaines, protéger les vies américaines. Les règles du jeu ontchangé », a-t-il déclaré.

L’attaque de l’aéroport de Bagdad aurait fait cinq morts au total, alors qu’elle a touché deux véhicules distincts. Il s’agissait de la deuxième attaque à l’aéroport en quelques heures, et selon certaines informations, Mohammed Ridha Jabri, porte-parole des milices, a également été tué.

Il a été signalé qu’un haut responsable politique irakien et un responsable de la sécurité de haut niveau ont tous deux confirmé que Soleimani et al-Muhandis faisaient partie des personnes tuées dans l’attaque.

Ils ont dit qu’al-Muhandis était arrivé à l’aéroport en convoi pour recevoir Soleimani dont l’avion était arrivé du Liban ou de Syrie.

Des manifestants se rassemblent devant l’ambassade américaine en Irak

Soleimani, qui était considéré comme l’une des personnes les plus importantes impliquées dans la propagation de l’influence régionale de l’Iran ces dernières années, avait survécu à plusieurs tentatives d’assassinat contre lui menées par des agences occidentales, israéliennes et arabes au cours des deux dernières décennies.

Les attaques surviennent dans un contexte de tensions croissantes en Irak, où on a assisté à des attaques des membres des milices nationales, qui ont encerclé et tenté d’envahir l’ambassade des États-Unis, située dans la zone verte, une zone normalement restreinte.

Les miliciens protestaient contre les frappes aériennes lancées par les forces américaines sur trois sites de la milice du Khataib Hezbollah près de Qaim en Irak et sur deux sites en Syrie. Ces frappes aériennes sont, à leur tour, intervenues après que les États-Unis ont affirmé qu’une milice soutenue par l’Iran était responsable du tir de 31 roquettes sur une base dans la province de Kirkouk, tuant un entrepreneur américain et blessant plusieurs soldats américains et irakiens.

Donald Trump a accusé l’Iran et a menacé de se venger de l’attaque contre l’ambassade américaine, tandis que le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que Washington ne pouvait pas “faire ce genre de putain de chose”.

 

Le propagateur de guerre au Moyen-Orient semble cette fois avoir été servi.

Rapports supplémentaires par les agences

independent.co.uk

44 COMMENTS

  1. Il y a longtemps, que ce type aurait dû être dégommé, avec ces maîtres les mollahs milliardaires, ils exportent le conflit israélo-palestinien dans le monde entier.

    L’Iran veut être le maître de la région et éliminer l’Arabie Saoudite, ce qui lui donnerait une puissance sans pareil dans la région, mais en plus avec un comportement criminel, les mollahs veulent après avoir tout détruit, forcé les autres pays musulmans à devenir Chiite, en suite ce sera le tour de l’Afrique aidée en cela par certains groupuscules extrémistes soutenus par Al-Qods qui fournit les criminels qui tuent ceux qui résistent trop.

    Viendra après le tour de l’Europe en commençant par la France et la Belgique, ils rêvent trop ces Iraniens…..

  2. Je suis scandalisé par les commentaires haineux, moqueurs, ignorants, affligeants qui sont publiés sur cette page. Que des imbéciles derrière leur écran contemple avec satisfaction des corps déchiquetés me remplit d’effroi, quand je pense que je dois les croiser dans le métro parisien, pensant avoir affaire à des personnes éduquées et civilisées…
    Que dire de ce chef d’entreprise qui se vante d’imposer le portrait de Donald Trump en fond d’écran sur les ordinateurs de ses salariés.
    J’ose espérer que les journalistes de ce site prennent leurs distances vis-à-vis de ces lecteurs des profondeurs.

    • Allez donc vous promenez sur Spoutnik.fr, il y en a qui souhaite l’utilisation de l’arme nucléaire contre les USA, cela démontre un manque total d’empathie mais aussi une ignorance des dégâts causés par la radioactivité.

      Mais le pire et encore à venir, il mangeait du musulman à toutes les sauces en mutilant la langue française et maintenant ils soutiennent le comportement des mollahs dans l’exportation du terrorisme dans le monde, combien de ces idiots ont connu les bombes a Paris lors du mandat de Mitterrand.

