Le Président iranien Rohani
Malgré un avertissement publié par l’agence de l’ONU pour l’énergie atomique cette semaine, spécifiant que l’Iran a, pour la deuxième fois, accumulé plus d’eau lourde que ne le permettait l’accord nucléaire qu’elle a conclu avec six puissances mondiales l’année dernière, l’administration Obama fait la sourde oreille et ne veut pas y voir une violation de l’accord.

Lors d’une conférence de presse mercredi, le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner a excusé l’Iran, disant qu’il n’avait «fait aucun effort pour…cacher ce qu’il faisait à l’AIEA». En synthèse, pour Obama, violer publiquement un accord vaudrait presque des louanges pour une conduite transparente…

Pressé de nouveau sur la question jeudi, Toner a déclaré aux journalistes, «je ne vais pas utiliser le terme de violation dans cette affaire, mais nous et nos partenaires allons continuer à tenir l’Iran responsable de ses actes».

Coolamnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.