Le solde de la balance commerciale France-Israël est nettement positif pour la France.

« Depuis la fin de la crise sanitaire, les échanges de biens connaissent une nette reprise après une stagnation au cours des dernières années. Le solde de la balance commerciale entre les deux pays est nettement positif pour la France : il est passé de 183 M€ en 2020 à 412 M€ à la fin de 2021. La fermeté du Shekel face à l’Euro, donne un pouvoir d’achat élevé aux importateurs israéliens. Toutefois, la France ne se place qu’au 12ème rang des fournisseurs d’Israel, il y a donc un réel potentiel de progression.

Comment les entreprises françaises pourraient-elles gagner des parts de marchés en Israël ?

Israël réalise 50% de ses exportations dans le secteur des services, principalement dans les services numériques à forte intensité technologique, où le pays s’est forgé une réputation internationale. La balance israélienne des services avec la France est structurellement excédentaire.

La forte spécialisation israélienne dans les services technologiques appelle la recherche de coopérations de la part des entreprises françaises. La « Startup Nation » présente un attrait évident et nombre d’entreprises françaises continuent à accroître leur présence en Israël.

Une centaine de filiales d’entreprises françaises sont implantées en Israël.

Elles réalisent un chiffre d’affaires de plus d’un milliard € et emploient au moins 6 000 personnes. Ces partenariats s’étendent sous la forme d’investissements directs, de participations à des fonds de capital-risque israéliens (Orange, Renault, Engie, Valéo, Airbus, Faurecia, etc.) ; d’ouvertures de centres de R&D (ST Microelectronics, Renault, etc.) ; de partenariats académiques et universitaires (Thalès, Alstom, Orange, etc.).

(1) Ambassade France en Israël. Copyrights.

Source : israelvalley.com

1 COMMENTAIRE

  1. Article de propagande. La communauté juive de France est en voie de disparition, et ne resteront que les Juifs ratés, puisque la France n’est qu’un pays de ratés haineux, jaloux et antijuifs. On veut faire croire que la France, qui a toujours été l’ennemie d’Israël, au moins depuis 1967, aiderait l’État Juif.

    La richesse d’un pays, c’est sa matière grise, et on voit mal quelle matière grise pourrait avoir à apporter au Juifs un pays de ratés comme la France, d’autant que les départements des prétendues universités scientifiques françaises regorgent d’arabes antijuifs et antisionistes. Comme les Juifs ont fini par ouvrir les yeux, et partent, il n’y aura plus de pigeons youpins à exploiter pour engraisser les enfants des collaborateurs et les islamistes antijuifs.

    Israël peut parfaitement se développer par lui-même dans ces domaines de la téléphonie, l’automobile, la production et distribution d’énergie, l’avionique, l’électronique, etc.. 20% de la population israélienne vit en dessous du seuil de pauvreté. Il suffit de les former, les développer, et ainsi leur assurer une meilleure vie, tout en diminuant la dépendance de l’État Juif vis à vis de l’extérieur, surtout des pays ennemis antijuifs et antisionistes.

    De plus, plutôt que la France en chute libre, les managers israéliens ont plutôt intérêt à investir leur temps et énergie à travailler, par exemple, sur les marchés émergent de l’Empire Chinois. Il y a des milliards de dollars à y faire, notamment sur le plan académique et universitaire.

    Rappelons que dans l’Histoire, hormis le chocolat introduit en France par Bayonne, les Juifs Sefardim ne se sont jamais intéressés à vendre sur ce pays, alors pourquoi changer? Juifs, même pour les affaires, abandonnez la France, votre ennemie. Le Monde est immense.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.