  3. Des photos qui font du bien et comme on aimerait en voir plus souvent .
    Chapeau bas MR TRUMP dont votre portrait est en fond d’écran sur tous les pc de ma société depuis votre élection n’en déplaisent à certains de mes salariés. J’espère que ce n’est qu’un début. Bonne continuation Donald. Quand aura t’on un président comme Trump capable de remettre de l’ordre et de la justice dans notre pays …il nous fatigue caligula minus…

  4. le prochain sur la liste

    “””””””””””
    Hossein Salami (en persan : حسین سلامی), né en 1960 à Golpayegan, est un militaire iranien, commandant du Corps des Gardiens de la révolution islamique depuis 2019.

    “””””””””

    il sera débité en rondelles, avec un nom pareil

  5. ISRAEL, prends garde à Toi, Prends soin de Toi, L’Eternel Votre Dieu a le regard fixé sur sur ce petit pays, Shalom Israel

  6. Hussein obama doit etre tristoune un de ses bons potes tué par le mechant Donald !! Il ne se contente pas de battre les gochos , il botte le cul des patrons d obama

  7. Cette pourriture de Muhandis avait commandité l’attentat de 83 au Koweit contre l’Ambassade de France (entre autres attentats au Koweit).
    Nous sommes vengés, grâce à Trump.

    • Tout le monde sait qu’Israël mène la guerre sur le terrain, appelée “Guerre entre les guerres”, depuis 2013, en gros et sans Poutine, Iran et Syrie étaient vaincus sur le papier par les Djihadistes (voir Idleb actuellement) et que ni Obama à l’époque des gaz chimiques, ni Trump dans le Nord-Est vis-à-vis des Kurdes, n’ont, jusqu’à ce matin, voulu prendre le taureau iranien ET turc, désormais, par les cornes.
      Donc, Israël (comme les pays sunnites) est ou était dans “l’attente” (sans rien attendre concrètement) de connaître l’action ou la réaction de son allié stratégique zigzagant : que Trump ait mis dans la cible, bravo, banco, on le prend en direct et on est prêt au nord, au sud à l’Est. Mais que le premier venu dise qu’Israël se prend un “camouflet”! Quelle indignité et quelle insulte pour ceux qui se lèvent chaque matin dans l’attente de l’ordre de décoller ou de lâcher un drone, un obus de Merkava, un Jéricho ou quoi que ce soit sur Téhéran, une base chiite en Irak ou au Liban….

      • Bien sûr !!
        Total soutien aux soldats de Tsahal et aux agents du Mossad!!!
        Trump difficile à suivre : dans la retenue pour l’installation pétrolière saoudienne, le drone américain, puis ici coup de sang face à l’attaque de l’ambassade américaine.
        Mais je crois que la donne a peut-être changé, car le Congrès semble s’être radicalisé vis-à-vis de l’Iran..

  8. Qui a commencé à haïr l’autre?
    Que je sache, ni les USA ni Israel n’ont commencé à haïr les barbus iraniens en 1979. Par contre, ces derniers brulaient leurs drapeaux.
    Que je sache, ni les USA ni Israel n’appelaient l’Iran le minuscule Satan.
    Que je sache, ni les USA ni Israel n’appellent à la disparition de l’Iran
    La liste est longue, très longue. Alors garde tes idioties pour des idiots dans ton genre.
    PS: La loi du talion n’est pas une question de vengeance, mais de justice. Mais je doute que tu ais assez de neurones pour le comprendre

    • exact mais l’ excuse a ces comportements belliqueux, était dejà toute trouvée
      un peu méprisante!
      les chancelleries se disaient “bah! “ils” sont comme ça! ” ou encore “les musulmans, ont toujours été des hâbleurs et des braillards”

      confondant Perses et Arabes

      et peu a peu la volonté chiite de prendre la tête du monde musulman s’ est affirmée
      le cheval de prétention étant vite trouvé: les Palestiniens !!

      les palestiniens dont le niveau de vie est celui de richards quand on le compare a celui des populations Maghrébines

      et ça a marché!!

      il est vrai que ça s’ essouffle……les “palestiniens” n’ intéressent plus personne, sauf le crève la faim du Maghreb…

      quand a la Loi du Talion, c’ est la plus honorable et humaine que le monde ait connue

      un oeuil pour un oeuil
      une dent pour une dent
      une vie pour une vie

      pas plus………………ni moins !

