Un flacon inventé en 1890 est devenu indispensable au vaccin anti-Covid

Le verre borosilicate inventé en 1890 par l’Allemand Otto Schott est devenu “la référence absolue” pour le conditionnement de médicaments.

Les chaînes de fabrication tournent à plein régime pour approvisionner les laboratoires engagés dans la course au vaccin anti-covid.

Produire des vaccins, c’est bien. Encore faut-il trouver dans quoi les emballer et les expédier. Telle est la mission et la vocation du spécialiste du verre Schott, une maison fondée en Allemagne voilà quelque 130 années et qui porte encore le nom de son fondateur, le chimiste Otto Schott.

Ce fils d’une famille de verriers a mis au point vers 1890 un type de verre dit borosilicate, remarquable par sa capacité à supporter des températures allant de – 80 degrés centigrades à 500 degrés.

Cette propriété est indispensable à la bonne conservation du vaccin BioNTech/Pfizer, qui réclame d’être maintenu à – 70 degrés Celsius. Une aubaine pour la firme Schott, dont les chaînes de production tournent sans relâche. Depuis des mois, elle se prépare à l’afflux de commandes.

Pour les essais cliniques lancés depuis le printemps, Schott a déjà livré des millions de flacons aux laboratoires engagés dans la course au vaccin.

Chez plusieurs développeurs, les fioles sont déjà remplies et n’attendent plus que le feu vert des autorités pour être commercialisées.

A lui seul, le groupe Schott, dont le siège est situé à Mayence (ouest de l’Allemagne) compte produire assez de flacons pour deux milliards de doses de vaccins Covid-19 d’ici fin 2021.

Lire la suite sur challenges.fr

L’article Un flacon inventé en 1890 est devenu indispensable au vaccin anti-Covid est apparu en premier sur Tribune Juive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.