L’Air Force Israël aurait détruit un autre tunnel stratégique©

1
843
L’IAF attaque une “infrastructure” terroriste “majeure” à Gaza, en représailles pour les tirs de 3 roquettes. 
A la suite de trois tirs d’obus de mortier contre Israël mercredi, les avions-bombardiers israéliens ont bombardé des cibles à Gaza ; le porte-parole de Tsahal déclare que l’armée “continuera à employer toutes les mesures à sa disposition au-dessous et en-dessous du sol pour déjouer les tentatives de porter préjudice aux citoyens israéliens”.

Les avions de la Force Aérienne de Tsahal ont attaqué des infrastructures terroristes dans la Bande de Gaza, jeudi en début de matinée, en représailles de trois obus de mortier tirés sur Israël mercredi.

“Tsahal continuera à employer toutes les mesures à sa disposition sur et sous la terre afin de déjouer  les tentatives de porter préjudice aux citoyens israéliens. Nous sommes préparés et prêts à toute une série de scénarios multiples et nous agirons contre toute tentative de violer la souveraineté israélienne”, déclare le bureau du porte-parole de Tsahal.

A la différence de précédentes déclarations, dans lesquelles Tsahal affirmait tenir le Hamas pour responsable de tout ce qui survient dans la Bande de Gaza, cette fois, le communiqué de presse ne fait aucune mention des dirigeants de Gaza.

Rocket landing site in Eshkol (Photo: Barel Efraim)

Site d’atterrissage de roquette à Eshkol (Photo: Barel Efraim)

 

Est également inhabituel le fait que Tsahal n’ait pas donné plus de détails sur la nature de la cible touchée lors des frappes au-delà du fait de souligner qu’il s’agit “de l’attaque d’une infrastructure terroriste centrale”.

Il est improbable que l’attaque corresponde à une élimination ciblée d’un agent opérationnel importante ou d’un commandant de premier pan au sein des factions gazaouites, puisqu’on devrait s’attendre à une réaction bien plus prononcée de la paert des Palestiniens si c’était le cas.

Quoiqu’il en soit, il est probable que la cible de la frappe n’était pas, non plus, un autre dépôt d’armes et de munitions, ni une usine ou un atelier d’armement produisant des obus de mortier, et il est tout-à-fait possible que la cible ait été un nouveau tunnel stratégique d’attaque terroriste récemment mis à jour.

Jusqu’à présent, les Palestiniens n’ont rien annoncé non plus, concernant la cible de cette frappe.

Trois obus de mortier ont été tirés de la Bande de Gaza contre le Conseil Régional d’Eshkol, mercredi après-midi, à quelques heures de distance, chacun d’entre eux échouant sur des terrains vagues ou des zones inhabitées. Aucun dégât ni blessé ne sont à déplorer.

Le premier obus de mortier est tombé près de la barrière de sécurité de Gaza, à environ 2 heures de l’après-midi, à l’intérieur du territoire israélien. Approximativement une heure et demie plus tard, Tsahal a identifié un autre obus de mortier atterrissant dans la même zone.

A environ 5h30 de l’après-midi, un autre tir a été identifié, les résidents du conseil régional mentionnant une explosion bruyante près de là peu de temps après.

Dans ces trois cas, le Code Rouge (Tsva Adom) ne s’est pas déclenché (portée trop courte des tirs de mortier, à la différence des tirs de roquettes).

Le porte-parole de Tsahal explique qu’aucune explosion n’a été entendue à la suite des deux premières chutes d’obus et, après des fouilles, aucun shrapnel (éclats) n’a été retrouvé sur le territoire israélien. L’armée soupçonne donc que les obus aient pu tomber à l’intérieur du territoire de Gaza.

Les dernières attaques au mortier marquent une continuation d’un bombardement constant qui a hanté les résidents du sud d’Israël ces dernières semaines et qui a, à chaque fois, poussé Tsahal à lancer des frappes de représailles contre les positions du Hamas.

Lors d’un incident similaire, mardi, une roquette a été tirée depuis la Bande de Gaza et a explosé sur un terrain vague près d’une communauté dans le Conseil Régional d’Eshkol, prenant les habitants du voisinage par surprise, puisque aucune alarme n’a retenti pour les alerter à temps.

les avions des Forces Aériennes Israéliennes ont attaqué une place forte militaire du Hamas dans le sud de la Bande de Gaza, en représailles.

Vendredi, une roquette lancée de la Bande de Gaza contre Israël, au cours d’une cérémonie en mémoire du soldat de Tsahal Oron Shaul a touché une structure dans le Conseil Régional de Sha’ar HaNegev, alors que le système anti-missiles Dôme de Fer a intercepté deux autres roquettes.

A la suite de l’investigation, Tsahal a déterminé que c’était le Djihad Islamique Palestinien qui était probablement à la source de ces tirs de roquettes et, sans doute, de ces tirs d’obus de mortiers qui ont suivi.

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.