      on voit ou des considérations veules-se voulant “humanistes” ont mené l’ occident de nos jours
      ou on viole comme un petit bisou, ou on tue comme une baffe

      la sentence de mort a toujours été la justice contre un criminel, rien a voir avec ces stupidités qui feront de Sarah Halimi un monstrueuse injustice en déclarant son assassin “irresponsable”

      a passer a la guillotine et le Traoré et le juge qui a eu l’ impudence de statuer ainsi

  9. les photos 3 et 4 sont émouvantes !!

    la trois, il m’ a fallu du temps pour réaliser que derrière un tas informe de haillons et de steack haché, il y avait un gros quartier d’ entrecotes

    la quatre, il tient le mouchoir avec lequel il comptait se moucher, mais! trop tard! le missile a fait mouche
    a moins que , ça y ressemble, ce ne soit une tranche de magret de canard ?

    respects a Monsieur Donald Trump

    j’ attends de lire les comiqueries devenues si banales de l’ Immonde et de l’ Aberration, qui vont degueuler , chatouillés par l’ Agence France-p

  10. Et le vrai peuple irakien danse dans la rue. Pas vu sur les news bien-pensantes alors que les manifs de miliciens pro-iraniens (le même qui tiraient il y a qq semaines sur la foule révoltée ?) devant l’ambassade US ont été largement reportées.

    Bravo aux USA et à ceux qui les ont aidés.

  11. quel dommage! une si jolie bague souillée de sang et de boue……….je suis sur qu elle rapporterait des millions de dollars aux enchères……..

    sacrés Perses !! les voilà qui tempêtent, menacent,invectivent,se montent le turban et ébouriffent leurs poils poivre et sel……….

    au moins un deuxième point commun,aprés la rilijion, avec les Zarabes: Parolé ! Parolé ! Parolé …………………….

    si ça pouvait etre le coup d’ envoi de la destruction de cette bande de cinglés

    tiens! le nom du pote explosé, c’est Abou Mahdi, el Mouhandis

    rien que ça
    je traduis

    “le Père du Mahdi, l’ Ingénieur”

    a présent , plus simplement “le crevé”
    que tout le monde oubliera dans deux semaines comme tous ces Mourniais et autres Sabra et chatie les bien!

    Mahdi: consultez google, en general “le bien guidé” par allah, bien sur!

  12. Les dirigeants iraniens savent désormais qu’ils ne sont plus en sécurité nulle part. Ils savent aussi que le temps des mauvais coups perpétrés par de prétendues milices locales contre les USA sont désormais portés au passif des dirigeants iraniens.

    C’est un signal envoyé à toutes les parties ayant un intérêt dans la région.

  13. Le naslarat au Liban doit encore chercher d’autres trous pour se camoufler car il sait pertinemment qu’à la moindre gesticulation guerrière de sa part, les miettes de sa carcasse iront rejoindre l’enfer d’Allah.

  14. Un antisioniste, moi ? Alors que je n’arrête pas de militer pour qu’on retourne tous en Ysraël depuis des dizaines d’années ?
    Le camouflet, c’est pour Ysraël qui a toléré des milliers de missiles, alors que Trump, prevenant par Evers, a donné du canon après la première mise en garde ! Dès la première récidive, c’est parti.
    Camouflet, oui, pour n’avoir pas été décisifs, depuis des années, et donc peu dissuasifs…
    Quant au imad moughniyeh, c’était un cadre hezbolique, seulement, tandis que “soleiparti” , un général iranien de première importance, le chéri du chef en turban.
    C’est donc LE début probable de la guerre, en vrai, et on n’a pas vraiment vu des gros préparatifs de Tsahal, ni de mobilisation antérieure, pas plus que d’habitude…
    Je pense, donc, qu Ysraël n’a pas été consulté et surpris, et prévenu quelques instants auparavant, sans pourvoir donner d’avis.
    La suite sous nos yeux.
    Mais Marc, je ne comprends pas cette animosité…

    • Tu es un diviseur et un distributeur de satisfecit sans rapport avec les enjeux sur le terrain et sans la moindre connaissance du niveau d’échange au sommet entre les dirigeants et les services. De la même manière qu’Israël a liquidé le mois dernier le patron des lanceurs de missiles du Jihad Islamique, travaillant pour l’Iran, à un niveau local, Abu Al Ata, comme Moughniyeh, qui était le lieutenant exécutif de Soleimani en 2008 et non un “cadre”, mais le “renard”, le grand responsable de l’époque des forces Al Quds et du Hezbollah à l’étranger et sur le terrain, l’Amérique “a pris la responsabilité” de cette liquidation, mais les affaires de coulisses ne sortiront pas dans les journaux avant longtemps, ok? Tu n’as donc pas matière à tes bavardages diffamatoires impénitents et on ne t’en donnera aucune.

