Le jour où la polémique éclate sur le mot ghetto prononcé par Éric Zemmour, sort une tribune qui semble donner raison au candidat putatif à la présidentielle de 2022.

La première remarque, porte sur le danger que représente Zemmour pour Macron et Le Pen. Ces derniers tirent à boulets rouges sur le probable candidat, aidés en cela avec les médias de gauche et d’état. Quand Zemmour dit par exemple «  une sorte de ghetto » pour décrire un enfermement politique les sourds d’oreilles entendent ghetto pour en faire une insulte. Quand il tient une arme dans les mains, les mêmes le traitent de sniper. Cela prouve à quel point ils sont devenus fous.

La seconde remarque, porte sur l’analyse que fait Zemmour quant à l’électorat de Le Pen qui a siphonné l’électorat communiste à savoir la classe ouvrière. C’est à la classe ouvrière qu’elle s’adresse principalement, d’où le discours pratiquement gauchisant qu’elle tient avec la retraite à 60 ans, l’augmentation du SMIC, son silence sur les mutations sociétales (mariage pour tous, GPA, PMA, etc.) et son divorce avec la bourgeoisie chrétienne. Le soutien de Philippe de Villiers, et son frère Pierre de Villiers, et aujourd’hui cette nouvelle tribune «  Les militaires avec Zemmour » conforte l’analyse de Zemmour qui à son tour siphonne l’électorat de Marine Le Pen et celui des LR orphelins de Fillon.

C’est dans ce contexte qu’aujourd’hui Marine et Éric se sont écharpés par médias interposés.

Marine Le Pen « condamne ses électeurs à ne jamais arriver au pouvoir » selon Eric Zemmour

Depuis hier, les deux personnalités du débat public se livrent une violente passe d’armes, rapporte BFM TV. Eric Zemmour estime que Marine Le Pen est « enfermée dans une sorte de ghetto ouvrier et chômeur » tandis que la candidate à l’élection présidentielle assure que son concurrent ne peut séduire que les catégories bourgeoises.

Eric Zemmour et Marine Le Pen se livrent une véritable passe d’armes à distance. De passage à Auberville, dans le Calvados, l’essayiste est revenu sur les propos qu’il a tenus vendredi 22 octobre. L’auteur de La France n’a pas dit son dernier mot a notamment assuré que Marine Le Pen était « enfermée dans une sorte de ghetto ouvrier et chômeur ». Confiant à un journaliste de BFM TV avoir le sentiment qu’un « front commun » se dressait face à lui, Eric Zemmour a précisé sa pensée : « Marine Le Pen enferme ses électeurs dans un ghetto politique puisqu’elle ne s’ouvre pas aux autres (…). Elle n’aime pas les gens de LR, qu’on peut qualifier de bourgeois, de CSP+. »

Zemmour n’a « aucune chance d’être au second tour »

Par conséquent, la candidate à l’élection présidentielle condamnerait ses électeurs, selon l’ancien journaliste au Figaro, à « ne jamais arriver au pouvoir ». Eric Zemmour considère que l’on ne peut arriver au pouvoir qu’en parvenant à faire une alliance « entre les classes populaires et les catégories bourgeoises. » Marine Le Pen avait répondu hier au polémiste. Il n’a « aucune chance d’être au second tour », estime-t-elle, alors qu’un sondage Ipsos publié le même jour les place toujours au coude-à-coude, selon Le Parisien.

« Il faut être le président de tous les Français, quelles que soient leurs catégories sociales, leurs origines, leurs religions, leurs opinions politiques », a poursuivi la candidate, estimant que la bourgeoisie était la « seule » cible électorale de son concurrent. Et Marine Le Pen de rappeler qu’elle a été désignée à la tête du Rassemblement national (RN) pour mettre fin « aux provocations » et arracher le RN de « l’ivresse de la groupusculisation » dans une référence au Front national de son père, Jean-Marie Le Pen. Au « buzz permanent » d’Eric Zemmour, Marine Le Pen préfère incarner la « véritable rupture que les Français attendent. »

la tribune des « Militaires avec Zemmour »

