Le Venezuela crève de faim, le monde condamne Israël

3
1003

 Le Point titre : « Une enquête de 5 mois du « New York Times » révèle que les pénuries alimentaires sont à l’origine de cas de malnutrition et de décès« . Cause ? L’impéritie du gouvernement fantoche qui non seulement manipule les élections en faisant du chantage (les électeurs votent électroniquement avec leur carte d’alimentation et un logiciel est sans doute à même de repérer les non et les oui) mais a laissé faire la pénurie en cassant salaires et prix puisqu’il est plus aisé de toucher des subsides que de travailler, et à quoi bon travailler puisqu’il suffit d’importer avec l’argent du pétrole. Sauf que le prix de celui-ci a chuté, et que la corruption est partout, il suffit de lire les dossiers sur ce point, dossiers bien entendu ignorés par les (sous) Lénine français.

Pendant ce temps, haro sur Trump et Israël! Les enfants meurent de faim au Venezuela (et au Yémen et au Soudan et les marchés aux esclaves refleurissent dans le monde arabo-musulman) mais peu importe, vite vite vite il faut condamner les USA, qu’ils participent eux aussi au déni récusant que Jérusalem soit capitale millénaire d’Israël, préférant soutenir le narratif colonial des arabo-musulmans qui sans problèmes font croire qu’ils n’ont en rien colonisé Jérusalem, avalisant le mythe que leur prophète se serait élevé à partir de son ciel au mépris de toute vérité historique, en tout cas bien moins évidente que la présence effective des juifs sur cette Terre.

Jésus n’est-il pas entré  triomphalement et à dos d’âne dans Jérusalem occupé par les Romains le dimanche des Rameaux ? Le fait que certains chrétiens, dont le Pape, dénient, de fait, cette réalité en condamnant le geste américain (alors que Trump n’est pas seulement en cause sur cette reconnaissance votée depuis 1995), ces « chrétiens » connaissent et le déshonneur et la guerre ; le Pape n’est d’ailleurs pas déclaré « infaillible » sur ce genre de question (uniquement sur le Dogme).

Le pompon est détenu bien sûr par les cris du tyran turc alors qu’il ferait mieux dans ce cas de rendre Constantinople/Byzance s’il prétend confisquer Jérusalem au seul profit des arabo-musulmans. Rendez-nous là ! Et pas touche à Sainte Sophie…(qui a servi de modèle ensuite à l’architecture de diverses mosquées).

Et puis qui ne veut pas la paix ? Qui a négocié vraiment à Camp David sous Clinton sinon des dirigeants israéliens prêts à faire toutes les concessions mais butant sur l’ultime exigence d’Arafat : le fait que 4 millions de réfugiés (alors qu’ils étaient 700 000 en 47-48) rentrent non pas dans le futur État palestinien mais au sein même d’Israël (le Hamas demandant que 7 millions puissent y entrer) et la ruse des négociateurs d’Arafat fut de faire croire que cette revendication était secondaire, négociable, négligeable, alors qu’elle EST la revendication majeure, ultime, sine qua non, puisque lesdites « colonies » étaient, elles, négociables par des échanges de territoires (sauf que les arabes israéliens ne veulent pas devenir citoyens palestiniens de peur de perdre tous leurs droits en particulier les femmes…).

Nous en sommes là : hypocrisie, gabegie, mensonge, tous ces pays dont la France soutenant une dictature voulant éradiquer toute présence juive sur les terres dites « occupées »,  à vomir en effet.

Par Lucien SA Oulahbib

Le 23/12/2017


3 COMMENTS

  1. Comme aux Juifs de France, J’ai la meme chose a dire aux Juifs du Venezuela: C’est l’heure de faire aliyah! Il y’a 40 ans que je suis en Israel et je ne l’ai meme regrette” un seul minute, ni moins mes fils et grandfils. Israel vous attends a bras ouverts; Q’il fait bon etre chez soi!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.