      Trump a été critiiqué depuis septembre pour ne pas avoir osé répliquer aux provocations de l’Iran : donc la donne a changé. Mais je pense que ton rôle est d’abord de saper le moral des troupes, de diffamer Tsahal et Israël en prétendant qu’Yisraël serait “surpris” : si aucune mesure préalable n’est prise, idiot “utile” (?), c’est juste pour ne pas donner des signes aux guetteurs qu’un sale coup se prépare. Donc on prépare à l’arrière pour mettre en place après coup et pas avant. Le premier surpris et le seul, monsieur El’irresponsable, c’est Téhéran.

      Les gens qui retournent leur veste dès le premier coup de semonce sont généralement dangereux et c’est ton cas. Un Sioniste pense qu’il vaut mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres ou se contenter d’être le 51ème Etat de l’Union. J’en déduis, à tes propos pleins de morgue, que tu ne révères aucune de ces qualités.

      • D’autant plus qu’Israël n’arrête pas de se préparer pour une guerre simultanée sur tous les fronts (Liban, Iran, Syrie), cet Elie de Paris devrait lire plus d’articles du Jforum, il serait mieux informé..

  15. Quand on pense que la quasi totalité des médias et des “experts” français considèrent TRUMP comme un attardé mental incapable de réfléchir, ou d’avoir un comportement cohérent, certains vont commencer à se gratter la nuque et le nez.
    Les zélites et les torchonistes français incapables de comprendre le moindre événement géostratégique, vont encore et encore, critiquer le grand président TRUMP.
    Il est vrai qu’en France, nous avons le Micron, l’expert en gesticulations et manipulations médiatiques balancées face à des caméras cireuses de pompes ….

  16. L’année solaire commence bien, finalement. Mais on ne voit pas en quoi, officiellement, Ysraël serait impliqué, même si ce serait un Honneur.
    Officiellement.
    Des détails vont certainement apparaître.
    Nous voici donc au début des festivités. Sons et lumières.
    Le kiddoush va être arrosé copieusement !
    Euh… Chers amis, soyez prudent.
    Ouvrez les yeux.
    Et que le Seigneur nous protège.
    Shabbat Shalom à tous !

    • Quatre roquettes ont frappé vendredi, avant la neutralisation, une base militaire US située près de l’aéroport international de Bagdad, a-t-on appris de sources policières irakiennes.
      C’est donc les représailles promises en cas de récidive de roquettes, mettant en danger la présence américaine.
      Un camouflet (?) pour Ysraël, qui ne s’en est jamais pris aux têtes, après des (dizaines de) milliers de roquettes tirées sur Ysraël.
      La surprise est aussi pour Ysraël, qui n’a probablement pas été informé de la neutralisation, puisque les dispositions militaires ont été ordonnées après l’intervention.
      Mais bon, Ysraël est en première ligne, et comme lors de la guerre “dite” du Golf avec Saddam, on s’attend à une réponse iranienne vers Ysraël. (Trump est très amateur de golf… 😉 )
      Or il nous semble que cette fois, l’ État à l’Étoile Bleue ne va pas rester spectateur…

      • Elie de Paris : Tout comme le Mossad a exécuté avec l’aide de la CIA, Imad Moughniyeh le 12 février 2008, on apprendra bientôt ou pas, du reste, quel a été exactement le rôle d’Israël. En attendant, tu n’es porte-parole de rien du tout, aussi, tes “camouflets”, tu peux te les garder pour toi. Il faut vraiment être un désinformateur antisioniste de bas étage pour prétendre que la réussite opérationnelle d’un allié de premier plan parfaitement coordonné à tous les niveaux constituerait un “camouflet” pour Israël!!!!

        • Entièrement d’accord, c’est un camouflet pour l’Iran surtout!, et une opération parfaitement coordonnée israëlo-américaine!!
          De toutes façons, Soleimani, Muhandi, tout ça, ça rime avec confettis..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.