Des rescapés de la Shoah viennent soutenir Netanyahu à la sortie du Tribunal, chez lui quartier Balfour

Le procès de Netanyahu a été ajourné jusqu’au 19 juillet. Il est interdit aux témoins de parler aux médias

Le procès du Premier ministre Binyamin Netanyahu et de ses trois co-accusés se poursuivra le 19 juillet, a annoncé, dimanche 24 mai, le panel de trois juges du tribunal de district de Jérusalem. Les accusations de corruption, de fraude et d’abus de confiance lues à l’accusé, le Premier ministre, et il a confirmé : “J’ai lu et je comprends les accusations.” Les codéfendeurs de Netanyahu sont le rédacteur en chef de Yediot Aharonot, Arnon Mozes, l’actionnaire majoritaire de Bezeq telecom, Shaul Elovitch et son épouse, Iris. Les quatre avocats ont demandé suffisamment de temps avant la prochaine session pour étudier le volume montagneux de matériel d’enquête sur leurs affaires. Les juges ont convenu de fixer la prochaine session au 19 juillet. Ils ont ajouté que les accusés n’étaient pas tenus de se présenter, seulement leurs avocats.

L’avocat d’Elovitch, Jack Chen, a demandé au tribunal de mettre en garde les témoins contre la tenue d’un procès parallèle par le biais des médias. «Nous voulons que le procès se déroule devant ce tribunal. Si des témoins à charge donnent des interviews à la presse, ce sera un cirque », a-t-il déclaré.

Procureure Liat Ben Ari

A l’issue de la session, la procureure Liat Ben Ari a promis de mettre en garde les témoins contre l’octroi d’interviews à la presse.

Binyamin Netanyahu a livré son j’accuse, devant le tribunal de district de Jérusalem quelques minutes avant l’ouverture de son procès pour trois chefs d’accusation de corruption. Répétant la demande de retransmission en direct de la procédure (ce que le tribunal avait déjà refusé) “pour éviter les distorsions éditoriales et la censure”, il a également demandé la publication mot pour mot de l’enquête menée contre lui. Cela exposerait ce qu’il a appelé les pratiques illégales «d’intimidation et de menaces contre les familles des témoins», qui ont été utilisées pour extraire des preuves contre lui. N’ayant pas réussi à faire tomber la «droite, élection après élection», a déclaré Netanyahu, ils ont recouru à des méthodes répugnantes pour tenter de chasser le camp national du pouvoir pour les années à venir. «Je vais au tribunal en me tenant bien droit et la tête haute», a déclaré Netanyahu, «parce que je sais que les gens sont avec moi et que je ne suis pas seul.»

À l’extérieur de la cour, plusieurs centaines de manifestants brandissant des drapeaux ont crié leur soutien au Premier ministre, qui est arrivé en cour après la première réunion du cabinet du nouveau gouvernement d’unité qu’il a présidé. Un grand groupe de ministres du Likoud et de législateurs masqués ont pris place dans la galerie publique.

The Netanyahu trial adjourned until July 19. Witnesses forbidden to talk to media

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.