L’Iran prêt à ouvrir un front nord pour venger Al-Atta?

4
1341

Israël est en guerre avec le Jihad islamique. Téhéran pèse l’ouverture de fronts au nord en guise de punition pour l’élimination d’Al-Atta

 

Par deux éliminations ciblées à Gaza et à Damas, Israël a lancé mardi 12 novembre une guerre contre le Jihad Islamique Palestinien. Baha Abu Al-Atta, chef du commandement du nord de Gaza, a été tué lors d’une attaque de missile lancé par Tsahal contre son domicile dans la ville de Gaza ; La maison d’Akram Al-Ajouri, dans le district de Mazzeh à Damas, a été touchée par deux roquettes. Certaines sources disent qu’il s’est échappé ; d’autres qu’il a été blessé,après la mort de son fils et de son garde du corps. Al Ajouri était l’officier de liaison entre le Jihad palestinien à Gaza et les brigades iraniennes Al-Qods et son chef, le général Qassem Soleimani.

La première réaction du Jihad islamique a été un barrage de roquettes de grande envergure contre des villes clés du centre et du sud d’Israël, notamment Sderot, Ashkelon, Ashdod, Gedera, Rishon Lezion et Tel Aviv, après avoir annoncé qu’il n’y aurait pas de limites à la colère de ses missiles. Au moins 160 ont été lancées, dont les roquettes visant Tel Aviv.

DEBKAfile : Tsahal a d’abord fait savoir à Gaza que l’élimination d’Abou Al-Atta ne présageait pas d’une nouvelle vague deliquidations ciblées contre des dirigeants terroristes palestiniens, dans l‘espoir de persuader le Hamas de rester en dehors de la riposte et de laisser le Jihad agir de son côté.  Cela visait à éviter une conflagration majeure. Cet espoir était en grande partie dénué de fondement, car le Hamas, l’Égypte et même Israël ne sont pas en mesure de déterminer dans quelle mesure cet incident va dégénérer et que la réponse réside à Téhéran. Les sources de DEBKAfile rapportent que lorsque le cabinet de sécurité israélien se réunissait à Tel Aviv mardi matin, il en était de même pour les hauts responsables à Téhéran, Damas et Beyrouth. Ils discutaient de l’opportunité de punir Israël en ouvrant un deuxième (Liban) ou un troisième front dans le nord (Golan).

Le Jihad palestinien maintient également des forces armées en Syrie et au Liban, qui peuvent être enrôlés dans les deux pays pour participer à des frappes contre le nord et le centre d’Israël en solidarité avec leurs frères à Gaza. Le quartier général de Gaza a d’abord réagi à la mort de son chef en annonçant que ses représailles “n’auraient pas de frontières“. Puis, après avoir tiré une cinquantaine de roquettes, le Jihad a déclaré que des “représailles sans précédent” étaient encore à venir, suggérant qu’Israël faisait face à des attaques à des frontières supplémentaires.

Les efforts de l’Égypte ou de l’ONU en faveur d’une désescalade seraient sans importance dans ces circonstances, car aucun d’entre eux n’a accès à ce groupe terroriste palestinien extrémiste ou à ses maîtres iraniens. Et le Hamas peut difficilement se permettre de rester à l’écart en cas d’éclatement d’un conflit multi-fronts et est susceptible d’être amené à devoir soutenir une autre organisation terroriste palestinienne dans l’embarras.

  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Israel is at war with Islamic Jihad. Tehran weighs opening northern fronts as punishment for Al-Atta killing

4 COMMENTS

  1. L’armee De l’air devrait envoyé des Canadair remplie de sang de cochon et largue ce sang sur gaza en le faisant savoir
    On économiserait des millions de dollars pour les missiles et sur qu’ils resterait tranquille …. les c…..

  2. Oui, il va falloir se battre, impitoyablement. Et pas seulement qu’avec des armes de guerre. Combien de roquettes ont elles été lancées, et pour quels dégats? Faites savoir par ailleurs aux terroristes qui sont tués qu’ils seront enterrés dans une peau de cochon. Cela a été efficace dans l’empire des Indes, pmus particulièrement dans les provinces du Sind, entre autres!!!!! Cela parait un gag, mais en appliquant les règles de la religion musulmane on nobtien des résultats d’apaisement!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.