Dans cet appel, Valérie G., capitaine en retraite et représentante du collectif « Les Militaires avec Zemmour », adresse au candidat putatif à l’élection présidentielle les questions fondamentales pour l’avenir de l’armée française.
Monsieur,
Vous n’avez toujours pas déclaré votre candidature à l’élection présidentielle de 2022. J’espère néanmoins que votre amour pour la France sera plus fort que vos doutes.
Permettez-moi donc de faire « comme si » vous aviez décidé de vous lancer pour de bon.
C’est en tant que futur chef des armées que je vous adresse cette lettre qui m’importe au plus haut point, car elle parle de l’armée française et de son avenir.
Il n’est pas question de vous parler ici de « défense » ou de « stratégie », mais plutôt de tradition, de cohésion, d’honneur, de courage, de tout ce qui nous anime et nous porte chaque jour, nous soldats français, à accomplir notre mission coûte que coûte, parfois même jusqu’au sacrifice ultime.
L’armée est une institution porteuse de valeurs. Vous le savez et les Français aussi. C’est d’ailleurs pour cette raison que, dans certains moments de crise, l’armée est considérée comme le dernier recours pour maintenir l’ordre.
Je ne parle pas ici d’interventions armées, mais de références et de repères essentiels pour notre pays. Dans notre société de plus en plus individualiste, sans histoire commune, sans héros à glorifier, l’armée résiste et ne plie pas. L’amour de la France porte ses soldats et les pousse chaque jour à se dépasser collectivement afin de défendre la patrie.
France et patrie. Ces deux mots ont encore un sens pour nous, et nous nous attachons à les transmettre à nos jeunes soldats. Ces deux mots s’adressent à cette jeune génération qui vient trouver dans notre armée ce qu’elle ne trouve plus dans notre société : un cadre, des repères, le respect des générations et des gloires passées, le goût de l’effort et du mérite.
Ces jeunes soldats exceptionnels vont au combat dans des conditions très difficiles et font preuve d’un héroïsme et d’un courage qui n’ont rien à envier à ceux de nos anciens.
En cela, le métier de soldat n’est pas un métier comme les autres ; et devenir le chef de l’armée est un honneur et une grande responsabilité.
C’est donc avec grande attention et intérêt que je vous ai écouté.
Vous avez sans nul doute le courage, la foi et la sincérité d’un homme qui aime profondément la France. Vous parlez avec beaucoup de passion, de conviction et avec une grande fierté d’être français.
J’ai reconnu dans votre discours les valeurs qui nous animent et que nous partageons ; les qualités autrefois portées au pinacle et à présent moquées et critiquées : mérite, goût de l’effort, sens de la discipline et du devoir.
Vous voulez une France rayonnante, forte, indépendante et souveraine. C’est avec cette idée de la nation que renaîtra l’amour de la patrie, l’envie et le profond désir de la servir. Vous parlez comme un chef, sans langue de bois ; vous assumez vos propos avec courage sur la place publique et en prenant des risques.
Vous êtes sans nul doute un homme droit, courageux et honnête.
Permettez-moi donc de vous poser quelques questions qui m’apparaissent fondamentales pour l’avenir de notre armée :
– Vous aimez la France, dont vous rappelez la grandeur et la place particulière ; nous aimons la servir ! Faites-nous part de votre vision de son rôle dans le monde. Parlez-nous de la place des armées dans notre société.
– Vous montrez une grande force de caractère. Accepterez-vous que les militaires et leurs chefs en fassent autant ? Car ils n’ont qu’un seul intérêt, celui de la France, et aimeraient
être écoutés lorsqu’ils donnent leur avis sur le budget ou la stratégie.
– Une défense forte suppose des moyens financiers et humains à la hauteur de ses ambitions. Aurons-nous les moyens de vos ambitions ?
– Le chef est celui qui prend tout en charge. Il dit : « J’ai été battu. » Il ne dit pas : « Mes soldats ont été battus » (Antoine de Saint Exupéry). Saurez-vous être ce chef pour nous ?
L’intérêt que nous vous portons est réel, et nous espérons de votre part un engagement et un soutien total. Ce n’est qu’ainsi que notre armée pourra avoir à vos côtés un avenir glorieux et « pas seulement un futur ».

10 Commentaires

  1. Quel courage d’aller à Drancy, ville devenue totalement musulmane et donc hostile et violente vis à vis d,Eric Zemmour. Oui il faut du courage. Je crois bien qu’il est le seul politique qui a ce courage.

