Israël a déjoué 1.126 tentatives de contrebande dans la bande de Gaza en 2016, soit une augmentation de 165% par rapport à l’année précédente, ont annoncé dimanche les autorités.

Les appareils les plus fréquemment interceptés étaient des drones, des caméras de sécurité, des modèles réduits d’avions télécommandés, des équipements militaires et des uniformes, des pièces détachées et des moteurs de camions, des conduits en fer et en aluminium, des roulements à billes, des équipements de plongée et des cordes d’escalade, selon les informations publiées par l’Autorité des frontières du ministère de la Défense israélien.

En septembre dernier, le Shin Bet avait annoncé qu’au cours d’une opération conjointe des services de sécurité israéliens, un réseau de contrebande de véhicules tout-terrain destinés au groupe terroriste Hamas à Gaza avait été démantelé.

Les trafiquants, qui faisaient passer les voitures par le point de passage de Kerem Shalom, auraient délivré plus de 100 véhicules au Hamas dans la bande de Gaza, seulement au cours de cette dernière année.

Pendant le même mois, les forces de sécurité israéliennes avaient arrêté un Palestinien accusé de faire de la contrebande par voie maritime de matériel et des matières premières destinés à la fabrication d’explosifs pour le Hamas, avait révélé le gouvernement israélien.

Le suspect avait alors révélé de nombreuses informations sur la contrebande maritime du Hamas, laquelle impliquerait également des pêcheurs.

i24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.