Le nouveau porte-parole de l’Etat Islamique appelle ses combattants à ne pas fuir

0
379
Drapeau Etat Islamique
L’organisation extrémiste État islamique, qui fait face à des offensives en Irak et en Syrie où elle s’est emparée de larges pans de territoire et a commis d’innombrables exactions depuis 2014, a présenté hier son nouveau porte-parole et appelé ses combattants à « ne pas fuir ».

Le nouveau « porte-parole officiel de l’EI » est présenté sous le nom de Aboulhassan al-Mouhajer dans un message audio diffusé par al-Furqan, organe de propagande du groupe jihadiste armé. Son prédécesseur Abou Mohammad al-Adnani, qui était également n° 2 de l’EI, a été tué par une frappe de la coalition antijihadiste le 30 août en Syrie.

Le nouveau porte-parole de l’EI a appelé dans son message les combattants de l’organisation «à la patience» et à tenir bon, leur demandant de « ne pas fuir » le champ de bataille et promettant “la victoire”.

Le 3 novembre, le chef du groupe, Abou Bakr al-Baghdadi, était sorti d’un an de silence pour exhorter ses troupes à lutter jusqu’au martyre pour défendre leur bastion Mossoul face à l’offensive lancée par les forces irakiennes le 17 octobre. Mossoul est la ville où Baghdadi avait proclamé en juin 2014 l’instauration d’un « califat », provoquant la stupéfaction dans le monde.

Comme l’avait d’ailleurs fait Baghdadi début novembre, le porte-parole de l’EI appelle de nouveau à mener des attaques contre la Turquie. La Turquie dispose de troupes stationnées sur une base près de Mossoul où elle veut participer à la vaste offensive antijihadiste. Elle intervient également contre l’EI en Syrie.

Par ailleurs, deux officiers supérieurs de l’armée irakienne, un général de brigade et un colonel, ont été tués dans des affrontements dans la ville de Chargat, à 70 km de la ville de Mossoul, a annoncé hier le centre irakien de coordination des opérations armées.
(Source : AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.