  2. Gigi, je ne suis pas d’accord avec votre analyse, quand vous pensez que Zemmour n’a pas l’intention d’être président de la république ! C’est son intention, et de mon point de vue, il n’en a pas d’autre ! Ce serait trahir tous ceux qui le soutiennent et lui font une entière confiance ! Il a du beau monde derrière lui, et pas des moindres ! A commencer par Philippe de Villiers, et son frère Pierre, ancien chef d’état major des armées, dont tout le monde sait qu’il ne porte pas Macron dans son coeur, c’est le moins que l’on puisse dire ! Il y a de grandes personnalités de la finance mondiale, comme Charles Gave qui lui apporte son soutien, tant au plan politique, que pécuniaire ! Et tant d’autres ! Y compris, oui, y compris des profs, généralement marqués à gauche, qui lui apportent leurs soutiens, et ce, publiquement ! Des verrous ont sauté, des barrières idéologiques aussi ont sauté, la preuve l’enseignement ! Le peuple français, tout le peuple français en a marre d’être bafoué, martyrisé, trainé dans la boue, dans le déshonneur, quand un candidat Macron a eu le culot, l’outrecuidance de dire en Algérie que la France a commis envers elle un crime contre l’Humanité ! Mais aussi marre de cette France qui se laisse bouffer par cette immigration islamique de masse, cette invasion qui est en train de tuer la France, doucement mais sûrement ! Enfin, marre de ces hommes (ou femmes) politiques, tous, sans pratiquement aucune exception, qui ne pensent qu’à leur carrière, leurs intérêts personnels, comme ce serait le cas d’un Michel Barnier qui prendrait (j’emploie le conditionnel) les Français pour des cons (n’ayant pas peur des mots) ! Tous cers gens, ces LR en ont rien à foutre de la France, c’est des européistes, pour ne pas dire des mondialistes convaincus comme cela a toujours été le cas de ce Michel Barnier ! La France pour eux est devenue quantité négligeable ! Elle n’aurait plus d’histoire, plus de passé glorieux ! Pire, elle devrait faire repentance, d’après eux, pour la colonisation, alors même que cette colonisation a apporté le progrès scientifique et technique à des populations comme l’Algérie qui compte plus de 40 millions d’habitants, quand les contrées algériennes ( et non l’Algérie qui a été fondée par la France)n’étaient habitées que de deux millions d’habitants au plus ! Dans ces conditions, on voit mal comment la France aurait pu faire un génocide dans ce pays ! N’est-ce-pas ! Pour conclure, cette élection de 2022 est vitale ! Ou ce sera ces bras-cassés depuis plus de quatre décennies qui reprendront le pouvoir, et là, ç’en sera fini de la France, et des Français, ou le peuple français aura enfin compris qu’il est en danger de mort, et dans ce dernier cas, la seule solution c’est, ce sera de voter pour Eric Zemmour, et uniquement pour lui, car lui aime profondément la France, les Français, le peuple qui vit dans son être ! Qui plus est instruit, cultivé, intelligent, connaît l’histoire de France comme aucun autre candidat ne pourrait le prétendre ! Pour tout cela, voter pour Zemmour, c’est UNIQUEMENT POUR VOTER POUR UNE FRANCE ETERNELLE, de culture judéo-gréco-romaine !!!

  3. @ Bonaparte,
    Zemmour a je pense beaucoup de gens derrière lui et de gens sensés et dans toute les compétences.
    Peut-être prépare le terrain pour autre un homme de taille?
    Pour le moment qu.il continue à laminer tout ces pouilleux de la droite qui n’ont que leur carrière comme motivation mais n’ont plus aucune conviction pour l’avenir de la France.
    MLP ne peut que se cacher derrière les ouvriers car elle n’a plus que ça, elle s’est bananee en 2017, la contestation il y a de quoi …..mais dans les actes ?

  4. Bonjour,
    Il est temps que notre pays se réveille, ces querelles de dernière minute sont inévitable, l’essentiel étant de renvoyer ce président qui n’aime pas la France, ainsi que les français !

  5. Zemmour n’est pas un idiot. Il sait parfaitement qu’il n’a aucune chance d’être élu président de la république. En se portant candidat à cette élection, il veut tout simplement casser le bloc électoral de MLP pour éviter un second duel Macron/Le Pen et offrir au candidat de la droite une chance d’être en finale de l’élection et battre Macron.

  6. Une fois élu ……….

    il ne faut pas qu’il soit grisé par la victoire…….

    En déclarant la guerre à la Russie et en prenant en otage le pape pour l’emprisonner à Fontainebleau…… ah ah c’était marrant .

  7. Enfin les voix de la raison se font entendre .
    En bon Bonapartiste qu’il est son destin et celui de la France passent par l’armée ciment de la nation
    Qu’il choisisse de jeunes généraux et élèves d’écoles militaires : il sera le seul .
    Il serait encore plus crédible et répondrait ainsi aux souhaits d’une France moribonde .
    Le temps presse .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.